Pacioretty motivé par le défi lancé par Therrien

Pour Pacioretty, le Tricolore a prouvé qu'il peut... (Photo Bernard Brault, La Presse)

Agrandir

Pour Pacioretty, le Tricolore a prouvé qu'il peut tenir tête aux meilleures équipes de la LNH.

Photo Bernard Brault, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Robert Laflamme
La Presse Canadienne

Max Pacioretty a admis jeudi avoir été motivé par les propos qu'a tenus Michel Therrien deux jours plus tôt, à l'issue de la défaite sans appel du Canadien face aux Penguins de Pittsburgh.

L'entraîneur du Canadien avait déclaré que l'équipe «avait encore beaucoup de travail à faire» afin d'être à la hauteur d'équipes de la trempe des Penguins.

«Il nous a mis au défi et nous avons répondu à l'appel. J'espère que nous lui avons prouvé quelque chose», a déclaré Pacioretty, après le gain de 4-1 des siens contre les Blues de St.Louis.

«Michel veut s'assurer que nous ne levons jamais le pied, et il nous le fait savoir quand ça arrive, a-t-il continué. La ligne est mince dans le moment parce que nous jouons tellement de matchs en peu de temps. Il ne veut pas nous épuiser à l'entraînement, tout en nous martelant le message que nous pouvons mieux jouer.»

Pour Pacioretty, le Tricolore a prouvé qu'il peut tenir tête aux meilleures équipes de la LNH.

«Nous savions ce que les gens auraient dit si nous avions perdu les matchs contre les Penguins et les Blues. Nous nous disions que si on allait chercher quatre points contre eux, nous gagnerions du respect à travers la ligue», a-t-il mentionné.

«On dirait que les gens ne veulent pas apprécier notre équipe. Les «Habs' ont gagné tellement de coupes Stanley. Quand on discute avec des joueurs d'autres équipes, le sentiment c'est qu'on nous met sur un piédestal ici parce que nous sommes continuellement sous les feux de la rampe. C'est agréable de vaincre une si bonne équipe et une équipe respectée dans la ligue.

«Nous avons prouvé que nous pouvons rivaliser avec les 'grands garçons' de l'Ouest», a résumé Pacioretty.

Le joueur de centre Lars Eller n'a également pas raté l'occasion de dire que le Canadien possède l'étoffe d'une équipe de premier plan.

«La façon que nous nous sommes ressaisis après la défaite face aux Penguins démontre la force de caractère de ce groupe. Nous ne nous apitoyons pas sur notre sort et nous ne manquons pas de confiance», a-t-il avancé.

Pacioretty a appuyé les dires d'Eller en soulignant que c'est la première fois qu'il fait partie d'une équipe unie comme celle du Canadien cette saison.

«Tout le monde apporte sa contribution sur le plan personnel, et je n'ai jamais fait partie d'une équipe dont tout le monde est heureux des succès de chacun. S'il y a un joueur qui est laissé de côté ou un autre qui connaît une mauvaise présence sur la glace, tout le monde vient le soutenir et l'encourager. C'est un sentiment incroyable. On peut ressentir les vibrations positives sur le banc des joueurs et dans le vestiaire», a conclu l'ailier américain.

Dans le camp des Blues, on a tenu des propos qui se rapprochaient de ceux que le Canadien a offerts, mardi.

«Notre jeu défensif a fait dur, a débité l'attaquant Maxim Lapierre. Normalement, nous ne faisons pas d'erreurs tant que ça et nous ne donnons pas beaucoup de surnombres. Nous n'avons pas bien joué.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer