Sven Andrighetto renouera avec Nikita Kucherov

Choix de deuxième ronde du Lightning de Tampa... (Photo Chris O'Meara, AP)

Agrandir

Choix de deuxième ronde du Lightning de Tampa Bay en 2011, Nikita Kucherov totalise 39 points en 41 matchs cette saison.

Photo Chris O'Meara, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

En novembre 2012, Patrick Roy et les Remparts de Québec échangeaient le Russe Nikita Kucherov aux Huskies de Rouyn-Noranda afin d'apporter une solution au surplus de joueurs européens dans leur formation.

Sven Andrighetto, alors la jeune vedette des Huskies, est allé cueillir Kucherov à l'aéroport.

«La limite de deux Européens par équipe junior fait en sorte que, bien souvent, au milieu d'un groupe de Canadiens, ces deux joueurs-là vont rapidement manifester des affinités», a expliqué l'attaquant du Canadien, qui s'est tout de suite bien entendu avec Kucherov, maintenant un attaquant de premier plan avec le Lightning de Tampa Bay.

«Au départ, il avait été placé dans une famille d'accueil, mais il n'aimait pas ça. J'ai parlé à ceux qui m'hébergeaient et je l'ai invité à venir habiter chez nous.»

À l'époque, Kucherov venait à peine d'arriver au Canada et se sentait loin de la maison. S'il n'a pas gardé le meilleur souvenir qui soit de la ville de Rouyn, Kucherov a déjà exprimé sa gratitude envers l'ex-entraîneur des Huskies, André Tourigny, aujourd'hui adjoint de Roy avec l'Avalanche du Colorado.

Et bien sûr, il avait Andrighetto avec lui.

«Nous étions toujours ensemble, se souvient l'attaquant du Tricolore. On cuisinait ensemble, on jouait au PlayStation ensemble... La seule chose qu'on ne faisait pas, c'était de dormir ensemble!

«Nikita est amusant et facile d'accès. C'est un gars concentré mais qui, en même temps, arrive toujours à garder une certaine légèreté.»

Andrighetto et Kucherov sont demeurés en contact par la suite. Et aujourd'hui, le jeune Suisse se réjouit des succès de son ancien coéquipier, qui brille de tous ses feux à Tampa.

Après une saison recrue discrète, le choix de deuxième ronde du Lightning en 2011 a explosé avec 39 points en 41 matchs.

«Quand on est jeune et qu'on arrive dans la ligue, il faut d'abord faire sa place, se prouver, et c'est ce qu'il a fait, a dit Andrighetto. Je savais qu'il avait cela en lui. Je suis content pour lui, car il a une très bonne saison.»

Andrighetto, qui s'est entraîné une fois de plus au sein du quatrième trio hier, espère être en uniforme ce soir afin d'affronter Kucherov. «Ce serait assez spécial, car je n'ai joué contre lui que au Mondial junior en Russie, il y a deux ans.»

Partager

lapresse.ca vous suggère

  • Lightning-Canadien: la mémoire longue

    Hockey

    Lightning-Canadien: la mémoire longue

    Le Canadien renoue mardi soir avec ses ennemis du printemps dernier. Et sans parler d'une intense rivalité avec le Lightning, disons qu'un certain... »

  • Bryan Allen au ballottage

    Hockey

    Bryan Allen au ballottage

    L'union entre le Canadien et le défenseur Bryan Allen pourrait avoir été de courte durée. S'il n'est pas réclamé au ballottage mardi midi, il sera... »

  • Deux honneurs pour Carey Price

    Hockey

    Deux honneurs pour Carey Price

    Carey Price a été nommé troisième étoile de la semaine dernière dans la Ligue nationale. »

  • Lightning 4 - Canadien 2 (final)

    Clavardages

    Lightning 4 - Canadien 2 (final)

    Relisez le clavardage du match entre le Canadien et le Lightning de Tampa Bay avec nos journalistes Marc Antoine Godin et Guillaume Lefrançois. »

  • Un affrontement motivant face au Lightning

    Hockey

    Un affrontement motivant face au Lightning

    Le Canadien tentera de prolonger à sept sa série de victoires - ce qui serait sa séquence la plus fructueuse depuis mars 2006 - alors qu'il reçoit la... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer