• Accueil > 
  • Sports > 
  • Hockey 
  • > Mark Giordano souhaite que ses coéquipiers se rendent loin 

Mark Giordano souhaite que ses coéquipiers se rendent loin

Les Flames de Calgary ont conservé une fiche... (Photo Larry MacDougal, PC)

Agrandir

Les Flames de Calgary ont conservé une fiche de 12-6-3 en l'absence de leur capitaine, terminant au troisième rang de la section Pacifique.

Photo Larry MacDougal, PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Donna Spencer
La Presse Canadienne
Calgary

Mark Giordano avait bien dit il y a un mois que les Flames de Calgary pourraient atteindre les séries sans lui. Le capitaine s'est ensuite retiré pour pour être témoin du parcours des siens.

Quand le meilleur marqueur, le meilleur défenseur et candidat au trophée Norris des Flames a subi une intervention chirurgicale pour réparer un biceps déchiré le 4 mars dernier, mettant ainsi fin à sa saison, on ne donnait pas cher de la peau de l'équipe. Plusieurs considéraient cet obstacle comme le coup de grâce aux aspirations éliminatoires de l'équipe.

Mais les Flames ont plutôt conservé une fiche de 12-6-3 en son absence, terminant au troisième rang de la section Pacifique. Leur fiche globale de 45-30-7 leur a ainsi permis de se qualifier pour la première fois en six ans. Ils visiteront les Canucks de Vancouver, mercredi, pour leur premier match du premier tour.

«J'y croyais vraiment et je pense que toute l'équipe aussi. Ce n'était pas l'affaire d'un ou deux joueurs, a noté Giordano. (..) C'est pourquoi la perte d'un ou deux joueurs ne nous a pas affecté tout au long de la saison. On mérite d'être des séries, alors c'est très gratifiant comme sentiment.»

Giordano a patiné avant l'entraînement de lundi, mais c'est davantage un souhait qu'une réelle probabilité qu'il soit de retour au cours des prochaines séries.

«Je dois rencontrer mon chirurgien en quelques occasions avant que ça puisse devenir une réalité, a prévenu le capitaine. Hereusement, la rééducation se passe mieux que prévu, mais il est encore trop tôt pour parler d'un retour. Je dois d'abord reprendre de la force. Souhaitons par contre qu'on puisse se rendre très loin et que nous aurons une décision à prendre.»

Le directeur général Brad Treliving a aussi tenu à atténuer toute attente d'un retour dans son cas.

«Nous n'y pensons pas, a-t-il dit. Ce serait regarder trop loin en avant. Notre priorité avec Mark est qu'il suive son programme de rééducation à la lettre.»

Giordano avait 11 buts et 37 aides au compteur en plus d'afficher un différentiel de +13 quand il s'est blessé en troisième période du match du 25 février, contre les Devils du New Jersey. Capitaine depuis l'échange de Jarome Iginla en 2012-2013, Giordano a dû trouver l'équilibre entre être un bon leader et ne pas déranger la chimie de l'équipe en son absence.

«Je trouvais que ça me sortait trop de ma routine que de rester à la maison à ne rien faire, a-t-il expliqué. Je viens à l'aréna. Je tente de récupérer le plus rapidement possible, c'est la première des choses. Mais je suis de toutes les réunions avec les gars. J'essais d'être là pour ceux qui auraient besoin de parler pendant une mauvaise période. J'essais d'être dans le vestiaire le plus souvent possible.

«J'aime aller à tous les matchs et de me retrouver avec les gars le plus souvent possible. Le dernier mois a été particulièrement amusant. Souhaitons que ça puisse continuer.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer