Le Canadien s'incline 4-3 face aux Blackhawks

  • Les joueurs de Chicago ont été plus rapides, vendredi soir. (Photo AP)

    Plein écran

    Les joueurs de Chicago ont été plus rapides, vendredi soir.

    Photo AP

  • 1 / 7
  • Price a été trompé à quatre reprises. (Photo AP)

    Plein écran

    Price a été trompé à quatre reprises.

    Photo AP

  • 2 / 7
  • La défense du CH a eu beaucoup de travail. (Photo AP)

    Plein écran

    La défense du CH a eu beaucoup de travail.

    Photo AP

  • 3 / 7
  •  (Photo AP)

    Plein écran

    Photo AP

  • 4 / 7
  • Le Canadien avait bien remonté la pente, mais lâché vers la fin. (Photo AP)

    Plein écran

    Le Canadien avait bien remonté la pente, mais lâché vers la fin.

    Photo AP

  • 5 / 7
  •  (Photo AP)

    Plein écran

    Photo AP

  • 6 / 7
  • Prust s'effondre devant le but. (Photo AP)

    Plein écran

    Prust s'effondre devant le but.

    Photo AP

  • 7 / 7

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(CHICAGO) Pendant que ses coéquipiers accordaient des entrevues dans le vestiaire, Carey Price est allé s'installer dans le corridor grouillant, a pris une chaise et s'est assis devant un téléviseur suspendu au mur pour regarder les faits saillants de la rencontre.

Price attendait surtout de revoir le dernier but. Ce qui n'avait pas fonctionné, pourquoi Brandon Saad avait pu mettre la main sur la rondelle pour le battre avec seulement 27 secondes à faire dans le match.

>>> Le sommaire du match

Toute la soirée, il avait vu les Blackhawks mettre de la circulation lourde devant lui. Sur la séquence fatidique, il a vu la rondelle frapper le bâton de Max Pacioretty, sautiller dans l'enclave sans qu'Andrei Markov puisse la balayer loin du danger, puis Saad s'en emparer pour enfiler l'aiguille.

Aussi bien dire planter le poignard.

Pour une équipe qui avait surmonté un déficit de 2-0 et qui s'était battue bec et ongles face à la machine bien huilée des Hawks, ce sont les 27 secondes qui la séparaient de la prolongation qui ont fait le plus mal.

« On aurait mérité au moins un point ce soir, on a suffisamment bien joué pour ça », a dit Sergei Gonchar.

Vingt-sept secondes de plus et Price, qui a sauvé les fesses de ses coéquipiers plusieurs fois encore vendredi, aurait senti que tout ce travail-là avait valu la peine.

Mais non: une fois les reprises terminées, Price est reparti avec son petit bonheur en attendant de savoir si Michel Therrien se tournerait vers lui, samedi soir à Dallas, afin d'aider l'équipe à revenir de ce voyage avec une fiche de ,500.

JEU STRUCTURÉ DES HAWKS

Michel Therrien avait prévenu ses troupes de bien attacher leurs patins et leur casque parce que les Blackhawks allaient être prêts. On peut dire qu'ils l'ont écouté.

Faisant preuve d'une superbe exécution dans le jeu de transition, les Hawks ont pris l'avance 2-0 en première avant de voir le Tricolore se regrouper. Après le premier tiers, on sentait que les choses risquaient dangereusement de basculer, car les Hawks donnaient une très belle leçon de hockey sur la manière d'entrer en zone adverse en possession de la rondelle. Le porteur n'était jamais seul, toujours bien soutenu par un sinon deux coéquipiers.

De quoi faire saliver ceux que le Canadien fait damner chaque fois qu'il envoie la rondelle en fond de territoire!

Le vétéran défenseur Michal Rozsival est venu appuyer l'offensive sur l'une de ces nombreuses entrées de zone et a accepté la belle passe de Bryan Bickell pour marquer le premier but.

En deuxième moitié de rencontre, le CH n'a plus cédé sa ligne aussi aisément.

« On a surtout eu la rondelle plus souvent », a expliqué Brendan Gallagher, qui a inscrit le premier but des siens 26 secondes seulement après que Ben Smith eut fait 2-0.

« Les Hawks se soutenaient très bien les uns les autres en début de match, mais on s'est mis à jouer davantage dans leur face et on a réduit le temps et l'espace à leur disposition. »

SUBBAN S'EN VOULAIT

En route vers ce dénouement crève-coeur, P.K. Subban a vécu une autre soirée polarisante.

Il s'est offert le but qui a lancé son équipe en avant, en deuxième période, quand son boulet a déjoué Antti Raanta lors d'un avantage numérique.

Mais il a également un peu trop joué avec le feu au goût des officiels et sa deuxième infraction du match a permis à Jonathan Toews de niveler la marque.

C'est un scénario qu'on avait déjà vu.

« Ma punition nous a coûté un but. Nous avions l'avance et si je n'avais pas eu cette infraction, ils n'auraient pas marqué et nous aurions peut-être été en mesure de la conserver », a soutenu P.K. Subban.

« Mais je ne commenterai pas le travail des officiels, j'aime mieux laisser les choses telles qu'elles sont... »

Therrien, qui n'était pas très loquace après la rencontre, a préféré lui aussi éviter de se mouiller.

Ce crochet aux dépens de Marian Hossa n'était peut-être pas sa punition la plus évidente, mais le défenseur vedette du Tricolore avait administré deux coups de poing à des adversaires en première période pour lesquels il avait bénéficié de la clémence des arbitres. Et c'est sans compter la punition de quatre minutes qui a lancé le deuxième vingt et qui aurait pu mettre son équipe sérieusement dans l'embarras. Punition douteuse pour punition douteuse, on rappellera que le CH avait auparavant profité d'une décision favorable des officiels qui a coûté deux minutes à Patrick Kane. C'est pendant cette supériorité numérique que Subban a lancé les siens en avant 3-2.

Notons en terminant que Lars Eller a quitté le match après la première période, victime d'une blessure au haut du corps. Le Tricolore a cru bon de rappeler Sven Andrighetto des Bulldogs de Hamilton. Il rejoindra l'équipe à Dallas.

Dans le vestiaire

Therrien s'attend à plus de Weaver

Michel Therrien a donné une autre chance à Mike Weaver de se faire valoir. Après avoir été laissé de côté mercredi soir au Minnesota, le vétéran défenseur a réintégré l'alignement et remplacé Bryan Allen, qui a été limité à une seule présence en troisième période, mercredi soir... même si le CH s'est défendu pendant cinq minutes en infériorité. « On veut que [Weaver] soit meilleur, a soutenu Therrien. C'est la raison pour laquelle on l'a sorti de l'alignement. On veut qu'il ait une meilleure relance et on s'attend à mieux que ce qu'il a offert dernièrement ».

Un duo sous-estimé

Aucune formation n'a alloué moins de buts que les Blackhawks cette année. Après une saison 2013-2014 atypique sur le plan des buts alloués, les voilà de retour à un style plus responsable. Le duo défensif formé de Niklas Hjalmarsson et Johnny Oduya n'est pas étranger à ces succès. Ils affrontent les meilleurs trios adverses soir après soir et d'aucuns soulèvent qu'en prenant de tels mandats offensifs, ils ont contribué à l'obtention du trophée Norris par leur coéquipier Duncan Keith, qui a eu plus de latitude pour exprimer son talent offensif.

Partager

lapresse.ca vous suggère

  • Sven Andrighetto est rappelé par le Canadien

    Hockey

    Sven Andrighetto est rappelé par le Canadien

    Après la défaite de 4-3 face aux Blackhawks de Chicago, vendredi, le Canadien de Montréal a annoncé le rappel de l'attaquant Sven Andrighetto des... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer