• Accueil > 
  • Sports > 
  • Hockey 
  • > Wayne Gretzky, Bobby et Brett Hull rendent hommage à Gordie Howe 

Wayne Gretzky, Bobby et Brett Hull rendent hommage à Gordie Howe

Wayne Gretzky, Brett Hull et Bobby Hull... (Photo David Stobbe, Reuters)

Agrandir

Wayne Gretzky, Brett Hull et Bobby Hull

Photo David Stobbe, Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Saskatoon

Wayne Gretzky considère qu'il n'existe aucune photographie sur laquelle on lui demande de signer le plus souvent son autographe que celle où on le voit souriant aux côtés de son idole, Gordie Howe, qui s'amuse à passer un bâton de hockey autour du cou du futur recordman de la Ligue nationale de hockey.

«À chaque fois que je regarde cette photo, ou que j'y signe mon nom, ça me rappelle de merveilleux souvenirs, a confié Gretzky, vendredi, alors que lui et de nombreuses autres légendes du hockey s'apprêtaient à rendre hommage à Howe à Saskatoon, la ville où il a grandi.

«Il a été plus gentil et mieux encore... lorsque je l'ai rencontré que je pensais qu'il allait être.»

La mémorable photographie a été prise en 1972 à Brantford, la ville ontarienne où est né Gretzky, et celui-ci s'en souvient comme si c'était hier.

«Nous étions debout, Gordon s'est emparé de son bâton et l'a mis autour de ma gorge, s'est rappelé l'ex-numéro 99. C'est devenu l'une des photos les plus populaires que j'ai jamais signées.»

Gretzky, Bobby Hull, Brett Hull et deux des fils de Howe, Mark et Marty, ont échangé des souvenirs de l'ancienne légende des Red Wings de Detroit lors d'une conférence de presse, vendredi matin, servant de prélude à un souper spécial en l'honneur de M. Hockey.

Gretzky est d'avis que Howe lui a ouvert la voie, ainsi qu'à d'autres hockeyeurs, vers le succès. Il a noté que les idoles, parfois, ont une réputation surfaite, mais ce n'était pas le cas avec Howe.

«On se souviendra toujours de lui comme d'un grand joueur, une personne merveilleuse et un homme incroyablement dévoué à sa famille», a ajouté Gretzky au sujet d'un Howe à la santé faiblissante, après de récents accidents vasculo-cérébraux.

Mais vendredi, l'homme de 86 ans souriait alors qu'il s'apprêtait à prendre part au souper en son honneur. Vêtu d'un veston et d'une cravate, il s'est faufilé à travers le lobby d'un hôtel, s'arrêtant brièvement près d'un partisan qui lui a serré la main avant d'immortaliser le moment à l'aide d'un ego-portrait.

Les 801 buts de Howe dans la Ligue nationale de hockey lui confèrent le deuxième rang de tous les temps, derrière les 894 réussis par Gretzky. Howe détient toutefois les records de la LNH pour le plus grand nombre de matchs en carrière (1767) et de saisons (26). Dans l'uniforme des Red Wings, il a remporté la coupe Stanley en quatre occasions.

Brett Hull a relaté que lors de son passage avec les Red Wings, il lui arrivait souvent de parler avec Howe de hockey, des sports et de la vie dans les vestiaires avant les matchs. Ce sont des conversations qu'il chérit encore.

Il a encore de la difficulté à réaliser que Howe ait connu une aussi longue carrière.

«D'être aussi productif à cet âge représente un exploit remarquable, et c'est difficile de comprendre qu'il y soit parvenu», a fait remarquer Hull.

Howe a été victime de deux graves AVC vers la fin de la dernière année, mais sa famille mentionne que sa santé s'est améliorée depuis qu'il s'est soumis à un traitement par cellules souches dans le cadre d'un essai clinique au Mexique.

«Il a été deux mois sans marcher», a confié Marty Howe, ajoutant que son père avait gagné 21 livres depuis le traitement expérimental.

«Son dos l'agace un peu, en ce moment, (...) mais je vous garantis que lorsqu'il se présentera au souper, il marchera jusqu'où il doit aller. Il respire encore le hockey.»

Bobby Hull s'est dit emballé de participer à cette soirée-hommage.

«Ça me ramène au moment où j'avais dix ans», a-t-il précisé, ajoutant qu'il est resté debout dans le grésil et la pluie pour pouvoir assister à un match au Maple Leaf Gardens, l'ancien domicile de la formation torontoise.

«Mon père m'a regardé et m'a dit «Robert, lorsque tu pourras décocher des tirs de cette qualité, tu pourras jouer dans cette ligue'», a raconté l'ancienne Comète blonde.

Huit ans plus tard, a relaté l'ancienne étoile des Blackhawks de Chicago, Hull a joué contre Howe, et selon lui, c'était extraordinaire de jouer sur la même patinoire que lui.

Les fils de Howe ont parlé des valeurs familiales qui sont chères au paternel.

«Il est un homme spécial, a affirmé Marty Howe. Il traite tout le monde sur le même pied.»

Gretzky a fait remarquer que le souper de vendredi se voulait une occasion idéale pour remercier Howe pour ce qu'il a apporté au hockey.

«Je pense que sans Gordie, et sans la décision de Bobby Hull de signer un contrat dans l'Association mondiale de hockey en 1972, je ne serais peut-être pas ici aujourd'hui. Il n'y a aucun doute qu'ils ont tracé la voie pour aider des gens comme Wayne Gretzky à devenir des athlètes professionnels.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer