Ted Nolan commence à perdre patience

L'entraîneur-chef des Sabres de Buffalo, Ted Nolan.... (Photo Ann Heisenfelt, archives AP)

Agrandir

L'entraîneur-chef des Sabres de Buffalo, Ted Nolan.

Photo Ann Heisenfelt, archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
John Wawrow
Associated Press
Buffalo

La patience de l'entraîneur-chef des Sabres de Buffalo Ted Nolan a atteint sa limite, après que ses protégés eurent offert des performances moribondes depuis le début de la campagne.

Nolan a exprimé sa frustration, en lâchant notamment quelques blasphèmes envers ses joueurs afin qu'ils se «réveillent», et en les soumettant à une séance d'entraînement exténuante de 90 minutes mercredi matin.

«C'est fini, le temps où on se la coulait douce, a martelé Nolan, faisant remarquer qu'il avait volontairement donné une période de grâce de 10 matchs aux Sabres pour se replacer. Nous devons mettre nos bottes de travail. Je suis le responsable de la situation actuelle. Peut-être que j'ai été trop bon envers eux. Mais aujourd'hui, c'est le temps de se mettre au travail.»

Les Sabres (2-8) avaient besoin d'un rappel à l'ordre, surtout après la performance sans vie qui s'est soldée par une défaite de 4-0 contre les Maple Leafs à Toronto. Ils ont établi un record de concession en ne décochant que 10 tirs au but, et ont été blanchis pour la quatrième fois en six matchs.

Le manque d'effort, c'est ce que déteste le plus Nolan. Particulièrement après une longue période de repos à la suite de la meilleure performance des siens samedi après-midi, qui s'est traduite par un gain de 2-1 contre les Sharks de San Jose.

«C'est très préoccupant, a admis Nolan à propos du rendement de son équipe. Ça porte à confusion.»

Les attentes étaient déjà très basses à Buffalo à l'aube de la saison. Les Sabres, qui sont en reconstruction, venaient de conclure la dernière campagne au dernier rang du circuit Bettman. Ils avaient établi un record de concession en encaissant un total de 51 défaites, et un autre en étant limités à seulement 151 buts marqués.

Les premiers signes de la saison 2014-2015 laissent craindre le pire.

Si on exclut les tirs de barrage, les Sabres n'ont marqué que 10 buts. Selon STATS, c'est la quatrième pire performance de l'histoire de la LNH après une tranche de 10 matchs de saison régulière, et la pire depuis les Blackhawks de Chicago en 1936-37.

Nolan reconnaît toutefois qu'il n'est pas surpris du manque d'efficacité des Sabres en attaque.

«Si on joue de la manière dont on a joué hier soir, je suis presque certain qu'on va battre de nombreux autres records, a-t-il dit, en riant jaune. Si tu ne lances pas au filet, tu ne marqueras pas. C'est aussi simple que ça... Tu peux tenter tous les jeux avec de la dentelle que tu veux, si l'effort n'est pas là, ça ne marchera pas.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer