Dale Weise estime pouvoir marquer 20 buts par saison

«J'estime bien évidemment avoir le potentiel de réussir... (PHOTO BERNARD BRAULT, LA PRESSE)

Agrandir

«J'estime bien évidemment avoir le potentiel de réussir 15 ou 20 buts par saison, a lancé Weise, vendredi. Les astres doivent être alignés afin d'y arriver. Vous devez jouer passablement et obtenir du temps d'utilisation en supériorité numérique. Je me demande si un joueur peut marquer 20 buts en ne jouant pas en supériorité. Dans le bon contexte pour moi, ce [les 20 buts] n'est sûrement pas un objectif irréalisable.»

PHOTO BERNARD BRAULT, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Robert Laflamme
La Presse Canadienne
BROSSARD

Carey Price s'apprête à franchir le plateau des 40 victoires en une saison pour la première fois de sa carrière et Max Pacioretty a dans sa ligne de mire la marque des 40 buts. Sans tambour ni trompette, Dale Weise, lui, vient d'atteindre le palier fort respectable des 10 buts.

Weise n'avait jamais marqué plus de six filets en une saison, mais il y prend goût. L'attaquant-orchestre du Canadien nourrit l'ambition d'être un marqueur de 15 ou même de 20 buts au cours des saisons à venir.

«J'estime bien évidemment avoir le potentiel de réussir 15 ou 20 buts par saison, a lancé Weise, vendredi. Les astres doivent être alignés afin d'y arriver. Vous devez jouer passablement et obtenir du temps d'utilisation en supériorité numérique. Je me demande si un joueur peut marquer 20 buts en ne jouant pas en supériorité. Dans le bon contexte pour moi, ce [les 20 buts] n'est sûrement pas un objectif irréalisable.»

Weise, qui est âgé de 26 ans, a connu des saisons de quatre, de trois et de six buts, à ses trois premières dans la LNH.

«Je n'établis jamais d'objectifs personnels en terme de points, mais c'est un bon sentiment d'atteindre la dizaine de buts, a admis le patineur de Winnipeg, qui en est à sa première saison complète chez le CH. «J'ai eu mon lot de chances en or au cours des 20 derniers matchs, mais la rondelle ne voulait pas rentrer.»

À deux points du plateau des 30 points, Weise se qualifie davantage de passeur que de marqueur.

«Je possède un bon lancer, mais je ne l'utilise pas suffisamment. Je pense toujours à tenter une passe avant de décocher un lancer, et ça m'attire parfois les foudres du groupe d'entraîneurs. J'estime que ma bonne vision périphérique me permet de tenter des jeux. C'est la raison pour laquelle Max Pacioretty et moi avons une bonne entente. C'est tellement un bon marqueur.»

Utilisé dans toutes les situations et avec tout le monde, Weise dit apprécier l'utilisation que l'entraîneur Michel Therrien fait de lui. Tantôt il peut être appelé en renfort au sein du premier trio, tantôt il peut se mettre en évidence avec le quatrième, comme c'est actuellement le cas.

«Ça me permet de rester alerte en jouant avec tout le monde, mais d'un autre côté j'aime avoir des compagnons de trio stables, comme dans le moment avec Manny Malhotra et Brandon Prust. Nous avons créé une belle complicité ensemble au cours des deux derniers matchs et j'espère que ça va durer.»

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer