Rene Bourque: un air de déjà-vu...

En 12 matchs avec les Ducks, Rene Bourque... (Photo Tom Szczerbowski, USA Today Sports)

Agrandir

En 12 matchs avec les Ducks, Rene Bourque n'a obtenu que 4 points, ce qui ressemble beaucoup aux performances erratiques qu'il avait l'habitude d'enchaîner avec le Canadien.

Photo Tom Szczerbowski, USA Today Sports

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Ce soir, les Ducks d'Anaheim et Rene Bourque sont au Centre Bell, et pour le principal intéressé, ce retour sur cette patinoire n'a rien de bien particulier. «Quand j'étais avec le Canadien, on ne s'entraînait presque jamais ici, de toute façon...»

Non, Rene Bourque ne versera pas de larme au moment de poser les lames sur cette glace qu'il aura connue pendant un peu plus de trois saisons. Ce soir, les larmes, ce sera pour Saku Koivu. Pas pour Rene Bourque, qui tente de se refaire un nom avec sa nouvelle équipe.

Sans trop faire de bruit, l'attaquant de 33 ans est en train de rester le Rene Bourque que le Canadien a bien connu. Depuis qu'il est passé du Canadien aux Ducks d'Anaheim, en novembre, l'énigmatique patineur du Lac La Biche n'a pas exactement retrouvé la forme des beaux jours.

En 12 matchs avec les Canards, il n'a obtenu que 4 points, ce qui ressemble beaucoup aux performances erratiques qu'il avait l'habitude d'enchaîner avec un chandail du Canadien sur le dos. En saison, du moins.

Mais Rene Bourque croit que ce sera bientôt le début d'un temps nouveau pour lui. À l'entraînement des Ducks, hier à Montréal, il patinait d'ailleurs en compagnie de Ryan Getzlaf, le meilleur attaquant du club, et il espère pouvoir retrouver sa touche magique très bientôt.

«De toute évidence, je veux produire plus de points, a-t-il admis au terme de l'entraînement d'hier. Le fait de se retrouver ici avec les Ducks, c'est une très belle occasion pour moi. Mais j'aimerais pouvoir marquer plus que ça. Ça s'en vient, je me sens de plus en plus à l'aise sur la patinoire.»

Remise en question

Bourque le sait fort bien: il ne peut plus vraiment se permettre des passages à vide comme celui qu'il a connu en début de saison avec le Canadien - il n'avait récolté que 2 petits points en 13 matchs. Un début de saison pour le moins ordinaire, qui avait poussé la direction montréalaise, à bout de patience, à le céder aux Bulldogs de Hamilton, dans la Ligue américaine, avant la transaction que l'on sait avec Anaheim et impliquant le défenseur Bryan Allen.

Rene Bourque a bien sûr bondi de joie quand il a su qu'il déménageait en Californie.

«J'ai tenté de jouer de mon mieux à Hamilton, et je savais que j'allais finir par être échangé. J'étais très content d'apprendre que j'allais avoir la chance de repartir à neuf avec une nouvelle équipe. C'est sûr, j'aurais aimé avoir de meilleures performances avec le Canadien, je ne sais pas pourquoi ça n'a pas fonctionné. Si j'avais pu le savoir, j'aurais sûrement changé quelque chose... Mais je ne regrette pas mon séjour à Montréal, il n'y a pas de mauvais sentiments.»

Du même souffle, Bourque reconnaît que la descente aux enfers en direction de Hamilton s'est avérée une forme de remise en question pour lui.

«Ce n'est évidemment pas plaisant de se retrouver au ballotage... Je devais me rapporter à Hamilton, je n'avais pas d'autre option. Mais ça m'a forcé à avoir une bonne discussion avec moi-même, si on veut. Ça m'a forcé à me regarder un peu dans le miroir. C'est pourquoi je suis très heureux d'avoir une autre chance avec les Ducks.»

Dur à dire si Rene Bourque redeviendra un jour le joueur qui a jadis réussi deux saisons de 27 buts dans l'uniforme des Flames de Calgary, mais Bruce Boudreau, lui, veut encore y croire.

«Il s'est amélioré depuis qu'il est arrivé avec nous, a expliqué hier le pilote des Ducks. Il ne se sentait pas très bien à Hamilton, mais on sait qu'il peut se remettre en marche.»

____________________________________________

Dans le vestiaire des Ducks

Après les oreillons...

François Beauchemin est toujours incommodé par une blessure à l'index droit et demeure un cas douteux en vue du match de ce soir, lui qui a raté les 10 derniers matchs de son équipe. Par ailleurs, le défenseur compte parmi les premières victimes des oreillons chez les Ducks: il a dû passer cinq jours de suite au lit, avec des poussées de fièvre. «Ce n'était vraiment pas évident. On pense que le virus est venu de St. Louis. On a affronté les Blues et quelques-uns de leurs gars avaient été malades. Ils parlaient d'un genre de bactérie...»

Corey Perry toujours absent

Un autre blessé digne de mention chez les Ducks: l'attaquant Corey Perry, qui demeure à l'écart en raison d'une blessure à un genou. L'entraîneur Bruce Boudreau a toutefois précisé que l'attaquant Dany Heatley, qui n'a pris part qu'à quatre matchs cette saison, prépare son retour au jeu.

Un revenant

Puisqu'il est question de revenants... Il y en a quelques-uns chez les Ducks, incluant l'incomparable Ilya Bryzgalov, qui se croyait mûr pour la retraite, mais qui a répondu au SOS lancé par les Ducks en raison des blessures devant le filet. On a demandé au gardien hier si cette saison serait sa dernière. Sa réponse: «Ma porte est toujours ouverte. Bienvenue!»

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

  • L'irrésistible ascension d'Alex Galchenyuk

    Hockey

    L'irrésistible ascension d'Alex Galchenyuk

    Alexander Galchenyuk suit de près la carrière de son fils Alex. Toute la famille est établie à Montréal, Alex habite à la maison, et lorsqu'il part... »

  • Saku Koivu, une inspiration pour tous

    Hockey

    Saku Koivu, une inspiration pour tous

    Tomas Plekanec se souvient très bien, à l'époque où il était jeune joueur, de la fois où il s'était retrouvé cochambreur de Saku Koivu. »

  • Sven Andrighetto aura laissé une bonne impression

    Hockey

    Sven Andrighetto aura laissé une bonne impression

    Sven Andrighetto a été cédé aux Bulldogs de Hamilton en fin d'après-midi, mercredi, au terme d'un séjour de quatre matchs au cours desquels il a... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer