• Accueil > 
  • Sports > 
  • Hockey 
  • > Michel Therrien réclame une meilleure protection des gardiens 

Michel Therrien réclame une meilleure protection des gardiens

L'entraîneur du Canadien, Michel Therrien... (PHOTO BERNARD BRAULT, LA PRESSE)

Agrandir

L'entraîneur du Canadien, Michel Therrien

PHOTO BERNARD BRAULT, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Robert Laflamme
La Presse Canadienne
Brossard

On en a ras le bol chez le Canadien de voir des rivaux faucher Carey Price à répétition et l'entraîneur Michel Therrien s'est fait le porte-parole de l'équipe afin de dénoncer la situation, vendredi.

«Il faut que ça arrête!», a lancé l'entraîneur, en y allant d'un plaidoyer bien senti à l'issue de la séance d'entraînement du CH. «Ce n'est pas normal que des joueurs se laissent tomber devant les gardiens, a-t-il continué. C'est curieux, ces joueurs-là ne tombent jamais contre les bandes. Mais ils tombent sur les gardiens et ils risquent de les blesser.»

Therrien a tenu à préciser à quelques reprises qu'il ne prêchait pas que pour sa paroisse, en parlant d'une tangente répandue à travers la ligue.

«Je ne parle pas que pour Carey. Ça touche tous les gardiens. Il faut que la ligue fasse quelque chose», a-t-il martelé.

Pas plus tard que mardi, au cours du match du Canadien contre les Sabres de Buffalo, Price a vu l'attaquant Patrick Kaleta perdre l'équilibre à pleine vapeur devant lui, l'enfonçant dans son but.

«Notre défenseur a été battu de vitesse et l'attaquant s'est laissé tomber. C'est inacceptable, a-t-il déploré. Tant qu'on ne décernera que des pénalités mineures, ça va continuer. On ne peut pas blâmer les arbitres. Ils appliquent les règlements. C'est à la ligue de faire quelque chose afin d'assurer une meilleure protection aux gardiens.»

Therrien n'a pas manqué d'évoquer la perte de Price en finale de l'Association Est, l'an dernier. Price avait subi une blessure au genou droit en encaissant le choc d'une collision avec Chris Kreider des Rangers de New York.

Price, lui, a été avare de commentaires sur le sujet. Il a simplement indiqué que ce n'est pas à lui de se faire justice et qu'il ne souhaite pas voir ses coéquipiers se porter à sa défense.

«Ça fait partie du sport et le hockey est un jeu physique. Je ne sais pas trop quoi rajouter», a-t-il conclu.

Outre Kaleta, Price a vu le défenseur des Stars de Dallas Alex Goligoski ainsi que les attaquants des Capitals de Washington Troy Brouwer et Alex Ovechkin foncer sur lui, uniquement depuis la pause du match des étoiles.

Au rayon des pénalités mineures pour obstruction à l'endroit des gardiens, le Canadien vient au neuvième rang de la LNH cette saison, avec cinq pénalités mineures. Il faut dire que des pénalités pour obstruction ne sont pas nécessairement synonymes de charges sur les gardiens.

Fait révélateur, les cinq équipes qui n'ont pas encore été punies pour entrave au travail du gardien cette saison sont toutes actuellement exclues d'une participation aux séries éliminatoires.

Subban ne savait pas

Deux jours après avoir écopé d'une amende de 2000$ US de la LNH parce qu'on trouve qu'il joue trop la comédie, P.K. Subban a dit qu'il lui en faut davantage pour piquer son orgueil à vif.

«J'ai passablement d'orgueil. Ça va m'en prendre davantage pour m'en enlever», a réagi le défenseur vedette, vendredi.

Subban a surpris ses interlocuteurs en affirmant qu'il ne s'attendait pas de recevoir une sanction pour une deuxième offense cette saison, en vertu du règlement 64. Pourtant jeudi, l'attaquant Brandon Prust avait indiqué qu'on avait expliqué clairement à tous le nouveau règlement, avant le début de la saison.

«Je ne crois pas que j'exagère mes réactions dans le feu de l'action, a-t-il avancé. Il y a une zone grise dans ce type de décisions. Ç'aurait pu aller d'un bord ou de l'autre. On a pris une décision, je l'accepte, je paie l'amende et je tourne la page.»

Subban a dit qu'il n'estime pas qu'il sera un joueur marqué des arbitres, à l'avenir.

«Je ne vois pas ça de la sorte. Quand je joue, je ne pense pas à ça. Je veux aider mon équipe à gagner et je ne pense pas à d'autre chose que d'accomplir mon travail.»

Therrien s'est porté à la défense de son joueur, en exprimant sa désapprobation face à la sanction reçue.

«Nous encourageons nos joueurs à jouer de la bonne façon, en respectant les règles, a-t-il élaboré. Mais dans ce cas, honnêtement, je ne suis pas d'accord avec la décision (de la ligue). Au final, c'est laissé au jugement des arbitres. Et, en quelques occasions, il arrive que je ne sois pas d'accord avec eux.»

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer