Un nouveau départ pour Brad Richards

La carrière de Brad Richards a pris un... (Photo Paul Beaty, AP)

Agrandir

La carrière de Brad Richards a pris un nouveau tournant l'été dernier, lorsque les Rangers de New York ont racheté son contrat. Ainsi, peu après l'ouverture du marché des joueurs autonomes, il a accepté une offre des Blackhawks de Chicago.

Photo Paul Beaty, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Chicago) Amer? Non, Brad Richards n'est pas amer. Déçu? Peut-être un peu. Déçu de n'avoir pu répondre aux attentes à New York, déçu de n'avoir jamais pu toucher à la Coupe Stanley, lui qui avait pourtant dit oui à un immense contrat de 60 millions pour neuf ans avec les Rangers.

Ces jours-là, on le sait, sont bel et bien terminés pour lui. En juin, les Rangers, insatisfaits et préoccupés par leur plafond salarial, ont choisi de racheter les six dernières années de son contrat. «J'étais sûr à 90% que ça allait arriver...»

L'attaquant de 34 ans racontait tout ça hier à Chicago, avant le match contre le Canadien, avec l'air encore un peu sonné du gars qui doit recommencer à zéro. Ici à Chicago, Richards sera un peu moins riche (un an pour deux millions de dollars), mais il aura la chance de se battre pour une Coupe Stanley, ce qu'il recherchait plus que tout.

«J'avais de la pression»

Mais l'ancien de l'Océanic de Rimouski n'a pas oublié New York, et quand on lui en parle, une vague de sentiments ambivalents semble déferler.

«C'est dur de jouer en finale de la Coupe Stanley et de savoir que tu ne seras plus avec l'équipe dans cinq jours... Ce n'est pas si grave, j'ai pu choisir une équipe qui a une chance de tout gagner. Mais j'avais de la pression, à New York, et c'est normal, avec le contrat de neuf ans.»

Cette pression purement new-yorkaise, Richards affirme ne plus la ressentir à Chicago, là où il n'est pas celui qui attire les projecteurs.

«C'est une situation différente parce que je n'ai plus la même pression sur les épaules. Ce qui est bien. Encore une fois, à New York, à cause du gros contrat, la pression était bien réelle. Ici, l'équipe est déjà bien établie... À New York, à écouter ce que les gens disaient parfois, j'avais l'impression qu'on n'avait même pas participé aux séries.

«Pourtant, la saison dernière, on s'est retrouvés en grande finale! J'aurais probablement eu besoin de plus de trois saisons pour m'habituer à ça. Mais New York est une ville fabuleuse quand on gagne. Ce furent trois des meilleures années de ma vie.»

À Chicago, le rôle de Richards sera tout de même un peu similaire: produire. Marquer des buts. Afin d'y arriver plus souvent, l'entraîneur Joel Quenneville lui a d'ailleurs demandé d'aller s'installer à la pointe lors des avantages numériques.

«Ce n'est pas la première fois qu'on me demande ça, j'ai déjà joué à la pointe dans les rangs juniors et aussi dans la Ligue nationale... Il faut seulement jouer de manière intelligente dans ce genre de situation.»

En attendant d'amorcer la saison, les Blackhawks se croisent les doigts et souhaitent retrouver en Richards le joueur de naguère, celui qui, par exemple, avait réussi 66 points à sa première année dans le maillot des Rangers, en 2011-2012.

Le vétéran sait très bien ce qu'on attend de lui à Chicago cette saison.

«Quand tu joues avec un gars comme Patrick Kane, tu sais que tu dois produire!»

Partager

lapresse.ca vous suggère

  • Une place pour Nathan Beaulieu

    Hockey

    Une place pour Nathan Beaulieu

    Après ce que l'on a vu hier soir sur la patinoire du United Center de Chicago, on peut probablement y aller de cette déclaration-choc: Nathan... »

  • Carey Price serein, le Canadien bat les Blackhawks 3-1

    Hockey

    Carey Price serein, le Canadien bat les Blackhawks 3-1

    La direction du Canadien voulait voir de quel bois se chauffaient ses jeunes joueurs face à une formation presque complète des Blackhawks de Chicago,... »

  • Canadien 3 - Blackhawks 1 (final)

    Clavardages

    Canadien 3 - Blackhawks 1 (final)

    Relisez notre couverture en direct du match préparatoire du Canadien contre les Blackhawks de Chicago, avec notre journaliste Marc Antoine Godin. »

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer