Le sourire des gars de soutien

Brian Flynn a déjoué Andrew Hammond à la... (Photo Bernard Brault, La Presse)

Agrandir

Brian Flynn a déjoué Andrew Hammond à la fin de la deuxième période pour inscrire ce qui allait s'avérer le but gagnant.

Photo Bernard Brault, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
la liste:11931:liste;la boite:3188736:box

sortir

25 endroits où voir les séries à Montréal

25 endroits où voir les séries à Montréal

Quels sont les meilleurs endroits à Montréal pour voir les séries sur... »

la liste:11932:liste;la boite:3188783:box

Multimédias

Le simulateur des séries de la Coupe Stanley 2015

Le simulateur des séries de la Coupe Stanley 2015

Faites vos prédictions pour les séries éliminatoires. »

Brian Flynn a dû fouiller dans sa mémoire quand on lui a demandé de se souvenir de son dernier match de trois points.

«Je ne crois pas que c'était dans la LNH... c'était dans la Ligue américaine, probablement!», a répondu l'attaquant du Canadien avec un petit sourire.

> Mathias Brunet: La main heureuse...

Vous aurez compris qu'un peu tout le monde a été surpris du match de Brian Flynn... y compris Brian Flynn.

«De toute évidence, je ne me suis pas présenté à l'aréna en pensant que j'allais marquer des buts ou récolter des points... J'arrive à l'aréna en espérant pouvoir obtenir des occasions de marquer, en espérant pouvoir obtenir quelques bonds favorables de la rondelle.

«C'est certes l'un des plus grands moments de ma carrière, sinon le plus grand moment tout court. J'avais vraiment hâte à ce match, je dois le dire. Torrey [Mitchell] et moi, on a un style de jeu assez similaire. Je crois qu'on se complète bien.»

Mitchell, lui aussi acquis des Sabres de Buffalo en mars comme son pote Flynn, a avant tout parlé de patience.

«J'ai attendu mon tour et obtenu ma chance, a-t-il expliqué. Les séries, je pense que c'est une nouvelle occasion pour nous. On a joué de la bonne manière. On a fait un bon travail, mais ça, ce n'est que le premier match de la série. Ça ne fait que commencer.»

Reste à voir ce que ça va donner pour le reste, mais le temps d'un soir, en tout cas, deux joueurs assez méconnus, et probablement inconnus d'une bonne partie des fans il y a deux mois à peine, ont profité de cette grande tribune pour se faire un nom.

Ils ne vont pas l'oublier de sitôt, surtout Mitchell, un gars d'ici.

«Ce fut une soirée spéciale pour moi», a-t-il dit avant de prendre congé, pas trop pressé de mettre un terme à cette soirée hors du commun.

Partager

lapresse.ca vous suggère

  • Le Canadien remporte un premier match rocambolesque

    Hockey

    Le Canadien remporte un premier match rocambolesque

    Le Canadien était privé de Max Pacioretty. P.K. Subban a été expulsé du match en milieu de rencontre. Andrei Markov a connu son match le plus... »

  • Dave Cameron évoque la vengeance

    Hockey

    Dave Cameron évoque la vengeance

    On a l'impression de revivre le scénario d'il y a deux ans. Comme en 2013, il a fallu attendre à la deuxième période du premier match de cette série... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer