Canadien-Lightning: les cinq clés de la série

Carey Price est la colonne vertébrale du Canadien.... (Photo André Pichette, La Presse)

Agrandir

Carey Price est la colonne vertébrale du Canadien.

Photo André Pichette, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Bill Beacon
La Presse Canadienne

Le Canadien affronte le Lightning de Tampa Bay en deuxième ronde des séries éliminatoires de la LNH. Voici les cinq clés de la série.

1. Gardiens: Carey Price est un candidat au trophée Hart après une saison spectaculaire qui lui a permis de se hisser au premier rang aux chapitres des victoires, de la moyenne de buts alloués et du pourcentage d'arrêts. Il a conclu la première ronde avec une performance de 43 arrêts contre les Sénateurs d'Ottawa. Il est la colonne vertébrale du Canadien. Mais le Lightning compte sur Ben Bishop, qui a raté la série contre le Tricolore la saison dernière en raison d'une blessure. Bishop a enregistré un jeu blanc lui aussi pour mettre un terme à la série contre les Red Wings de Detroit. En 14 matchs en carrière contre le Canadien, Bishop a compilé une fiche de 10-1-2 avec une moyenne de 1,53 et un pourcentage d'arrêts de ,941.

2. Menace offensive: Les Red Wings ont certes pu limiter Steven Stamkos à trois mentions d'aide en sept matchs, mais l'attaquant étoile a inscrit cinq buts en autant de matchs en saison régulière contre le Canadien. Si le Tricolore porte trop d'attention à Stamkos, alors il devra se méfier des triplés - Tyler Johnson, Ondrej Palat et Nikita Kucherov - qui ont amassé un total de 13 points.

3. Duos défensifs: P.K. Subban et Andrei Markov sont souvent sur la patinoire et expliquent une bonne part des succès de l'équipe. Subban a mené le Canadien avec quatre points contre les Sénateurs, mais Markov a connu sa part d'ennuis. Contre le Lightning cette saison, Subban a été limité à deux points et un différentiel de -4, tandis que Markov a obtenu deux points et affichait un différentiel de -3. Le meilleur défenseur du Lightning, Victor Hedman, a amassé six points contre le bleu-blanc-rouge.

4. Wolverine: Le Canadien est reconnu comme étant une équipe défensive, donc ça aide lorsque leur marqueur de 37 buts, Max Pacioretty, est au sommet de son art. Il a raté les deux derniers matchs de la saison régulière et le premier des séries éliminatoires en raison d'une possible commotion cérébrale, et n'a pas été l'ombre de lui-même avant le match no 6 contre les Sénateurs. S'il retrouve son intensité et son agressivité, alors Pacioretty pourrait faire la différence dans cette série.

5. L'avantage numérique: En panne. Le Canadien n'a marqué qu'une seule fois en 20 occasions avec l'avantage d'un homme contre les Sénateurs, après avoir terminé 23e dans la LNH à ce chapitre en saison régulière. Le Lightning a fait mouche deux fois en 30 opportunités contre les Red Wings. Les deux équipes doivent trouver des solutions.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer