• Accueil > 
  • Sports > 
  • Hockey 
  • > Le Canadien veut dissiper le doute dès le premier match 

Le Canadien veut dissiper le doute dès le premier match

Le Canadien veut exorciser ses démons au plus tôt face au Lightning de Tampa... (Photo André Pichette, La Presse)

Agrandir

Photo André Pichette, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Robert Laflamme
La Presse Canadienne
BROSSARD

Le Canadien veut exorciser ses démons au plus tôt face au Lightning de Tampa Bay, l'objectif étant de se refaire une dose de confiance et de dissiper le doute chez de nombreux partisans de l'équipe.

Dans le contexte où le Lightning a bafoué le Tricolore 21-8 au score dans les cinq gains qu'il a signés en saison régulière, le premier match de la série demi-finale de l'Association Est entre les deux équipes revêt une importance particulière.

«Peut-être devrait-on déclarer forfait avant même le début de la série», a suggéré à la blague le joueur de centre Lars Eller, afin de dédramatiser la situation.

«Nous souhaitons bien évidemment remporter le premier match, a-t-il repris. Toute notre attention n'est portée que là-dessus. Les gens qui tireront des conclusions après un match, c'est leur affaire. Nous ne sommes pas dans cet état d'esprit.»

Comme l'entraîneur Michel Therrien, Eller a relevé que le Lightning avait également eu du succès contre le Canadien, la saison dernière, mais qu'on avait eu le meilleur en séries éliminatoires.

«C'est vous dire combien les séries sont une toute autre affaire que la saison régulière», a résumé le blond Danois.

Le défenseur P.K. Subban a tout de même admis que ses coéquipiers et lui seront animés d'un plus fort sentiment d'urgence dès le premier affrontement.

«Nos insuccès contre le Lightning occupent une partie de nos pensées, a d'abord reconnu Subban. Mais dans notre préparation avant une série, nous ne revenons jamais sur ce qui est arrivé en saison régulière. Nous allons de l'avant», a-t-il ensuite renchéri.

Admettant l'importance de marquer le pas d'entrée de jeu, il a argué que, gagne ou perd, le résultat n'aura aucune incidence sur la suite de la série.

«Le vent peut tourner rapidement en séries, comme on a pu le constater contre les Sénateurs d'Ottawa. Après avoir gagné deux matchs, ils étaient convaincus d'avoir le vent dans les voiles. Mais ça change rapidement, d'une présence à l'autre sur la glace ou d'un match à l'autre.»

Après la cinquième défaite des siens contre le Lightning, le 30 mars, Max Pacioretty avait dit souhaiter revoir le Lightning en séries afin de confondre les observateurs estimant que le Canadien rivalise mal avec une équipe rapide et talentueuse.

«Je voulais dire par là que nous serions gonflés à bloc de prouver le contraire aux gens, a précisé l'attaquant. Tant mieux si le défi qui nous attend nous motive à travailler plus fort.»

Price dans sa bulle

Carey Price ne perd pas le sommeil à décortiquer des séquences vidéos du Lightning ou les tendances de ses talentueux attaquants.

«C'est un sport où on doit réagir d'instinct, a soumis le gardien vedette. Ce n'est pas une bonne idée (pour un gardien) d'utiliser la vidéo. On ne joue pas les matchs avec une console de jeu, mais sur la glace.»

Price a dit avoir hâte de retrouver une équipe qui en a donné pour son argent au Canadien cette saison.

«Je n'en fais pas une affaire personnelle de vouloir les battre. C'est en équipe que nous y parviendrons, a-t-il répondu quand on lui a posé la question. Nous devons adopter le style qui nous a permis de connaître du succès en saison régulière, un style structuré en défense qui restreint l'espace et le temps de réaction de nos adversaires. C'est le même style que nous avons préconisé contre les Sénateurs.»

Trop absorbé par le défi qui l'attend, Price avait peu à dire au sujet de sa sélection comme finaliste pour l'obtention du trophée Hart, attribué au joueur par excellence de la LNH. Price est en lice avec Alex Ovechkin des Capitals de Washington et John Tavares des Islanders de New York.

«J'ai savouré la nomination mercredi soir, a dit le gardien qui est aussi un des finalistes pour le trophée Vézina (meilleur gardien). Mais j'ai d'autres objectifs plus importants en tête. Ce n'est qu'à la fin de la saison, quand j'irai assister au gala de remise des trophées à Las Vegas, que j'en retirerai une satisfaction.»

Therrien a prêché pour sa paroisse en affirmant que le titre de meilleur joueur de la ligue revenait d'emblée à Price.

«Sans enlever de mérite aux deux autres finalistes, qui sont deux excellents joueurs, Carey a fait la différence pour nous et il mérite ce trophée-là. Nous croyons fermement qu'il va le gagner.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer