Todd McLellan, un entraîneur très en demande

Todd McLellan semble souple quant à son prochain... (Photo: AP)

Agrandir

Todd McLellan semble souple quant à son prochain emploi.

Photo: AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Stephen Whyno
La Presse Canadienne
Winnipeg

Todd McLellan est un homme recherché. En fait, il pourrait être l'entraîneur le plus en demande à la fin d'une saison qui promet beaucoup de changements dans la LNH.

McLellan et les Sharks de San Jose ont mis fin à leur association, lundi, et en quelques minutes son nom a été associé aux Maple Leafs de Toronto, aux Oilers d'Edmonton et aux Flyers de Philadelphie. Si on ajoute l'incertitude qui persiste avec Claude Julien à Boston, Dave Tippett en Arizona et, bien sûr, Mike Babcock à Detroit, McLellan pourrait être aussi un candidat au poste d'entraîneur des Bruins, des Coyotes ou des Red Wings.

«Je pense qu'il peut s'adapter à toute situation, a déclaré l'entraîneur-adjoint des Ducks d'Anaheim, Trent Yawney, un ami proche de McLellan. Il a l'expérience maintenant. Il a travaillé avec des entraîneurs expérimentés - Jacques Lemaire et des gars comme ça. Il est très équilibré.»

Et McLellan semble souple quant à son prochain emploi. Il sera d'abord l'entraîneur du Canada au championnat du monde, et il sera ensuite maître de sa propre destinée pour la saison prochaine et au-delà.

En conférence téléphonique lundi, McLellan a dit que si une équipe s'intéressait à lui, il tiendrait compte des personnes au sein de l'organisation et de l'opportunité d'avoir du succès et de faire la différence. Les postes actuellement disponibles - et d'autres pourraient s'ouvrir - lui offrent différentes options.

«Certaines équipes tentent de reconstruire, d'autres tentent de vivre une expérience en séries éliminatoires, certaines vont pour tout cela, a déclaré McLellan. Tout le monde se positionne différemment. Les décisions sont prises en conséquence. Je serai vraiment ouvert à tout.»

Originaire de Melville, en Saskatchewan, McLellan a ses racines dans la Ligue de l'Ouest et les rumeurs font de lui depuis un certain temps le prochain entraîneur des Oilers, si l'équipe décide de remplacer Todd Nelson. Le fils de McLellan, Tyson, est un ami proche de fils du directeur-général des Oilers Craig MacTavish puisque les deux évoluent dans la Ligue de hockey des États-Unis.

Il y a aussi l'attrait de Connor McDavid, que les Oilers pourront réclamer au premier rang au prochain repêchage. Interrogé sur sa volonté de diriger McDavid, McLellan a dit qu'il «aimerait être l'entraîneur d'un formidable groupe de joueurs de hockey.»

«Une chose que j'ai appris: Vous pouvez aligner le meilleur joueur et ne pas avoir la meilleure équipe, a déclaré McLellan. C'est fonction de l'équipe, nous avons affaire à un groupe, il s'agit de toute l'organisation et de la culture de l'organisation. Connor va devenir un joueur très excitant à regarder, je suppose, à Edmonton, et il va avoir un impact sur la ligue pendant des années et des années à venir. Mais ce qui fait la différence, c'est le groupe dans son ensemble.»

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer