• Accueil > 
  • Sports > 
  • Hockey 
  • > Frederik Andersen a mérité le poste de gardien numéro 1 

Frederik Andersen a mérité le poste de gardien numéro 1

Frederik Andersen a repoussé 109 des 118 tirs... (Photo Gary A. Vasquez, USA Today)

Agrandir

Frederik Andersen a repoussé 109 des 118 tirs auxquels il a fait face dans la série contre les Jets de Winnipeg.

Photo Gary A. Vasquez, USA Today

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Stephen Whyno
La Presse Canadienne

Fini le jeu de la chaise musicale. Frederik Andersen a décidé qu'il en avait assez.

Un an après avoir vécu un ménage à trois devant le filet des Ducks d'Anaheim en séries éliminatoires, Andersen n'a plus à s'inquiéter de son sort. Le gardien danois a prouvé qu'il mérite le poste et il aborde la série de deuxième ronde contre les Flames de Calgary dans le rôle incontesté de numéro 1.

«Il tient à ce rôle, a déclaré l'entraîneur Bruce Boudreau. Je ne sais pas si, dans le passé, il tenait autant à jouer ce rôle. Mais il veut vraiment être le gars sur lequel nous dépendons.»

Les Ducks ont pu compter sur Andersen contre les Jets de Winnipeg, alors qu'il a repoussé 109 des 118 tirs auxquels il a fait face pour une moyenne de 2,20 et un taux d'efficacité tirs-arrêts de 92,4%. Certes, il n'a pas été parfait mais il a réduit au silence les sceptiques, du moins pour l'instant.

Et les doutes étaient légitimes. Après avoir connu une superbe saison recrue au cours de laquelle il a compilé un palmarès de 20-5-0 en 2013-14, Andersen en a arraché en séries éliminatoires, incitant Boudreau à jongler entre lui, Jonas Hiller et John Gibson.

Hiller est parti, se joignant aux Flames à titre de joueur autonome, et des blessures à Andersen et Gibson ont amené les Ducks à mettre sous contrat Ilya Bryzgalov en décembre, une expérience qui s'est révélée malheureuse. Mais une fois Andersen en santé, il a clairement démontré dans son duel avec Gibson qu'il méritait d'être le numéro 1.

«C'était comme s'il s'est dit, "Je vais jouer vraiment bien pour ne pas vous laisser d'autre choix", a déclaré Boudreau au sujet d'Andersen. Puis lors du dernier match de la saison, il a encore vraiment bien joué et il savait qu'il allait être notre homme.»

Une blessure à Gibson n'a certes pas laissé le choix à Boudreau et Jason LaBarbera a revêtu l'uniforme comme réserviste en première ronde. Mais, pour les Ducks, le fait de miser sur Andersen change la donne par rapport à l'an dernier.

«Les circonstances changent à chaque année, a confié Andersen. J'essaie de ne pas penser à tout ça et je laisse à Bruce le soin de s'inquiéter à ce sujet. Il a probablement déjà beaucoup de maux de tête. C'est son travail de déterminer qui sera devant le filet. Pour ma part, je viens pour jouer.»

À sa troisième saison seulement au hockey professionnel nord-américain, le gardien âgé de 25 ans est heureux d'avoir eu l'occasion de goûter à une saison complète dans la LNH. Il a établi des sommets personnels pour les victoires, les blanchissages, les arrêts et les tirs reçus.

Mais son plus grand défi réside dans l'approche psychologique de son métier.

«J'ai fait beaucoup de travail du côté de l'approche mentale cette année afin de ne pas laisser la foule ou quelque chose d'autre me détourner de mon travail, celui d'arrêter les rondelles, a déclaré Andersen. Vous devez penser à ce qui est vraiment important. Il ne faut pas se soucier de ce qui est arrivé mais plutôt de ce qui va se passer. C'est vraiment important d'être capable d'oublier un jeu, que ce soit un bon ou un mauvais jeu. L'important, c'est de réussir le prochain jeu.»

Andersen est toujours en apprentissage. Même s'il a cédé quatre buts dans le bruyant MTS Centre à Winnipeg lors du troisième match, il ne s'est pas effondré.

Il a plutôt offert aux Ducks une occasion de l'emporter en prolongation et, dans le processus, il a franchi une autre étape.

«Il a traversé un autre pont après avoir offert une belle performance et nous avoir gardé dans le match, a dit Boudreau. Réaliser l'arrêt au bon moment est tellement important. Et il l'a fait. Espérons pour nous que cela l'a mis en confiance pour la suite. Il a rempli nos attentes. J'espère juste que s'il peut continuer comme ça, il va être vraiment bon.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer