• Accueil > 
  • Sports > 
  • Hockey 
  • > Les Hurricanes subissent une tempête offensive tricolore 

Les Hurricanes subissent une tempête offensive tricolore

  • Le but de David Desharnais, célébré par les siens. (Bernard Brault, La Presse)

    Plein écran

    Le but de David Desharnais, célébré par les siens.

    Bernard Brault, La Presse

  • 1 / 5
  • Lars Eller et Danny Biega à la lutte. (Bernard Brault, La Presse)

    Plein écran

    Lars Eller et Danny Biega à la lutte.

    Bernard Brault, La Presse

  • 2 / 5
  • Carey Price a été un élément-clé, encore une fois. (Bernard Brault, La Presse)

    Plein écran

    Carey Price a été un élément-clé, encore une fois.

    Bernard Brault, La Presse

  • 3 / 5
  • La défense des Hurricanes fut plutôt poreuse... (Bernard Brault, La Presse)

    Plein écran

    La défense des Hurricanes fut plutôt poreuse...

    Bernard Brault, La Presse

  • 4 / 5
  • ...contrairement à celle du CH. (Bernard Brault, La Presse)

    Plein écran

    ...contrairement à celle du CH.

    Bernard Brault, La Presse

  • 5 / 5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Montréal) On a passé la saison à dire, écrire, tweeter, penser et déplorer que les succès du Canadien reposaient trop sur les quatre ou cinq mêmes acteurs, en particulier Carey Price et Max Pacioretty.

Il se fait tard dans la saison, mais les membres du quatrième trio tentent visiblement de faire changer cette perception. Jeudi, pour un deuxième match de suite, ils ont été au coeur d'une victoire du Tricolore.

Marque finale : 4-0 Montréal.

» Le sommaire du match

Price, justement un desdits quatre ou cinq acteurs, a repoussé 31 rondelles pour signer son huitième jeu blanc de la saison. Contre une des pires attaques de la LNH, le numéro 31 n'était certes pas parti pour connaître une soirée très occupée. En première période, il n'a reçu que quatre tirs.

Cela dit, quand le Canadien a connu une baisse de régime en période médiane, Price s'est transformé en mur de brique et s'est assuré que la marque demeure à 2-0. Parlez-en à Nathan Gerbe et Alexander Semin qui, en à peine deux secondes, ont dirigé trois tirs coup sur coup, tous bloqués par l'homme masqué. Le genre de séquence qui fait résonner vous-savez-quel-prénom dans le Centre Bell.

Les Hurricanes, eux, subissent un cinquième revers en six sorties et peuvent déjà faire leurs plans pour la saison prochaine.

Encore eux!

Mardi, en Floride, les employés de soutien ont été à l'honneur avec une victoire de Dustin Tokarski, un but de Jacob De La Rose et une soirée de deux points pour Brandon Prust.

Cette fois, les membres du quatrième trio que sont Prust, Manny Malhotra et Dale Weise ont produit deux des quatre buts des vainqueurs.

Ça a commencé en première période, quand Weise a saisi un retour de tir de Malhotra pour ouvrir la marque. Weise mettait ainsi fin à une séquence de 19 matchs de suite sans avoir marqué. Malhotra, lui, a obtenu un troisième point à ses cinq derniers matchs.

Ça s'est poursuivi au deuxième tiers, quand la pression exercée par ce trio a forcé les Hurricanes à écoper d'une punition. Pendant que l'arbitre avait le bras levé pour signaler l'infraction, David Desharnais a enfoncé la rondelle derrière Anton Khudobin, bien servi par une passe de Tom Gilbert. Un but marqué à un moment crucial car rappelons-le, les Hurricanes menaçaient de revenir dans le match.

Et quand la chance vous suit... Sur le deuxième but des Montréalais, signé Brendan Gallagher, Prust venait tout juste de sauter sur la patinoire pour remplacer Max Pacioretty. C'est donc à Prust qu'est revenu le +1 pour ce jeu. Le fougueux ailier gauche du Canadien a fini sa soirée à +3.

Weise a été nommé première étoile de la soirée, lui qui a mis à profit sa vitesse prodigieuse toute la soirée. Avec de telles performances de Weise, on devine que le très discret Devante Smith-Pelly va finir par voir son temps d'utilisation dégringoler au profit du Manitobain.

Le 35e de Pacioretty

Pacioretty a complété la marque en fin de troisième période. La passe qu'il a tentée depuis l'arrière du filet a dévié sur le gardien. Un 35e but pour le numéro 67. Il a donc 10 matchs pour marquer les 5 buts qui le séparent du plateau des 40, une marque jamais atteinte à Montréal depuis la saison de 40 buts de Vincent Damphousse en 1993-1994.

Pacioretty et ses coéquipiers reprennent l'action samedi, quand les Sharks de San José seront les visiteurs à Montréal.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer