• Accueil > 
  • Sports > 
  • Hockey 
  • > Devils: la fin de l'ère Lamoriello signale un vent de changement 

Devils: la fin de l'ère Lamoriello signale un vent de changement

Lou Lamoriello a quitté ses fonctions de directeur... (Photo Adam Hunger, archives AP)

Agrandir

Lou Lamoriello a quitté ses fonctions de directeur général des Devils du New Jersey, lundi, préférant les offrir à Ray Shero.

Photo Adam Hunger, archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Stephen Whyno
La Presse Canadienne

Pendant près de 30 ans, Lou Lamoriello a fait les choses à sa manière.

Les Devils du New Jersey ont suivi sa voie jusqu'aux conquêtes de la Coupe Stanley de 1995, 2000 et 2003 en utilisant «la trappe», un style de hockey on ne peut plus hermétique. À l'extérieur de la patinoire, l'organisation a adopté la même approche, devenant la plus renfermée de la LNH.

> Mathias Brunet: La fin d'une époque au New Jersey

Ça n'a pas changé à la veille de l'embauche de Ray Shero à titre de directeur général, une décision qui signale la fin d'une ère et un changement de philosophie au New Jersey. Lamoriello est toujours le président de l'équipe, mais il s'agit bel et bien du club de Shero maintenant.

Shero est celui qui dénichera le nouvel entraîneur-chef, effectuera les mouvements de personnel et changera le cap des Devils.

«Je m'attends bien à ce qu'il y ait quelques changements, a admis Lamoriello au cours d'une téléconférence, lundi. Ray fera peut-être les choses différemment que ce que j'aurais fait, mais c'est tant mieux. C'est ça, progresser.»

Comme le hockey progresse davantage vers une attaque soutenue qu'une défensive méthodique, comme l'était la marque de commerce des Devils, Shero pourrait être celui qui fera la transition au New Jersey. Shero veut conserver la discipline en défense dont ont fait preuve les Devils, tout en ajoutant de l'attaque.

Car si les Devils disposent d'une bonne base défensive, ils n'ont marqué que 2,15 buts par match, le troisième plus bas total de la LNH en 2014-15.

«De se fier à son gardien et à sa défense ne vous laisse que bien peu de marge de manoeuvre, a dit Shero. Nous chercherons assurément à nous améliorer à l'attaque, sans toutefois sacrifier la structure défensive en place depuis plusieurs années.»

Shero n'a pas dit combien de temps le renflouement de l'attaque prendra, mais il prévient que ce pourrait être un travail de longue haleine. Aucun Devil n'a obtenu plus de 43 points l'an dernier et bien que le meilleur pointeur, Adam Henrique, ne soit âgé que de 25 ans, il manque de jeunes attaquants de talent en relève.

En partie, le travail de créer plus d'attaque reviendra à l'entraîneur-chef que Shero embauchera. Il a précisé que les Devils peuvent prendre leur temps: plusieurs options s'offriront à eux et Shero estime que c'est un bon moment pour se trouver un entraîneur.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer