Charles Hudon doit attendre

Après un départ canon avec les Bulldogs de... (Photo David Boily, archives La Presse)

Agrandir

Après un départ canon avec les Bulldogs de Hamilton, Charles Hudon a ralenti au cours des dernières semaines.

Photo David Boily, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Pendant que Jacob De La Rose a eu droit à une audition avec le Canadien, hier soir au Centre Bell, Charles Hudon, lui, doit encore attendre son tour en silence chez les Bulldogs de Hamilton.

De La Rose, l'espoir suédois de 19 ans, a pris part à son premier match parmi les grands de la Ligue nationale hier soir, lui qui a été le choix de deuxième tour de la formation montréalaise en 2013, le 34e au total.

En matinée, l'entraîneur Michel Therrien avait vanté les progrès de De La Rose, mais il a aussi dû parler de Charles Hudon, l'attaquant québécois qui a connu un gros début de saison avec les Bulldogs.

On écrit «a connu», puisque Hudon, après un départ canon, a ralenti au cours des dernières semaines. En janvier, il a récolté cinq points en 12 matchs, ce qui contraste avec son mois de novembre, où il avait obtenu 14 points en 12 rencontres.

Michel Therrien a rappelé que cela fait partie du parcours normal chez un jeune joueur qui tente de grimper les échelons.

«On me dit beaucoup de bonnes choses à son sujet, a expliqué l'entraîneur montréalais avant le match d'hier contre les Sabres de Buffalo. Avec Charles Hudon, c'est aussi une année d'apprentissage. Il est un joueur différent d'un gars comme De La Rose.

«Il ne faut pas oublier, si on recule un peu dans le cas d'un joueur comme Tomas Plekanec, il a joué pendant trois années dans la Ligue américaine. On ne dit pas que c'est ça qui va arriver avec Charles Hudon, mais il faut être patient avec certains joueurs.»

Hudon, qui semblait se diriger droit vers le titre de meilleur compteur de la Ligue américaine avant les Fêtes, se retrouve aujourd'hui au 11e rang des marqueurs de ce circuit, à 11 points de la tête.

On ne sait trop si Hudon aura lui aussi droit à son audition avec le grand club sous peu, comme De La Rose, mais pour le moment, il doit attendre son tour.

Ce qui n'inquiète pas Michel Therrien.

«Il a connu des moments plus difficiles et les équipes se sont ajustées à lui, a répondu l'entraîneur montréalais. Mais il fait du progrès.»

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer