Les Jets échangent une «distraction»

À couteaux tirés avec certains de ses coéquipiers... (Photo archives PC)

Agrandir

À couteaux tirés avec certains de ses coéquipiers des Jets de Winnipeg, Evander Kane a finalement été échangé aux Sabres de Buffalo.

Photo archives PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

«Gérer les zones grises.»

Telle est l'expression lancée hier au téléphone par un dirigeant d'une équipe de la Ligue nationale de hockey. Elle résume bien la transaction de l'année jusqu'ici dans la LNH.

Evander Kane, 23 ans, quatrième choix au total en 2009, à couteaux tirés avec certains de ses coéquipiers des Jets de Winnipeg et à l'écart du jeu pendant quatre à six mois en raison d'une intervention chirurgicale à une épaule, entre dans la catégorie des zones grises.

Une distraction pour les Jets, mais un talent indéniable, lui qui a marqué 30 buts en seulement 74 matchs, il y a trois ans.

Kane se retrouve depuis hier midi avec les Sabres de Buffalo, qui l'ont obtenu en compagnie du défenseur Zach Bogosian en retour du défenseur Tyler Myers, de Drew Stafford, des espoirs Brendan Lemieux et Joel Armia ainsi que d'un choix de premier tour, le pire des trois choix que détiennent les Sabres dans cette ronde.

«Vous avez ici une bande de jeunes envers lesquels les attentes étaient très élevées, parfois irréalistes, par leur entourage, payés grassement très tôt dans leur carrière, et dont le changement d'air pourrait faire du bien, indique notre homme de hockey. Il faudra voir comment chacun rebondit avec sa nouvelle équipe avant d'analyser correctement cette transaction. Il y a donc beaucoup de zones grises.»

«À court terme, cependant, les Jets n'y perdent pas au change, ajoute notre source. En plus de constituer une distraction, Kane était confiné au troisième trio et ne sera plus disponible cette saison, tandis que Tyler Myers est un défenseur nettement supérieur à Zach Bogosian. Kane pourrait néanmoins profiter du changement d'air et il se retrouvera avec un excellent joueur de centre l'an prochain en fonction du joueur que Buffalo sera en mesure de repêcher [Connor McDavid ou Jack Eichel].»

Myers, un choix de premier tour lui aussi, demeure tout de même également un athlète qui n'a pas répondu aux attentes.

«Il a été affreux pendant un certain temps, mais pas si longtemps, précise notre source. Mais il a été tellement dominant à son année recrue que les attentes étaient devenues très élevées. C'est quand même un défenseur droitier de 6'8" très difficile à contourner, plutôt habile avec la rondelle pour un joueur de son gabarit.»

Le DG des Jets, Kevin Cheveldayoff, dont c'était la première transaction importante en quatre ans à Winnipeg, se félicite de l'acquisition de Myers.

«Le potentiel de Tyler [Myers] est énorme, a déclaré Cheveldayoff en conférence de presse. Il aura la chance de jouer au sein d'une défense qui compte plus de profondeur. Il peut jouer beaucoup. Il a joué 25 minutes mardi. Parfois, un changement d'air est bienvenu pour certains joueurs en raison des attentes élevées. C'est encore plus vrai pour un défenseur.»

À l'image des Stars de Dallas

Tim Murray, DG des Sabres, espère avoir réussi un coup fumant semblable à celui des Stars de Dallas l'an dernier.

Ceux-ci ont relancé leur organisation en mettant la main sur Tyler Seguin, des Bruins de Boston, en retour de Loui Eriksson et de Reilly Smith.

«À court terme, Boston est devenu un meilleur club sans Seguin, affirme notre dirigeant. Le jeune homme n'était pas sérieux et plusieurs de ses coéquipiers n'en voulaient plus dans l'entourage du club. Mais Eriksson et Smith n'ont pas produit comme on l'espérait à Boston, et avec les performances de Seguin à l'heure actuelle, la transaction est devenue difficile à justifier pour les Bruins.»

Bogosian, un défenseur droitier costaud de 24 ans qui ne s'est jamais développé comme on l'espérait, s'amène avec Kane. Il jouait néanmoins plus de 22 minutes par match à Winnipeg. Il a été repêché au quatrième rang en 2008. «C'est un numéro quatre moyen au sein d'une très bonne équipe», dit notre source.

Stafford, 29 ans, arrive lui aussi en renfort. Il s'agit d'un ailier qui n'est pas reconnu pour sa constance. Il a franchi la marque des 20 buts une seule fois en carrière. Il deviendra joueur autonome sans compensation à la fin de l'année. Brendan Lemieux, fils de Claude, et Joel Armia, deux espoirs intéressants, sans plus, se joignent aussi aux Jets. Ceux-ci obtiennent aussi le pire des trois choix de premier tour des Sabres, qui devrait se situer entre le 25e et le 30e rang.

«À première vue, la transaction est équitable pour les deux équipes, conclut notre homme. Je trouve néanmoins que les Jets ont réussi à se débarrasser d'une distraction, ont renforcé leur défense et mis la main sur de bons éléments pour l'avenir.»

> Réagissez sur le blogue de Mathias Brunet

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer