Trophée Hart: et Getzlaf? clament les Ducks

Kyle Palmieri et Ryan Getzlaf.... (PHOTO JEFF MCINTOSH, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

Kyle Palmieri et Ryan Getzlaf.

PHOTO JEFF MCINTOSH, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Stephen Whyno
La Presse Canadienne

Carey Price, du Canadien de Montréal, pourrait bien remporter le trophée Hart, remis au joueur le plus utile de la LNH. Alexander Ovechkin, des Capitals de Washington, alimente aussi bien des conversations à cet effet. Cependant, les Ducks d'Anaheim veulent amener à l'esprit des gens leur capitaine Ryan Getzlaf, 12e pointeur de la ligue, qui est parmi les attaquants dont la tâche est la plus lourde, au niveau du temps de glace et du style de jeu.

«Il semble être ignoré, mais il n'est qu'à huit points du sommet des pointeurs, a dit l'entraîneur d'Anaheim, Bruce Boudreau. Notre équipe se porte très bien et il a eu plusieurs ailiers différents. Il est un modèle de constance.»

Corey Perry a raté plusieurs matches à cause des oreillons et d'une blessure au genou, et Getzlaf a été jumelé à Patrick Maroon, Matt Beleksey, Kyle Palmieri, Rene Bourque et Devante Smith-Pelly. Deux de ces joueurs ont été échangés, mais les Ducks ont conservé une bonne avance en tête de la section Pacifique.

Getzlaf a 23 buts et 66 points en 72 matches, lui qui n'en a raté que trois. Il a grandement aidé Perry à atteindre le cap des 30 buts (31 à ce point-ci.)

«Il est un bourreau de travail, a dit ce dernier. Il n'hésite pas à se salir les mains, il montre l'exemple. Il a beaucoup d'influence sur l'équipe.»

Getzlaf, un double médaillé d'or olympique avec le Canada, a une telle valeur pour les Ducks qu'il a sa place dans les discussions pour le Hart, même si ses chiffres le placent en-deça de joueurs comme Ovechkin, Sidney Crosby ou John Tavares.

Bobby Ryan des Sénateurs, qui a été son coéquipier pendant six ans, le décrit comme l'un des meilleurs passeurs de la ligue.

Le défenseur François Beauchemin, des Ducks, avance que l'anonymat relatif de son club joue en défaveur de Getzlaf, lorsque vient le temps de parler des favoris pour le trophée.

«Je pense qu'il y a beaucoup de personnes qui voient rarement nos matches, alors nous avons tendance à passer inaperçus, a dit Beauchemin. Ryan fait constamment de l'excellent travail, et ce depuis plusieurs années déjà. Il donne son maximum à chaque match et il fait de nous une meilleure équipe.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer