• Accueil > 
  • Sports > 
  • Hockey 
  • > Les Jets gardent le moral malgré deux défaites face aux Ducks 

Les Jets gardent le moral malgré deux défaites face aux Ducks

L'entraîneur des Jets Paul Maurice aimerait que son... (PHOTO Gary A. Vasquez, USA TODAY SPORTS)

Agrandir

L'entraîneur des Jets Paul Maurice aimerait que son équipe soit plus disciplinée et qu'elle se mette en marche en avantage numérique pour générer plus d'offensive.

PHOTO Gary A. Vasquez, USA TODAY SPORTS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Stephen Whyno
La Presse Canadienne
ORANGE, Calif.

L'attaquant Michael Frolik n'a pas bien dormi après que les Jets de Winnipeg eurent accordé un but dans les dernières secondes du deuxième match de leur série de premier tour face aux Ducks d'Anaheim.

Mais un jour nouveau a amené une nouvelle perspective. Le fait de revenir à domicile dans ce qui sera un troisième match excitant au MTS Centre, lundi, infuse beaucoup de confiance aux Jets, qui accusent un retard de 2-0 dans la série.

«Nous avons l'occasion de revenir à domicile et d'offrir un spectacle à nos partisans dans le troisième match, a indiqué l'ailier Drew Stafford, dimanche. Nous ne pouvons rien faire à propos des deux derniers matchs. Nous devons en retirer le positif. Nous nous sentons bien.»

Mis à part les résultats des matchs, les Jets ont toutes les raisons de se sentir bien. Lors des deux rencontres, ils ont tenu tête à la meilleure équipe de l'Ouest en plus de mener durant 30 minutes grâce au brio de Ondrej Pavelec.

«Je ne crois pas que nous avons joué notre meilleur match, et nous sommes très près de l'emporter, a commenté Frolik. Nous pouvons nous améliorer. Je crois que ce qui nous permet d'y croire, c'est que nous savons qu'il y a place à l'amélioration et que nous pouvons battre cette équipe.»

Ils n'ont toujours pas eu le dessus sur cette équipe, eux qui ont bousillé deux avances en troisième période. L'indiscipline est un problème, la pénalité du capitaine Andrew Ladd ayant mené au but égalisateur lors de la deuxième rencontre.

L'entraîneur des Jets Paul Maurice aimerait que son équipe soit plus disciplinée et qu'elle se mette en marche en avantage numérique pour générer plus d'offensive et tester davantage le gardien Frederik Andersen. Les joueurs ont reconnu que l'unité d'infériorité numérique devait être meilleure, mais le fait d'éviter le cachot aiderait aussi.

Maurice ne s'en faisait pas trop quant à l'humeur de ses joueurs après la défaite crève-coeur et espère que les siens pourront mettre ces émotions de côté.

«Plusieurs équipes ont réussi à remonter la pente après avoir tiré de l'arrière 2-0, a dit Maurice. Je vais laisser la poussière retomber un peu puisque ce sont des matchs serrés. Ce n'est qu'une question de pouces et c'est ce qui est frustrant.

«Il faut se concentrer sur les choses que nous pouvons mieux faire, regagner de l'énergie et revenir à la maison.»

Les Jets ont toutes les raisons du monde d'être excités à l'approche de ce match éliminatoire puisqu'il sera le premier à être présenté à Winnipeg depuis 1996.

«Nous savons que plusieurs de nos partisans attendent ce match depuis longtemps, et nous avons hâte de revenir à domicile pour faire changer le vent de côté», a dit Stafford.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer