• Accueil > 
  • Sports > 
  • Hockey 
  • > Le Canadien met fin à une séquence de trois défaites 

Le Canadien met fin à une séquence de trois défaites

  • P.K. Subban célèbre son but en 2e période avec Andrei Markov. (Photo: Reuters)

    Plein écran

    P.K. Subban célèbre son but en 2e période avec Andrei Markov.

    Photo: Reuters

  • 1 / 6
  • Max Pacioretty tente de déjouer la vigilance d'Erik Johnson. (Reuters)

    Plein écran

    Max Pacioretty tente de déjouer la vigilance d'Erik Johnson.

    Reuters

  • 2 / 6
  • Tomas Plekanec jongle avec la rondelle dans le territoire de l'Avalanche. (Reuters)

    Plein écran

    Tomas Plekanec jongle avec la rondelle dans le territoire de l'Avalanche.

    Reuters

  • 3 / 6
  • Daniel Brière a égalisé la marque 1-1 en toute fin de 1re période. (Reuters)

    Plein écran

    Daniel Brière a égalisé la marque 1-1 en toute fin de 1re période.

    Reuters

  • 4 / 6
  • Patrick Roy observe ses joueurs en 1re période. (Reuters)

    Plein écran

    Patrick Roy observe ses joueurs en 1re période.

    Reuters

  • 5 / 6
  • Carey Price stoppe un tir de Jarome Iginla. (AP)

    Plein écran

    Carey Price stoppe un tir de Jarome Iginla.

    AP

  • 6 / 6

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Denver) L'unité défensive du Canadien a livré une autre performance inégale, mais Max Pacioretty s'est chargé de la faire oublier.

Le prolifique marqueur a brisé une égalité de 3-3 en fin de troisième période, pour permettre au Canadien de s'imposer 4-3 sur l'Avalanche du Colorado, lundi.

> Le sommaire du match

Le Tricolore met ainsi fin à une séquence de trois défaites, tandis que les hommes de Patrick Roy subissent seulement un troisième revers à leurs huit dernières sorties.

Avec à peine six minutes à écouler, Pacioretty s'est amené en zone adverse avant de battre Calvin Pickard d'un tir vif des poignets, par-dessus l'épaule gauche du gardien. Un but digne d'un marqueur naturel.

C'était un 12e filet pour Pacioretty cette saison, mais un huitième en troisième période. Le numéro 67 a le don de frapper au bon moment pour les siens.

Une passe pour Price!

Jiri Sekac a inscrit les Montréalais au pointage. Le tir des poignets du Tchèque a déjoué Pickard, qui a partiellement fait l'arrêt. Sur le jeu, Carey Price a obtenu une aide, son premier point de la saison.

Price venait d'ailleurs de se faire bousculer avant la relance de l'attaque. Il s'était même retourné vers l'arbitre, visiblement mécontent. Le but de Sekac lui a sans doute redonné le sourire.

Pickard s'est repris de belle façon en bloquant un tir de Pacioretty, qui s'est amené seul devant lui après avoir soutiré la rondelle à Gabriel Landeskog.

Avec moins d'une minute à écouler en première période, l'Avalanche a répliqué par l'entremise de Daniel Brière, qui a gagné sa bataille dans le coin avec Mike Weaver, avant de déjouer Lars Eller pour se retrouver seul devant Price. Ce dernier n'avait toutefois pas rendu service à son défenseur en lui refilant la rondelle dans une situation difficile.

Brière a enfilé son sixième but de la saison.

L'Avalanche en a remis dès la 35e seconde en deuxième période, quand Ryan O'Reilly a été oublié dans l'enclave. Quelques instants plus tôt, Matt Duchene avait ensorcelé Alex Galchenyuk en traversant la patinoire malgré le marquage du numéro 27.

Andrei Markov a ensuite ramené les deux équipes à égalité en avantage numérique, lorsqu'il s'est amené à l'embouchure du filet avant de profiter d'une passe millimétrée de Galchenyuk. Son 101e but dans la LNH, marqué comme il en a enfilé une bonne partie de ses 100 premiers.

Tyson Barrie a profité d'une descente à quatre contre un pour replacer l'Avalanche en avance. Son tir-passe vers le filet a dévié sur Brandon Prust, qui plongeait dans l'enclave pour intercepter la rondelle. Weaver s'était trop avancé en zone offensive, ce qui a mené au surnombre. Weaver a effectué seulement deux présences dans le reste du match, les deux en désavantage numérique...

P.K. Subban a rétabli la symétrie quelques minutes plus tard, d'un boulet de la pointe. L'attaquant de l'Avalanche Maxime Talbot venait de perdre son bâton, ce qui donnait essentiellement un avantage numérique au Tricolore.

Pacioretty a inscrit l'unique filet du dernier tiers.

Sans Allen

Tom Gilbert était de retour dans la formation pour cette rencontre. Le défenseur avait été retranché lors des deux derniers matchs. Pour lui faire une place, le vétéran Bryan Allen, acquis des Ducks d'Anaheim il y a deux semaines, a été laissé de côté.

À l'avant, Michel Therrien a fait confiance aux 12 mêmes attaquants que samedi dernier. Michaël Bournival (clavicule) s'est entraîné avec ses coéquipiers lundi matin, mais son retour n'est pas imminent. L'entraîneur-chef a indiqué qu'il serait surpris si Bournival revient au jeu cette semaine.

Après ce match, le Tricolore se dirigeait vers le Minnesota, où l'attend le Wild, pour la deuxième escale d'un voyage de quatre matchs contre des équipes de l'Ouest.

_________________________________________________

Ils ont dit

> Max Pacioretty, sur son but gagnant: «J'ai pensé tenter une passe, mais ça ne fait pas vraiment partie de mes forces! Le défenseur a plongé, donc je devais tirer. J'aurais bien voulu donner un but à Dale Weise, mais si on ne marque pas, je rentre au banc fâché.»

> Michel Therrien, sur la discipline de ses joueurs (une seule punition): «Ça nous a permis d'utiliser quatre trios. En jouant en altitude, on voulait que nos présences soient courtes, donc il fallait utiliser tous nos joueurs.»

> Pierre-Alexandre Parenteau, sur la présence de Dale Weise à sa place dans le trio de David Desharnais: «Il faut en rire. C'est le porte-bonheur du trio ces temps-ci, on marque dès qu'il embarque. On va le prendre!»

> P.K. Subban: «Pour être un bon joueur dans une bonne équipe, tu dois pouvoir changer un match de plus d'une façon. Je ne dois pas toujours le faire offensivement. Je n'amorce jamais un match en me disant que je dois marquer ou préparer un but, je laisse le match venir à moi. Parfois, je dois en faire un peu plus, parfois, je dois croire en notre système et laisser les autres finir le travail. Ce soir, c'était ce type de match.»

> Max Pacioretty, sur le fait que 8 de ses 12 buts ont été marqués en troisième période: «C'est une statistique d'équipe. La plupart de nos buts en tant qu'équipe sont en troisième. On joue de façon à épuiser l'autre équipe et attendre nos chances. Plus tu le fais, plus tu prends les adversaires en défaut en fin de match et c'est ce qu'on a fait.»

> Michel Therrien sur Mike Weaver: «C'était un match difficile pour lui.»

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer