• Accueil > 
  • Sports > 
  • Hockey 
  • > Contrat de P.K. Subban: Geoff Molson n'est pas intervenu 

Contrat de P.K. Subban: Geoff Molson n'est pas intervenu

Présent au tournoi de golf du Canadien, le... (Photo Ivanoh Demers, La Presse)

Agrandir

Présent au tournoi de golf du Canadien, le propriétaire Geoff Molson a soutenu le DG Marc Bergevin dans sa décision de consentir un contrat de 8 ans et 72 millions au défenseur P.K. Subban.

Photo Ivanoh Demers, La Presse

Jusqu'à quel point Geoff Molson, avec ou sans ses frères, s'est-il interposé dans le dossier P.K. Subban au moment d'accorder à ce dernier le plus important contrat de l'histoire de l'équipe?

Molson n'allait évidemment pas faire mal paraître son directeur général en admettant une certaine ingérence. Mais il a tout de même pris la peine de dire qu'il ne s'était pas impliqué dans le dossier.

«Marc (Bergevin) était en charge de ce processus, et je n'ai pas eu à intervenir», a indiqué le président et actionnaire principal du Tricolore, lundi, en marge du tournoi de golf annuel de l'équipe.

«C'est un défenseur élite dans la LNH, et Marc a bien fait de le signer. Je soutiens entièrement sa décision. C'est un contrat important, c'est sûr, et Marc m'a tenu au courant à chaque étape, mais je ne suis pas vraiment intervenu.»

Il y a six semaines à peine, tout le monde croyait que la relation entre Subban et le Canadien venait d'être mise à mal par une négociation qui se prolongeait indûment. Or, voilà que le défenseur de 25 ans est non seulement fort d'un contrat de 8 ans qui l'assure en moyenne de 9 millions par année, mais l'équipe sollicite son leadership et sa maturité en le nommant capitaine adjoint.

«C'est une phase de transition que l'équipe traverse, et nous aurons besoin de gars qui non seulement vont s'imposer et démontrer de la responsabilité, mais aussi sauront demander à leurs coéquipiers de faire preuve de responsabilité», a commenté Subban à propos de son nouveau rôle.

«On a des jeunes comme Tinordi, Beaulieu, Bournival, Galchenyuk et Gallagher qui vont se tourner vers certains autres. Je suis donc content de me retrouver dans le groupe de leaders et de pouvoir faire bénéficier ces gars-là de mon expérience de quelques saisons. Je veux être le meilleur coéquipier possible et c'est vrai que d'être placé dans une position de leadership va me permettre d'agir un peu plus comme un mentor.

«Cela dit, avoir une lettre sur son chandail ne devrait pas changer qui l'on est, ni notre perception des choses.»

Encore meilleur que contre les Bruins

Tant qu'à aller se montrer le bout du nez au Banquier, pourquoi Subban ne participerait-il pas à Capitaine Académie?

Il reconnaît que le poste d'adjoint qu'on lui a confié lundi ressemble à une audition pour porter le «C» un jour. Mais il note du même souffle qu'il en va de même pour tous les aspects de sa vie professionnelle.

«Nous sommes toujours en audition pour notre travail, a observé Subban. Chaque année, on doit mériter notre poste et notre chèque de paie. Je suis toujours en audition pour rester dans la ligue et dans cette équipe, et c'est en maintenant cette attitude que je peux garder mon niveau à 100%.»

Parlant de niveau, Subban n'entend pas s'asseoir sur ses succès du printemps dernier. Que ceux qui pensent que le jeune quart-arrière établit sa superbe série contre les Bruins de Boston comme sa nouvelle norme d'excellence se détrompent.

«Je ne suis pas prêt à dire que mon jeu contre les Bruins devrait être mon standard, car je crois que je peux être pas mal meilleur que ça, a-t-il avancé. À vrai dire, je ne suis pas du genre à m'établir des standards...»




À découvrir sur LaPresse.ca

Rondelle Libre >

123302:liste;4317250:box; 300_billet-brunet.tpl:file;
la boite:1600166:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer