Les Blackhawks savent qu'ils doivent se réveiller

On est loin du bouton «panique», mais les Blackhawks de Chicago savent qu'ils... (Photo: AP)

Agrandir

Photo: AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jay Cohen
Associated Press
Chicago

On est loin du bouton «panique», mais les Blackhawks de Chicago savent qu'ils doivent se reprendre en main.

«Disons que j'ai plutôt appuyé sur le bouton «réveillez-vous'», a dit l'entraîneur Joel Quenneville après l'entraînement des siens, lundi.

Les Hawks ont un rendement très ordinaire de 10-10-3 en 2015, suite à leur première série de trois défaites de la saison, toutes subies à domicile.

Detroit, le Colorado et Boston viennent de les battre 3-2, 4-1 et 6-2.

«Nous pouvons faire mieux dans plusieurs facettes, a dit l'ailier Patrick Sharp. Tout le monde dans le vestiaire prend ça à coeur. Nous voulons nous sortir de cette mauvaise passe.»

La saison dernière, Sharp a dominé son club avec 34 buts et 78 points. Cette saison, il a été limité à 10 buts et 31 points en 46 matches, avec un différentiel de moins 13.

Une blessure au genou l'a placé à l'écart pendant un mois, par contre. Mardi face aux Panthers, il tentera de mettre fin à une disette de 12 matches sans but.

Dimanche soir, les Blackhawks ont rappelé le gardien Scott Darling de Rockford (LAH), y renvoyant Antti Raanta. C'est Darling qui va affronter la Floride.

Darling, qui est natif de la banlieue de Chicago, a montré une fiche de 5-2 et une moyenne de 1,97 en sept matches avec les Blackhawks, cette saison.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer