Pas de doute, Carey Price est en forme!

  • Tom Gilbert surveille de près Mike Fisher, tandis que Carey Price effectue un de ses 36 arrêts de la rencontre. (André Pichette, La Presse)

    Plein écran

    Tom Gilbert surveille de près Mike Fisher, tandis que Carey Price effectue un de ses 36 arrêts de la rencontre.

    André Pichette, La Presse

  • 1 / 8
  • Les Predators ont ouvert la marque en 2e période grâce au but de Mike Ribeiro. (André Pichette, La Presse)

    Plein écran

    Les Predators ont ouvert la marque en 2e période grâce au but de Mike Ribeiro.

    André Pichette, La Presse

  • 2 / 8
  • Carter Hutton gêné par la présence de Brandon Prust. (André Pichette, La Presse)

    Plein écran

    Carter Hutton gêné par la présence de Brandon Prust.

    André Pichette, La Presse

  • 3 / 8
  • Christian Thomas se frotte à Eric Nystrom. (André Pichette, La Presse)

    Plein écran

    Christian Thomas se frotte à Eric Nystrom.

    André Pichette, La Presse

  • 4 / 8
  • Carey Price était de retour sur la glace après avoir manqué les deux derniers matchs des siens. (André Pichette, La Presse)

    Plein écran

    Carey Price était de retour sur la glace après avoir manqué les deux derniers matchs des siens.

    André Pichette, La Presse

  • 5 / 8
  • Andrei Markov et Mike Ribeiro derrière le filet de Carey Price. (André Pichette, La Presse)

    Plein écran

    Andrei Markov et Mike Ribeiro derrière le filet de Carey Price.

    André Pichette, La Presse

  • 6 / 8
  • David Desharnais à la mise en jeu contre Mike Ribeiro. (André Pichette, La Presse)

    Plein écran

    David Desharnais à la mise en jeu contre Mike Ribeiro.

    André Pichette, La Presse

  • 7 / 8
  • Manny Malhotra et Mike Ribeiro s'échangent quelques plaisanteries avant le début du match. (André Pichette, La Presse)

    Plein écran

    Manny Malhotra et Mike Ribeiro s'échangent quelques plaisanteries avant le début du match.

    André Pichette, La Presse

  • 8 / 8

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le Canadien dominé en possession de rondelle et aux chances de marquer mais sauvé par un gardien en superbe forme... La recette a fait époque mais elle a encore souri au Tricolore, mardi, dans une victoire de 2-1 en prolongation.

> Le sommaire du match

Carey Price, de retour après une brève absence de deux matchs en raison d'une blessure, a réalisé 36 arrêts tandis que P.K. Subban a marqué lors d'un avantage numérique pour donner au Tricolore un gain qui paraissait bien improbable lorsque les Predators menaient 26-4 au chapitre des lancers!

Avant même d'inscrire le but vainqueur, Subban avait été le meilleur patineur des siens. En dépit de tentatives de tirs qui étaient largement en faveur des Predators, le défenseur de 26 ans a trouvé le moyen d'afficher un Corsi de 62% à forces égales - un tour de force compte tenu du fait qu'il affrontait les meilleurs éléments adverses.

«P.K. a pris les choses en main, a commenté Michel Therrien. Il était très engagé, comme lors du match précédent d'ailleurs. Il a été un excellent leader au sein de notre équipe. Il a voulu prendre charge et c'est ce que tu demandes de tes meilleurs joueurs.»

Price dominant

Une question est souvent revenue sur le tapis à l'occasion de la visite des Predators de Nashville: forment-ils une équipe de premier plan sans les services de l'excellent gardien Pekka Rinne?

De la façon dont ceux-ci ont contrôlé les 40 premières minutes de jeu, on est certainement tentés de répondre oui. Mais si le Canadien a réussi à se sauver avec une victoire de 2-1, c'est en grande partie grâce à Carey Price. De sorte qu'il serait pertinent de reformuler la question et de se demander - au risque d'être redondant - où serait le Tricolore sans Price. Encore mardi, c'est lui qui a tenu son équipe à bout de bras. 

C'est surtout en fin de première et en début de deuxième que les Predators ont ouvert les valves, poivrant son filet de 24 lancers en un peu moins de 24 minutes. Un rythme d'enfer qui n'était pas sans rappeler la soirée la plus occupée qu'ait connu Price - justement face à ces mêmes Predators - la bagatelle de 53 arrêts sur 55 lancers le 16 novembre 2009.

Si la cadence a ralenti un brin en troisième, le niveau de difficulté des tirs ainsi que la marge d'erreur inexistante n'ont pas rendu son boulot plus facile.

De l'autre côté, le gardien Carter Hutton a eu le temps de s'inscrire à des cours de correspondance en première moitié de rencontre, ou à tout le moins d'y songer. Car à cheval sur les première et deuxième périodes, il s'est passé 22:15 entre deux lancers du Canadien!

Ribeiro marque

Il fallait bien, à un moment donné, que les Predators finissent par profiter de toute cette possession de rondelle.

En milieu de deuxième période, ce bon vieux Mike Ribeiro a eu une deuxième chance de s'imposer quelques secondes après avoir touché le poteau lors d'un deux-contre-un. La séquence s'est poursuivie en zone du Canadien, Price en a même perdu son bâton, et le centre québécois a marqué son 10e de la saison en faisant dévier le tir de la pointe de Seth Jones.

Ce qui semblait être la conclusion logique au déroulement de la rencontre a été enrayé en début de troisième lorsque Alex Galchenyuk a marqué lors d'un avantage numérique en déviant un tir de Subban. 

Au diable la logique!

Il s'agissait d'un sixième but de l'attaque à cinq montréalaise en 12 opportunités. En tenant compte du but vainqueur de Subban en prolongation, cela fait maintenant trois fois au cours des quatre derniers matchs que le CH marque au moins deux buts en supériorité numérique.

«Les joueurs offensifs veulent avoir des résultats», expliquait en matinée Michel Therrien à propos du transfert de Galchenyuk à la gauche de David Desharnais. 

«J'ai toujours dit qu'on ne voulait pas dépersonnaliser Alex en l'envoyant au centre. Mais plus le temps passait, plus je m'apercevais que c'est ce qui était en train de se produire. Ça a bien été au début, mais il doit retrouver sa constance. Je sentais qu'il était en train de perdre sa confiance. 

«Mais ça ne veut pas dire qu'il va demeurer un ailier gauche pour le reste de sa carrière. Il ne faut pas oublier qu'il a seulement 20 ans.»

Ce but de Galchenyuk a donné un nouveau souffle au CH qui a rivalisé à armes un peu plus égales pour le reste de la rencontre.

Le Tricolore entreprend mercredi un congé de cinq jours à l'occasion de la pause du match des Étoiles. Price et Jiri Sekac seront les seuls joueurs actifs tandis que le reste de l'équipe pourra prendre un verre à la santé de son gardien.

_____________________________________________

Ils ont dit

> P.K. Subban, sur l'avantage numérique du Canadien, qui a marqué sept buts dans les quatre derniers matchs: «Tu veux que l'avantage numérique clique au bon moment, par exemple quand tu as vraiment besoin d'un but. On marque toujours quand on a besoin de marquer. Ça en dit long sur notre équipe.»

> Michel Therrien: «Les Predators ont montré à tout le moins pourquoi ils sont une équipe de tête dans l'Ouest. Mais nous n'avions pas la bonne attitude pour nous donner la chance de performer contre eux. Or, on a changé notre attitude en troisième et on a bien répondu.»

> Max Pacioretty: «Ce n'était pas notre meilleur hockey, ce n'est pas la façon dont nous voulons jouer. Nous sommes contents de la victoire, mais le sentiment n'est pas génial dans le vestiaire en ce moment.»

> Carey Price: «Je pense qu'on fait du bon travail pour garder l'adversaire à l'extérieur de l'enclave et qu'on ne donne pas nécessairement beaucoup de chances de marquer. Les tirs au but, parfois, ne sont que cosmétiques.»

> Max Pacioretty: «À mi-chemin dans le match, nous n'avions que sept lancers. On entendait des cris sarcastiques dans les estrades et c'est dans ces moments-là qu'un gars comme moi doit se regarder dans le miroir et être meilleur.»

> Alex Galchenyuk: «N'eût été Carey, on ne serait pas là en train de parler de notre victoire.»

> Alex Galchenyuk: «J'étais surpris que P.K. n'aille pas au match des Étoiles. Si c'était moi qui choisissais, il y serait allé. Mais je suis sûr qu'il va passer du bon temps pendant le congé...»

> Michel Therrien (à son point de presse d'avant-match): «J'ai toujours dit qu'on ne voulait pas dépersonnaliser Alex [Galchenyuk] en l'envoyant au centre. Mais plus le temps passait, plus je m'apercevais que c'est ce qui était en train de se produire. Ç'a bien été au début, mais il doit retrouver sa constance. Je sentais qu'il était en train de perdre sa confiance. Mais ça ne veut pas dire qu'il va demeurer un ailier gauche pour le reste de sa carrière. On a tendance à oublier qu'il n'a que 20 ans.»

> Carey Price: «C'est sûr que ce serait plaisant d'aller jouer au golf en Floride, mais, en même temps, c'est un privilège d'aller à ce genre d'événement et de représenter son équipe. Je serai content de retrouver Shea Weber, un bon gars qui, comme moi, habite à Kelowna durant l'été. Ce sera bien aussi de revoir Brent Seabrook et les autres gars qui habitent en Colombie-Britannique...»

Partager

lapresse.ca vous suggère

  • Filip Forsberg, l'explosion

    Hockey

    Filip Forsberg, l'explosion

    La Centrale de recrutement de la Ligue nationale a publié hier le classement de mi-saison des espoirs en prévision du prochain repêchage. Et la... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer