Échanges-LNH: un marché de vendeurs

Jeff Petry... (PHOTO BERNARD BRAULT, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Jeff Petry

PHOTO BERNARD BRAULT, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Stephen Whyno
La Presse Canadienne

Directeurs généraux de la LNH, comptez vos choix de repêchage, car ils sont une belle monnaie d'échange en ce moment.

À l'approche de l'heure limite des transactions (15 h lundi), ces joueurs ont changé de club à une vitesse folle.

Le marché favorise les vendeurs, et ces derniers n'ont peut-être pas terminé de besogner.

Les Leafs, Hurricanes et Coyotes ont obtenu des choix de première ronde pour Cody Franson, Mike Santorelli, Andrej Sekera et Antoine Vermette, tandis que des vétérans comme Kimmo Timonen et Jaromir Jagr ont rapporté des choix de deuxième tour, notamment.

Jeff Petry, des Oilers, et Zbynek Michalek, des Coyotes, sont parmi les défenseurs encore disponibles, parmi ceux en route vers l'autonomie sans compensation.

Si le DG des Caps Brian McLellan voulait se départir de Mike Green, candidat à ce statut, il pourrait aller chercher tout un butin. Solide équipe, Washington a toutefois plus de chances de le garder et de vouloir cheminer le plus loin possible, ce que tend à démontrer l'ajout de Curtis Glencross des Flames, dimanche.

Avec le centre David Krejci blessé au genou, les Bruins aimeraient bien compter sur un nouveau venu, et le CH ne dirait pas non à davantage de profondeur.

Les Hawks ont beaucoup donné pour obtenir Vermette de l'Arizona et Timonen de Philadelphie, utilisant la marge de manoeuvre financière créée par la blessure à Patrick Kane. Cela a contribué à donner de la vigueur à la période actuelle.

Le DG des Leafs Dave Nonis a dit qu'il ne ferait pas de vente de débarras, mais il est à l'écoute.

«Nous devons obtenir des éléments qui ont de la valeur, a t-il résumé. Ayant parlé à d'autres équipes, je sais que certains de nos joueurs les intéressent. S'il y a des échanges qui font du sens pour nous, nous serons partants.»

Il semble d'ailleurs y avoir peu d'intouchables à Toronto.

«Nous nous sommes nous-mêmes placés dans cette situation, a mentionné le capitaine Dion Phaneuf. Nous n'avons pas été à la hauteur des attentes, et ça amène des changements.»

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer