P.K. Subban: «Nous devons être meilleurs»

P.K. Subban face à Valtteri Filppula.... (PHOTO OLIVIER JEAN, LA PRESSE)

Agrandir

P.K. Subban face à Valtteri Filppula.

PHOTO OLIVIER JEAN, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Robert Laflamme
La Presse Canadienne
MONTRÉAL

«Nous devons être meilleurs», a affirmé P.K. Subban après la cinglante défaite du Canadien, dimanche.

La question est de savoir si Subban et ses comparses peuvent être meilleurs que ce qu'ils ont montré lors des deux premiers matchs de la série contre le Lightning de Tampa Bay.

Après avoir tout donné dans le premier duel vendredi, qu'il a perdu en deuxième prolongation 2-1, le Tricolore a cassé dans le deuxième dimanche, bafoué 6-2.

Le temps presse. Les joueurs doivent fournir la réponse en Floride mercredi et jeudi, sinon ils amorceront leurs vacances.

«Ce n'est plus suffisant pour nous d'être juste bons. Nous devons trouver une façon d'être meilleurs», a déclaré le défenseur vedette.

Le Lightning a le numéro du Tricolore, peu importe en saison régulière ou en séries éliminatoires. Le niveau de confiance du CH diminue au rythme qu'augmente son degré de frustration.

«La frustration est grande (chez le Canadien) et clairement ça joue en notre faveur», a noté avec justesse dimanche l'entraîneur du Lightning, Jon Cooper.

L'ailier Brandon Prust, qui a connu une soirée mouvementée dimanche, a même parlé de «frustration compréhensible» compte tenu de l'incapacité de l'équipe à venir à bout du Lightning.

Prust devrait par ailleurs être sanctionné par la LNH, lundi, en raison des propos désobligeants qu'il a tenus à l'endroit de l'arbitre Brad Watson. Il a accusé Watson d'avoir influencé le déroulement de la rencontre, tout en confiant que l'arbitre l'avait insulté au moment de lui imposer une pénalité mineure d'inconduite en première période.

Peut-être Prust a-t-il voulu détourner l'attention des insuccès de l'équipe en ce début de demi-finale de l'Association Est, mais l'entraîneur Michel Therrien se serait sans doute passé de cette nouvelle source de distractions.

Examen de conscience

L'attaquant Max Pacioretty a lancé un appel au resserrement des troupes, dimanche, en affirmant que le moment était venu pour tout le monde de procéder à un examen de conscience, «moi le premier», a-t-il ajouté.

«Nous devons tous nous regarder dans le miroir et être meilleurs, moi le premier. Je dois me mettre en marche et aider l'équipe», a dit Pacioretty en parlant du manque de résultat de l'équipe en supériorité numérique (1-en-26 en séries).

«En recul de deux matchs dans la série, il faut jouer de façon plus relâchée, se défoncer et ne rien laisser sur la glace à chacune de nos présences. à partir de maintenant, nous ne pouvons plus nous permettre de jouer sur les talons même pendant une seule période.»

La tâche s'annonce colossale pour une équipe qui n'a pas remporté un seul de ses sept duels face au Lightning cette saison. Ajoutons à cela que le Lightning n'a subi que neuf défaites au Amelia Arena en saison régulière.

Le Canadien, qui a quitté vers la Floride lundi, a perdu 21 des 26 séries qu'il a amorcées en subissant deux défaites. L'an dernier, il s'était vite retrouvé en recul de 0-2 en finale de l'Association Est contre les Rangers de New York. Il avait livré une belle bataille, même à la suite de la perte de Carey Price dans le premier match.

«Mais nous avons perdu quand même», a relevé Pacioretty, quand on lui a fait remarquer la chose.

Le CH a rendu les armes au bout de six matchs face aux Rangers. La dernière fois qu'il a effacé un retard de deux matchs dans une série quatre-de-sept, c'est en 2003-04 contre les Bruins de Boston. Au deuxième tour, il avait aussi subi deux revers d'entrée de jeu face au Lightning, qui avait finalement balayé la série en quatre rencontres.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer