• Accueil > 
  • Sports > 
  • Hockey 
  • > Andrew Hammond: «Je ne m'attends à rien de trop fou» 

Andrew Hammond: «Je ne m'attends à rien de trop fou»

Le gardien des Sénateurs Andrew Hammond vivra sa... (Photo Patrick Woodbury, Le Droit)

Agrandir

Le gardien des Sénateurs Andrew Hammond vivra sa première expérience des séries éliminatoires de la LNH, ce soir, au Centre Bell.

Photo Patrick Woodbury, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
la liste:11926:liste;la boite:3187755:box

Séries LNH

Le gardien Andrew Hammond vivra un deuxième baptême face au Canadien ce soir. Après son initiation à la LNH, le 18 février, il vivra sa première expérience des séries.

«Je me sens plus à l'aise, a-t-il confié ce matin à savoir s'il ressentait la même nervosité que lors de son premier match. Le niveau de jeu ne changera pas, il n'y a que la vitesse qui va être un peu plus élevée.

> Les statistiques d'Andrew Hammond

«Jouer dans la LNH est un privilège qu'il faut mériter chaque jour. Le match de ce soir est une autre opportunité de me faire valoir.»

> Mathias Brunet: Canadiens et Sénateurs, deux ans plus tard!

Son adjoint Craig Anderson - le vétéran à qui Hammond a volé le poste - ne lui a pas donné de conseils sur la façon d'aborder un match sous tension au Centre Bell.

«Craig me laisse me débrouiller par moi-même. On a chacun notre façon de nous préparer. Je ne m'attends à rien de trop fou. J'ai vu suffisamment de hockey pour savoir à quoi m'en tenir et pour savoir ce que j'ai à faire.»

De manière générale, les Sénateurs ont suivi un seul principe dans leur préparation: séries ou non, ne rien changer.

«Notre approche restera la même qu'elle l'est depuis deux mois, a indiqué le capitaine Erik Karlsson. Je ne pense pas que nous ayons plus de pression qu'avant. On a joué un tas de matchs importants et il s'agit de reproduire notre façon de jouer et respecter notre plan de match.»

Personne ne semble inquiet des quelques jours de pause qu'il y a eu entre le dernier match de la saison et le début de la première ronde. Aucune crainte que le momentum bâti lors des deux derniers mois n'ait été ralenti par l'inactivité.

«Le repos est important à ce temps-ci de l'année, a rappelé l'entraîneur-chef Dave Cameron. Nous avons fait du bon travail pour nous ménager. En fin de saison, on ne pratiquait presque pas, les joueurs adoraient ça. Et les entraîneurs sentent moins le besoin de pratiquer quand on gagne...»

Cameron, qui est originaire de l'Île-du-Prince-Édouard, n'a pas besoin de puiser bien loin pour se motiver et motiver son équipe face au Canadien. Même si le Tricolore est traditionnellement populaire dans les Maritimes, ce n'était pas son cas.

«J'haïssais le Canadien, a lancé Cameron, pince-sans-rire. Mes quatre frères prenaient pour Montréal, mon père et moi prenions pour Toronto, ma mère pour Detroit et ma soeur s'en foutait. À l'époque, tout le monde sait qui gagnait. Mon père et moi devions rester humbles... et mes frères me le rappellent encore.»

Quant à sa mère, ne se sentait-elle pas seule de son clan à prendre pour les Wings?

«Quand on est le boss, on peut se sentir comme on veut!»

Les trios des Sénateurs

AGCAD

MacArthur

Turris

Stone

Michalek

Zibanejad

Ryan

Condra

Pageau

Lazar

Hoffman

Legwand

Chiasson

En défense

DGDD
MethotKarlsson
WierciochCeci
GrybaBorowiecki
Partager

lapresse.ca vous suggère

  • Le Canadien sans Max Pacioretty

    Hockey

    Le Canadien sans Max Pacioretty

    Le Canadien devra amorcer les séries sans les précieux services de son meilleur attaquant. »

  • Sénateurs 3 - Canadien 4 (final)

    Clavardages

    Sénateurs 3 - Canadien 4 (final)

    Relisez le clavardage du premier match de la série entre le Canadien et les Sénateurs d'Ottawa avec nos journalistes Marc Antoine Godin, Richard... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer