Les Blues humilient le Wild et égalent la série

Vladimir Tarasenko (91) a marqué deux buts mercredi... (PHOTO BRACE HEMMELGARN, USA TODAY SPORTS)

Agrandir

Vladimir Tarasenko (91) a marqué deux buts mercredi soir.

PHOTO BRACE HEMMELGARN, USA TODAY SPORTS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
ST-PAUL, Minn.

Vladimir Tarasenko a marqué deux buts et les Blues de St. Louis ont rapidement chassé le gardien Devan Dubnyk du match en dominant le Wild du Minnesota 6-1, mercredi, lors du quatrième match de la série quart de finale de l'Ouest.

Kevin Shattenkirk a amassé trois aides et Jake Allen a repoussé 17 lancers pour aider les Blues à mettre fin à une séquence de neuf revers de suite à l'étranger en séries, qui a duré durant plus de trois ans.

Patrik Berglund a marqué un but et récolté une aide alors que David Backes et Paul Stastny ont touché la cible pour la première fois de la série. L'ailier droit Ryan Reaves a fait de même pour donner les devants aux siens au premier tiers. En milieu de première période, les Blues menaient 3-0 après avoir été blanchis lors du troisième match.

Le but de Jared Spurgeon en avantage numérique en début de deuxième a donné un peu d'espoir au Wild. Moins de deux minutes plus tard, Stastny a déjoué Dubnyk d'un tir entre les jambières. Le gardien a accordé six buts sur 17 tirs et a été retiré du match avec 3:10 à jouer au deuxième tiers.

Le cinquième match aura lieu vendredi à St. Louis.

Six joueurs des Blues ont récolté leur premier point en séries, et le Wild a établi une marque d'équipe pour le nombre de buts alloués lors d'un match de séries. Tarasenko a réussi un tour du chapeau dans le deuxième match, mais n'a pas été en mesure de décocher un seul tir au but lors des deux affrontements suivants.

Les Blues avaient passé la majeure partie de leur temps à tenter de pousser le Wild vers l'indiscipline, ce qu'ils n'avaient pas réussi à faire. L'entraîneur Ken Hitchcock a jonglé avec ses trios et a ramené Steen sur son trio habituel, en compagnie du capitaine Backes et de T.J. Oshie. Les Blues ont retrouvé l'énergie qu'ils avaient oubliée, lundi,dès la première mise au jeu.

Le Wild a finalement écopé une pénalité - une à Nino Niederreiter pour avoir accroché - pour mettre fin à une séquence de 94 minutes sans punition, mais la défensive n'a pas tenu le fort comme elle l'avait fait lors du troisième match. Au lieu de couper les lignes de tir et de forcer l'adversaire à jouer en périphérie, le Wild a permis aux Blues de s'installer dans sa zone.

Dubnyk, qui connaît les meilleurs moments de sa carrière depuis son acquisition à la mi-janvier, aimerait probablement revoir certains buts. Il s'agissait du plus grand nombre de buts accordés par le Wild depuis un revers de 7-2 subi aux mains des Penguins de Pittsburgh, la veille de l'échange qui a amené Dubnyk au Minnesota.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer