Nouveau départ avec un nouvel entraîneur pour Crosby

Le capitaine Crosby et l'entraîneur Johnston ont grandi... (Photo PC)

Agrandir

Le capitaine Crosby et l'entraîneur Johnston ont grandi dans la même région en Nouvelle-Écosse.

Photo PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Stephen Whyno
La Presse Canadienne

Comme plusieurs athlète de l'élite, Sidney Crosby apprécie avoir une routine.

«Je serais probablement le premier à vous dire que je ne compose pas toujours bien avec le changement», dit-il.

Crosby reconnaît toutefois que la nouveauté peut parfois être bénéfique. Cela a été le cas pour les Penguins en 2009, quand Dan Bylsma a remplacé Michel Therrien derrière le banc, pour ensuite remporter la coupe Stanley quelques mois plus tard.

«Le changement peut avoir ses bons côtés, a poursuivi Crosby. Parfois même de très bons côtés. Et quand vous regardez les choses de façon globale, vous en venez à la conclusion que ça peut être nécessaire.»

Et pendant la récente saison morte, il y a eu un autre changement d'entraîneur, avec Bylsma remplacé par Mike Johnston, qui dirigeait Portland dans la Ligue de l'Ouest.

«C'est un peu différent, mais pas d'une mauvaise façon, a dit Crosby récemment. Il faut juste avoir l'esprit ouvert et s'habituer au nouvel environnement.»

Le capitaine Crosby et l'entraîneur Johnston ont grandi dans la même région en Nouvelle-Écosse.

La saison dernière Crosby a mérité un deuxième trophée Hart, dominant la ligue avec 104 points (36 buts et 68 passes). Et cela en dépit d'une blessure au poignet subie le 23 mars, qui lui a nui en fin de campagne et en séries, où Pittsburgh a bousillé une avance de 3-1 face aux Rangers, qui allaient devenir les champions de l'Est.

Crosby ne croit pas que les Penguins soient si loin du niveau des Kings ou des Hawks, qui ont remporté la coupe Stanley quatre fois depuis cinq ans.

Le gardien Marc-André Fleury est en fin de contrat, le défenseur Kristopher Letang se porte bien et le club peut maintenant compter sur Patric Hornqvist et Nick Spaling.

La quête de nouveaux sommets commence toutefois avec l'acclimation de Crosby à son quatrième entraîneur-chef dans la LNH, après Ed Olcyzk, Therrien et Bylsma.

«Vous voulez faire une bonne première impression, a dit Crosby. Tout le monde a beaucoup de travail à faire avec les nouveaux systèmes de jeu, alors je pense que l'important est d'être attentif pour bien les absorber, tout en apprenant à se connaître les uns les autres.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer