• Accueil > 
  • Sports > 
  • Hockey 
  • > Michel Therrien pourrait encore utiliser sept défenseurs 

Michel Therrien pourrait encore utiliser sept défenseurs

Acquis des Ducks d'Anaheim jeudi en retour de... (Photo Chris Carlson, AP)

Agrandir

Acquis des Ducks d'Anaheim jeudi en retour de Rene Bourque, le défenseur Bryan Allen pourrait faire ses débuts face aux Bruins de Boston, samedi.

Photo Chris Carlson, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Robert Laflamme
La Presse Canadienne

Le Canadien pourrait faire de nouveau appel à sept défenseurs afin de faciliter l'entrée en scène de Bryan Allen.

L'entraîneur Michel Therrien a évoqué la possibilité de répéter l'expérience qu'il a tentée à la suite de l'arrivée du vétéran Sergei Gonchar, la semaine dernière.

> Mathias Brunet: Tinordi et Beaulieu vont survivre

«Je vais m'asseoir avec Bryan à notre arrivée à Boston tantôt et on prendra une décision, comme je l'ai fait avec Sergei Gonchar», a indiqué Therrien, vendredi, avant le départ de l'équipe.

Acquis des Ducks d'Anaheim la veille, le vétéran Allen, 34 ans, rejoindra le Tricolore à Boston en provenance de Vancouver. Il pourrait faire ses débuts face aux Bruins, samedi.

«Je ne vois pas de problème à utiliser sept défenseurs. Ça peut être une possibilité», a renchéri Therrien, qui a maintenant huit défenseurs à sa disponibilité, en incluant le jeune Nathan Beaulieu qui a accompagné le groupe.

L'entraîneur a fait appel à sept défenseurs dans les trois matchs - trois victoires - qui ont suivi la venue de Gonchar, soit jusqu'au duel de dimanche à Detroit. Il a assuré n'avoir aucun problème à composer avec la situation actuelle, dans le contexte où les vétérans souhaitent tous jouer et où l'organisation veut permettre au jeune Beaulieu de poursuive sa progression.

«On a ajouté de l'expérience à notre brigade de défenseurs, ce qui est une bonne chose, a d'abord répondu Therrien. Pour ce qui est de gérer le temps d'utilisation, on tient souvent compte des performances. Il y a différentes solutions qui peuvent s'offrir et, partant de là, on prend les décisions», a-t-il ensuite élaboré.

À brève échéance, il ne serait pas surprenant qu'on retourne Beaulieu chez les Bulldogs de Hamilton.

Retrouvailles pour Weaver

Le vétéran défenseur Mike Weaver va retrouver un pote en Allen. Les deux ont évolué ensemble chez les Panthers de la Floride en 2010-2011. L'ailier de soutien Drayson Bowman est l'autre joueur de l'équipe qui a eu Allen comme coéquipier, au sein des Hurricanes de la Caroline en 2010-2011 et en 2011-2012.

«C'est un bon gars, un gars d'équipe, a mentionné Weaver. C'est une bonne acquisition, il va bien se fondre dans le groupe. C'est un blagueur et un joueur de tours. Nous avions vite développé une belle complicité. Nous allons d'ailleurs reprendre là où nous avons laissé en Floride», a-t-il ajouté en riant.

Sur la glace, Weaver a dit qu'Allen va apporter un élément de robustesse à l'équipe et que sa longue portée est un autre de ses atouts.

«Il ne fait pas dans la dentelle, mais il fait ce qu'on lui demande. Il est fiable.»

Weaver et Allen n'ont pas évolué ensemble à l'époque, mais ils pourraient bien être jumelés chez le Canadien.

L'entraîneur a ménagé ses troupiers vendredi avant une autre fin de semaine fort occupée, en décrétant une séance d'entraînement facultative. Huit joueurs ont chaussé les patins, soit Brandon Prust, Manny Malhotra, Alex Galchenyuk, Jiri Sekac, Dale Weise, Bowman, Tom Gilbert et Dustin Tokarski.

Therrien a confirmé que Carey Price va affronter les Bruins et que Tokarski sera devant le filet contre les Rangers à New York, dimanche.

Jeudi, le Canadien a réalisé une première depuis le 19 février 2012, en écopant aucune pénalité dans un match. Il y a fort à parier qu'il ne pourra pas répéter l'exploit au TD Garden, samedi, à l'occasion de sa première visite à Boston depuis qu'il a sorti les Bruins des séries éliminatoires, le printemps dernier.

«J'espère qu'on puisse le faire, a mentionné Therrien, sans trop y croire. Cela dit, le match de jeudi a été révélateur de notre façon de jouer. Nous avons été très souvent en possession de la rondelle. Et quand nous n'avions pas la rondelle, nous étions en bonne position pour défendre. Nous n'étions pas en arrière du jeu. Ces ingrédients rassemblés sont l'explication.»

Le coach a fait remarquer que dernièrement l'équipe est beaucoup plus disciplinée qu'elle ne l'était en début de saison.

«On s'est grandement amélioré à ce chapitre. Il faut dire que l'amélioration était facile à faire», a-t-il lancé.

Après s'être retrouvé vers le bas du classement des équipes les plus punies, le Canadien arrive quasiment au milieu de la liste. Avant vendredi, il occupait la 17e place, avec en moyenne 10,8 minutes de pénalités par match. Les Predators de Nashville sont les plus disciplinés de la LNH, avec 7,3 minutes en moyenne passées au cachot, et les Penguins de Pittsburgh les moins disciplinés, à 14,8 minutes.

Partager

lapresse.ca vous suggère

  • Un voyage mère-fils pour le Canadien

    Hockey

    Un voyage mère-fils pour le Canadien

    Michel Therrien n'a rien à craindre: les joueurs vont respecter le couvre-feu à Boston et à New York, en fin de semaine. Les mamans seront là pour y... »

  • Un hommage à Saku Koivu le 18 décembre

    Hockey

    Un hommage à Saku Koivu le 18 décembre

    Le Canadien va profiter du passage des Ducks d'Anaheim à Montréal, le 18 décembre, afin de rendre hommage au jeune retraité Saku Koivu. »

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer