Le Canadien s'incline en prolongation à Nashville

  • Filip Forsberg a inscrit le but de la victoire lors d'un quatre contre trois en prolongation. (AP)

    Plein écran

    Filip Forsberg a inscrit le but de la victoire lors d'un quatre contre trois en prolongation.

    AP

  • 1 / 6
  • David Desharnais est félicité pour son but marqué en 2e période. (Reuters)

    Plein écran

    David Desharnais est félicité pour son but marqué en 2e période.

    Reuters

  • 2 / 6
  • Pierre-Alexandre Parenteau saute par-dessus la rondelle tirée en direction du filet adverse. (AP)

    Plein écran

    Pierre-Alexandre Parenteau saute par-dessus la rondelle tirée en direction du filet adverse.

    AP

  • 3 / 6
  • Alex Galchenyuk célèbre le but marqué par Brendan Gallagher, le premier du match du Canadien. (AP)

    Plein écran

    Alex Galchenyuk célèbre le but marqué par Brendan Gallagher, le premier du match du Canadien.

    AP

  • 4 / 6
  • Mattias Ekholm s'est retrouvé en-dessous de Carey Price après avoir marqué son but, en 1re période. (AP)

    Plein écran

    Mattias Ekholm s'est retrouvé en-dessous de Carey Price après avoir marqué son but, en 1re période.

    AP

  • 5 / 6
  • Pekka Rinne réussit à neutraliser la menace, malgré sa fâcheuse posture. (Reuters)

    Plein écran

    Pekka Rinne réussit à neutraliser la menace, malgré sa fâcheuse posture.

    Reuters

  • 6 / 6

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Nashville) Il avait beaucoup été question du duel opposant Carey Price à Pekka Rinne en amont à la visite du Canadien chez les Predators de Nashville. Et comme il se doit dans un spectacle de qualité, il a bien fallu qu'il y ait un rappel!

> Le sommaire du match

Une punition à P.K. Subban en prolongation a toutefois ouvert la porte aux Predators pour que ceux-ci rendent au CH la monnaie de sa pièce et l'emportent en prolongation comme le Canadien l'avait fait à Montréal le 20 janvier. C'est Filip Forsberg qui a finalement déjoué Price et donné aux locaux une victoire de 3-2 au terme d'une soirée qui a démontré la grande forme des deux principaux candidats au trophée Vézina.

«La rondelle était bondissante à la ligne bleue, j'ai tenté de la toucher mais j'ai fendu l'air», a expliqué Subban qui a obtenu l'absolution de son entraîneur après la rencontre.

«(Forsberg) avait déjà pris son élan au moment où il l'a récupéré. Il n'y a pas beaucoup de joueurs qui vont marquer en échappée contre Pricey, mais j'ai quand même cherché à le rattraper et à balayer la rondelle avec mon bâton. Or, il a trébuché sur mon bâton...»

Malgré le revers, le Canadien a quand même été en mesure de profiter de la défaite des Rangers de New York pour prendre seul la tête du classement de l'Association Est. Il est d'ailleurs devenu la première équipe de la ligue à atteindre le cap des 100 points cette saison.

L'aide des défenseurs 

Price, auteur de blanchissages à ses deux départs précédents, a vu sa séquence sans accorder de but prendre fin après 166:10 minutes sur une superbe pièce de jeu du défenseur Matthias Ekholm. Ce dernier a flairé l'aubaine en sautant sur un revirement de Tomas Plekanec en zone neutre, puis s'est faufilé entre Subban et Andrei Markov pour s'amener devant Price. Markov a bien réussi à l'accrocher mais, même à genoux, Ekholm a été en mesure de loger la rondelle dans la lucarne.

De la même manière qu'ils l'ont fait tout au long de la saison, les Predators ont profité mardi soir de l'apport de leurs défenseurs pour générer de l'attaque.

Le but d'Ekholm, et plus tard celui de Ryan Ellis, font en sorte que les défenseurs des Predators ont marqué 48 des 211 buts de l'équipe de la saison, comparativement à 29 des 195 buts du Canadien inscrits par la brigade défensive.

Les Predators avaient eu la chance de donner le ton au match en profitant d'un avantage numérique et avaient pris les devants 7-2 au chapitre des lancers. Mais le Tricolore a donné signe de vie ensuite, prenant les devants 10-9 aux tirs. Mais de tous ces lancers, seule une menace combinée de Plekanec et Alex Galchenyuk a vraiment donné du fil à retordre à Rinne.

Le Tricolore, dominé au plan physique en première, a été embêté par la forte pression qu'exerçaient leurs rivaux. Les défenseurs montréalais étaient rarement premiers sur la rondelle et peinaient à la gérer efficacement. 

Heureusement pour eux, les correctifs nécessaires ont été apportés à compter de la deuxième période et le CH a gagné en aplomb à mesure que la soirée avançait. Les chances de marquer se sont multipliées au cours des 40 minutes suivantes tandis que celles des Predators se faisaient de plus en plus rares.

Bonne deuxième période 

Brendan Gallagher a nivelé la marque en début de deuxième période lorsque la rondelle, involontairement tirée sur Rinne par l'un de ses coéquipiers, a forcé le gardien des Predators à offrir un juteux retour dans l'enclave dont Gallagher a tiré profit pour inscrire son 22e de la saison.

Puis, dix minutes plus tard, c'est David Desharnais qui donnait les devants aux siens avec une plus belle occasion encore.

Le centre québécois a été carrément oublié à la gauche de Rinne pendant que trois joueurs des Predators étaient affairés en coin de patinoire. Or, Pierre-Alexandre Parenteau - qui fêtait ses 32 ans mardi - est sorti vainqueur de sa bataille en fond de territoire et a servi une passe parfaite à Desharnais, qui était en train de monter sa tente et de se faire un feu devant Rinne.

Le Canadien l'a toutefois échappé belle en quelques occasions durant cette deuxième période, entre autres lors d'une descente à trois-contre-un des Preds qui s'est conclue par un tir hors cible de Mike Fisher. On retiendra aussi ce revirement provoqué par Price derrière son but qui a bien failli profiter à la recrue Kevin Fiala. Mais Price est revenu devant sa cage - face à son filet! - pour bloquer le tir avec son patin et empêcher le premier choix des Predators au dernier repêchage de célébrer encore davantage son baptême de la LNH.

Revoilà Mitchell 

Michel Therrien, qui a rejoint mardi Cecil Hart au quatrième rang des entraîneurs-chefs ayant dirigé le plus de matchs derrière le banc du Tricolore, avait apporté deux changements à sa formation. Nathan Beaulieu avait pris la place de Tom Gilbert, qui lui s'est blessé au visage lors de la rencontre de samedi. À l'attaque, le centre Torrey Mitchell a réintégré la formation après avoir raté quatre matchs en raison d'une blessure à un bras. Ça a forcé le retrait du vétéran Manny Malhotra, qui jouait pourtant son meilleur hockey de la saison.

Après le match, le CH s'est envolé vers Winnipeg où il affrontera les coriaces Jets jeudi soir.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer