Le Lightning a le dernier mot face au Canadien

  • Tyler Johnson a inscrit le but décisif en prolongation. (André Pichette, La Presse)

    Plein écran

    Tyler Johnson a inscrit le but décisif en prolongation.

    André Pichette, La Presse

  • 1 / 8
  • Brendan Gallagher et Vladislav Namestnikov avaient des secrets à s'échanger. (André Pichette, La Presse)

    Plein écran

    Brendan Gallagher et Vladislav Namestnikov avaient des secrets à s'échanger.

    André Pichette, La Presse

  • 2 / 8
  • Carey Price fait un arrêt en 2e période. (André Pichette, La Presse)

    Plein écran

    Carey Price fait un arrêt en 2e période.

    André Pichette, La Presse

  • 3 / 8
  • Devante Smith-Pelly a répliqué à la mise en échec de Brian Boyle. (André Pichette, La Presse)

    Plein écran

    Devante Smith-Pelly a répliqué à la mise en échec de Brian Boyle.

    André Pichette, La Presse

  • 4 / 8
  • Jeff Petry plaqué par Alex Killorn. (André Pichette, La Presse)

    Plein écran

    Jeff Petry plaqué par Alex Killorn.

    André Pichette, La Presse

  • 5 / 8
  • Tyler Johnson menace le filet du Canadien. (André Pichette, La Presse)

    Plein écran

    Tyler Johnson menace le filet du Canadien.

    André Pichette, La Presse

  • 6 / 8
  • Le nouveau défenseur du Lightning Braydon Coburn lors de la période de réchauffement. (André Pichette, La Presse)

    Plein écran

    Le nouveau défenseur du Lightning Braydon Coburn lors de la période de réchauffement.

    André Pichette, La Presse

  • 7 / 8
  • Carey Price a reçu la Coupe Molson du mois de février avant le match. (André Pichette, La Presse)

    Plein écran

    Carey Price a reçu la Coupe Molson du mois de février avant le match.

    André Pichette, La Presse

  • 8 / 8

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les séries éliminatoires ne commencent que dans cinq semaines, mais le Canadien et le Lightning de Tampa Bay ont fait comme si elles étaient déjà en branle, mardi soir au Centre Bell.

Ils ont offert du hockey endiablé, rapide et sans pitié qui a finalement vu le Lightning triompher 1-0 en prolongation grâce à un but de Tyler Johnson.

Le sommaire du match

Une conclusion somme toute assez logique puisque les hommes de Jon Cooper ont tenu le haut du pavé même si la marque est longtemps demeurée 0-0.

On a parfois tendance à croire que les matchs à bas pointage font souffrir le spectacle, mais c'était tout le contraire dans cette rencontre disputée à vive allure entre deux formations qui cherchaient à mesurer jusqu'à quel point elles sont outillées en vue des séries.

C'était le premier de trois affrontements durant le mois de mars entre ces deux équipes, et la première manche est allée au Lightning, non seulement parce qu'il a largement dominé aux chances de marquer, mais parce qu'il a joué un match défensif encore plus brillant que celui du Canadien.

«On ne peut pas se faire croire qu'on va toujours l'emporter en marquant beaucoup de buts», disait en matinée l'entraîneur-chef du Lightning Jon Cooper, dont les troupes ont marqué plus de buts que quiconque dans la LNH cette saison.

Or, les visiteurs ont réduit le Canadien au silence à mesure que le match avançait, ne lui accordant que deux tirs au cours du troisième tiers.

Dangereux triplés

Le Lightning a tout un luxe en attaque car sa vedette Steven Stamkos n'évolue même pas sur le premier trio cette année. Ce qu'on pourrait désigner comme étant le premier trio, c'est celui composé de Tyler Johnson, Ondrej Palat et Nikita Kucherov. Cette combinaison de trois joueurs est celle qui a généré le plus de buts dans la LNH jusqu'ici cette année. Ça n'importune nullement Stamkos, qui pointe quand même au troisième rang de la LNH en matière de buts avec 36.

Mardi soir, Johnson, Palat et Kucherov - qui ont été baptisés «les triplés» - ont été des menaces constantes en zone offensive, que ce soit en avantage numérique ou à forces égales. Palat a toutefois quitté la rencontre en troisième période, victime d'une blessure au bas du corps. Jonathan Drouin a pris sa place sur son trio.

Johnson, qui a récolté sur son but un 65e point en 66 matchs, s'est finalement imposé en prolongation en se moquant de Tomas Plekanec en sortie de zone avant de faire le tourniquet derrière Carey Price. Son tir a dévié sur Tom Gilbert et trompé la vigilance du gardien du CH.

Deux tirs en troisième

Parfois débordé, le Canadien a tout de même réussi à neutraliser le Lightning lors des quatre supériorités numériques de celui-ci. Il faut noter que Tampa possède deux visages, celui à domicile et l'autre à l'étranger. Il joue à peine pour ,500 sur la route, alors qu'il domine outrageusement à domicile. Et de la même façon, ses unités spéciales, si performantes à domicile, piquent du nez sur les patinoires adverses.

Mais ça n'enlève rien au mérite du CH qui souhaitait gagner ce match en étant la meilleure équipe défensive. Vrai que Price lui a (encore) donné une chance de gagner, mais force est d'admettre que le Lightning a été absolument intraitable en défensive, limitant au minimum les chances de marquer du Tricolore.

Les principaux éléments offensifs du Tricolore n'ont pas su répondre de la même façon, entre autres parce que l'envoi de la rondelle profondément en zone adverse a rarement fonctionné contre le Lightning, celui-ci récupérant rapidement le disque pour le sortir du territoire.

Chez les Rouges, c'est Jacob De La Rose qui a obtenu la meilleure chance de marquer, en fin de deuxième période, lorsque Max Pacioretty a provoqué un revirement en zone centrale à sa sortie du banc des punitions. Il a volé l'objet à Jonathan Drouin et l'a remis à De La Rose dans une descente à deux contre un. La recrue suédoise a été volée par Ben Bishop.

À l'autre bout, Price n'a pas été en reste. Le plus beau de ses 35 arrêts est survenu en milieu de troisième période, tout juste après qu'il eut cédé un retour dans l'enclave qui a abouti sur le bâton de Ryan Callahan. Price est allé cueillir avec le gant le tir à bout portant de l'ancien des Rangers de New York.

Son équipe ayant été limitée à deux tirs en troisième, Michel Therrien a brièvement remanié ses trios en envoyant Alex Galchenyuk à la droite de Max Pacioretty et David Desharnais et Lars Eller à la gauche de Plekanec et Brendan Gallagher. Ce fut bref.

On peut rêver d'une série entre ces deux équipes et de la qualité du hockey qui serait offert. Mais le Tricolore devrait en faire un peu plus en attaque pour répéter ce qu'il a fait le printemps dernier...

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer