Le Canadien affrontera le Lightning

Le défenseur Braydon Coburn (au centre) a été... (Photo Chris O'Meara, AP)

Agrandir

Le défenseur Braydon Coburn (au centre) a été félicité par ses coéquipiers Ryan Callahan et Steven Stamkos après avoir inscrit le premier but de la rencontre en troisième période.

Photo Chris O'Meara, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
la liste:11926:liste;la boite:3187755:box

Séries LNH

Le Canadien allait affronter soit sa bête noire, soit l'équipe contre laquelle il a connu le plus de succès cette saison. Ce sera finalement la bête noire.

Le Lightning de Tampa Bay a remporté le septième match de sa série contre les Red Wings de Détroit, mercredi soir, au compte de 2-0, pour obtenir son billet pour le deuxième tour.

> Le sommaire du match

La bande à Steven Stamkos est attendue au Centre Bell dès vendredi pour amorcer cette série. Pour le repos, on repassera!

L'entraîneur-chef du Lightning, Jon Cooper, avait bien étudié ses statistiques mercredi matin et avait rappelé que les deux derniers septièmes matchs de son équipe s'étaient conclu sur un 1-0. C'était en 2011, à l'époque de Guy Boucher.

Cooper avait vu juste, du moins jusqu'à ce qu'Anton Stralman marque le but d'assurance dans un filet désert avec 78 secondes à écouler. 

Le match est resté coincé à 0-0 jusqu'à ce que le défenseur Braydon Coburn touche la cible en troisième période. Le pire dans tout ça, c'est qu'il a partiellement raté son tir sur réception, comme en ont fait foi les nombreuses rotations de la rondelle. Mais ça a fonctionné et Petr Mrazek a été battu par-dessus son épaule droite.

À l'autre bout, Ben Bishop a conclu la série en signant son premier jeu blanc en matchs éliminatoires en repoussant 31 tirs. Chancelant depuis le début de la série, Bishop a encore connu ses moments difficiles, notamment quand il s'est aventuré loin devant son filet dans une course contre Drew Miller, qui a gagné ladite course. Mais le géant s'est aussi dressé au dernier tiers, notamment contre Henrik Zetterberg, qui a obtenu une chance en or d'égaler la marque.

Le numéro du Canadien

Le Canadien retrouvera donc l'équipe qui a été de loin sa pire bête noire cette saison. Les hommes de Michel Therrien ont subi cinq défaites en cinq matchs contre les Floridiens, n'amassant qu'un point sur une possibilité de 10. Au total des buts marqués, le Lightning a molesté le CH 21-8.

Cela dit, la série Canadien-Sénateurs a bien montré que le concept de bête noire ne se transporte pas automatiquement en séries...

Stamkos a largement contribué à la domination des siens en saison sur les Montréalais avec cinq buts en deux aides. Mais étrangement, le Lightning a éliminé les Wings sans même que Stamkos ne touche la cible! C'est plutôt Tyler Johnson qui a pris les commandes de l'attaque avec six filets.

On notera aussi que l'avantage numérique du Lightning n'a marqué que deux fois en 30 occasions. Quand on se compare, on se console, dira-t-on chez le Canadien...

Les plus optimistes partisans du Canadien verront d'un bon oeil ces léthargies de Stamkos et de l'avantage numérique. Les plus pessimistes rappelleront toutefois que ces deux éléments pourront difficilement être neutralisés encore bien longtemps.

Il s'agira seulement d'une troisième série dans l'histoire entre le Canadien et le Lightning. Les deux premières s'étaient réglées en quatre matchs: l'an passé à la faveur du Canadien, en 2004 à la faveur du Lightning, qui allait remporter la Coupe Stanley quelques semaines plus tard.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer