Le Canadien déclassé par les Flames

  • Le Canadien a perdu deux rencontres de suite pour la première fois de la saison. (Olivier Jean, La Presse)

    Plein écran

    Le Canadien a perdu deux rencontres de suite pour la première fois de la saison.

    Olivier Jean, La Presse

  • 1 / 8
  • Alexei Emelin est écrasé contre la bande par Brandon Bollig. (Olivier Jean, La Presse)

    Plein écran

    Alexei Emelin est écrasé contre la bande par Brandon Bollig.

    Olivier Jean, La Presse

  • 2 / 8
  • Curtis Glencross a marqué l'unique but de la 2e période. (Olivier Jean, La Presse)

    Plein écran

    Curtis Glencross a marqué l'unique but de la 2e période.

    Olivier Jean, La Presse

  • 3 / 8
  • Alex Galchenyuk face à Jonas Hiller. (Olivier Jean, La Presse)

    Plein écran

    Alex Galchenyuk face à Jonas Hiller.

    Olivier Jean, La Presse

  • 4 / 8
  • Markus Granlund a inscrit le deuxième but des siens lors de la dernière minute du premier engagement. (Olivier Jean, La Presse)

    Plein écran

    Markus Granlund a inscrit le deuxième but des siens lors de la dernière minute du premier engagement.

    Olivier Jean, La Presse

  • 5 / 8
  • Mike Weaver met en échec Lance Bouma. (Olivier Jean, La Presse)

    Plein écran

    Mike Weaver met en échec Lance Bouma.

    Olivier Jean, La Presse

  • 6 / 8
  • Carey Price gêné par Devin Setoguchi. (Olivier Jean, La Presse)

    Plein écran

    Carey Price gêné par Devin Setoguchi.

    Olivier Jean, La Presse

  • 7 / 8
  • Josh Jooris a déjoué Carey Price en 1re période. (Olivier Jean, La Presse)

    Plein écran

    Josh Jooris a déjoué Carey Price en 1re période.

    Olivier Jean, La Presse

  • 8 / 8

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La bonne nouvelle pour le Canadien, c'est qu'il ne reverra plus les Flames cette saison.

Après avoir arraché la victoire à Calgary la semaine dernière malgré la domination des Flames, le Tricolore a été incapable d'accomplir quoi que ce soit dimanche soir. La bande à Bob Hartley l'a facilement emporté, 6-2.

> Le sommaire du match

Le CH subit deux défaites de suite pour la première fois de la saison, après avoir été battu 3-2 en prolongation par les Canucks jeudi.

Pour cette rencontre, Michel Therrien souhaitait poursuivre les expériences amorcées en troisième période à Vancouver la semaine dernière, soit Alex Galchenyuk au centre, Lars Eller à l'aile et Dale Weise à la droite de Max Pacioretty et David Desharnais. Après 20 minutes, les essais étaient déjà terminés pour Galchenyuk et Eller.

C'est qu'au premier entracte, le tableau indiquait déjà 2-0 pour les visiteurs, et 19-4 en faveur des Flames pour les tirs au but. Josh Jooris, jamais dérangé devant le filet, et Markus Granlund, avec son patin, ont déjoué Carey Price.

Et l'expérience de Galchenyuk au centre n'aura duré que cinq présences, puisqu'il a raté une partie de la période après avoir été mis en échec par Jooris et Brandon Bollig. Mais ça n'a jamais vraiment cliqué - ça n'a pas eu le temps de cliquer, pourrait-on dire - pour son trio, qui était d'ailleurs sur la patinoire quand Granlund a marqué. En début de deuxième, le jeune prodige du CH était de retour à l'aile gauche, avec Tomas Plekanec et Brendan Gallagher.

Les Flames ont gonflé leur avance au deuxième vingt, quand Curtis Glencross a fait dévier une frappe de T.J. Brodie.

Max Pacioretty a redonné un brin de vie aux Montréalais en touchant la cible dès la 37e seconde de la troisième période, mais une pénalité à Mike Weaver leur a coupé les ailes. Jooris s'est échappé pour enfiler son deuxième de la soirée, et faire 4-1. Puis, une chute de P.K. Subban à sa ligne bleue a permis à Lance Bouma de porter la marque à 5-1. Lars Eller a marqué dans une cause perdue avec moins de sept minutes à écouler à la rencontre, avant que Mark Giordano touche la cible.

Subban souhaitera d'ailleurs oublier cette soirée rapidement - il était sur la patinoire pour les quatre buts des Flames à forces égales.

Encore les pénalités

L'indiscipline a été un sujet à la mode pendant le voyage du Canadien dans l'Ouest, au cours duquel l'équipe a offert 15 avantages numériques en 3 matchs à ses rivaux. Voilà que les Flames ont pu profiter de six attaques à cinq.

S'ils ont marqué une seule fois, les Flames ont néanmoins profité de ces avantages numériques pour couper tout élan que pouvait avoir le Tricolore. D'ailleurs, après 40 minutes, Mike Weaver avait pratiquement autant joué que Subban, et Manny Malhotra, à peine moins que David Desharnais. Les tirs au but, 35-20 en faveur des Flames, illustrent d'ailleurs plutôt bien les conséquences de cet état de fait. En deux matchs, la troupe albertaine a écrasé le Canadien 74-39 sur ce plan.

Le CH tentera de retrouver le chemin de la victoire mardi, avec la visite des Blackhawks de Chicago.

_________________________________________________

Ils ont dit

> Michel Therrien: «Dans cette ligue-là, si tu n'es pas prêt à compétitionner, tu n'as aucune chance. On n'était pas prêts ce soir.»

> Carey Price: «Je ne sais pas comment expliquer nos mauvais départs. C'est bien plaisant de revenir de l'arrière, mais on ne peut pas le faire à chaque match. Et je dois faire les arrêts importants. On jouait de manière solide en troisième, puis j'ai accordé deux buts sur deux tirs.»

> P.K. Subban: «Je sais que je peux être meilleur, mais est-ce que cette performance va m'empêcher de dormir? Non, je vais me préparer pour le prochain match.»

> Max Pacioretty: «La saison est encore jeune, les officiels vont arbitrer plus serré. On doit juste être plus disciplinés, provoquer des pénalités, et ça vient en travaillant fort. Ils l'ont fait et ils ont provoqué des pénalités.»

> P.K. Subban: «Je ne dirai pas qu'il faut mettre ça derrière nous chaque fois qu'on connaît un mauvais match. Mais je suis sur la glace pour six buts, on donne des chances de marquer de partout. Je ne crois pas que ce soit représentatif de notre équipe. Oui, il faut tourner la page, mais il y a aussi des choses à corriger.»

> Max Pacioretty: «Ça ne devient pas très drôle de toujours accorder le premier but. Ça m'importe peu à quel moment on joue mal, on doit juste trouver une façon de jouer 60 minutes. Tout le monde parle des départs, mais je suis plus préoccupé à ce qu'on joue bien 60 minutes.»

> Michel Therrien: «Il faut connaître de meilleurs départs, bien entendu. On doit trouver le moyen d'aller chercher l'avance, surtout chez nous. On n'a pas d'excuse. La préparation individuelle joue pour beaucoup là-dedans. On a toujours été une équipe qui prenait de la fierté à bien sortir, et on ne voit pas ça présentement.»

> Tomas Plekanec: «Ça ne dérange pas avec qui on joue au sein d'un trio, il faut seulement mieux jouer que ça. Ce genre de défaite, ça arrive dans une saison. Mais il va falloir faire attention à nos débuts de match.»

Partager

lapresse.ca vous suggère

  • Jonas Hiller fait sa place chez les Flames

    Hockey

    Jonas Hiller fait sa place chez les Flames

    Les débats sur les gardiens numéro 1 de chaque équipe sont toujours intéressants à suivre, et ils le sont encore plus quand le coloré Bob Hartley est... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer