Corey Crawford: d'un frère à l'autre

Corey Crawford... (PHOTO ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Corey Crawford

PHOTO ARCHIVES LA PRESSE

Sous la férule de Stéphane Waite, le Québécois Corey Crawford a atteint la Ligue nationale, s'est établi comme gardien no 1 et a gagné une Coupe Stanley. Dans cette optique, la barre est haute pour le frère de Stéphane, Jimmy !

C'est un visage connu qui attendra Crawford à Chicago, quand le camp d'entraînement s'ouvrira. L'ancien gardien Jimmy Waite a été nommé entraîneur des gardiens des Blackhawks le mois dernier. Il succédera à Steve Weeks, congédié après une seule saison à ce poste, et tentera donc de poursuivre l'oeuvre sans tache accomplie par Stéphane Waite pendant ses 10 ans en Illinois.

Pour Crawford, ce sera une transition en douceur.

« J'ai hâte de commencer avec Jimmy. Je le connais depuis longtemps, à l'école de gardiens de Stéphane à Sherbrooke. Il coache presque de la même manière que Stéphane. Ce sera facile de s'entendre avec lui », a raconté Crawford dans un excellent français, après un entraînement à Candiac cette semaine.

« Ils ne sont pas exactement la même personne. Steph est plus calme, Jimmy est plus ouvert, bavard, il parle à plein de monde. Mais côté coaching, ils sont proches. »

Pour Jimmy Waite, ce sera un retour aux sources, lui qui a été repêché par les Blackhawks au premier tour en 1987 et qui a disputé 58 rencontres dans 8 saisons différentes pour la formation chicagolaise. Mais ce sera sa première expérience comme entraîneur dans une équipe de la LNH, après trois saisons à diriger les gardiens des Saguenéens de Chicoutimi.

Attentes élevées

Au moment d'annoncer le congédiement de Weeks, l'entraîneur-chef des Blackhawks, Joel Quenneville, avait été avare de commentaires pour justifier sa décision. Crawford assure quant à lui que sa relation avec Weeks était saine.

« Je crois qu'ils cherchaient quelque chose de plus, croit Crawford. À Chicago, les attentes sont toujours élevées. Si ce n'est pas une Coupe Stanley, les gens sont déçus. »

Crawford et les Hawks n'ont pourtant pas à rougir de leur dernière campagne. Éliminés en prolongation du septième match de la finale de l'Ouest, ils sont donc passés à un but de retour en finale de la Coupe Stanley pour la deuxième année de suite. Sur le plan individuel, le gardien de 29 ans a présenté une fiche de 32-16-10, avec une moyenne de 2,26 et une efficacité de ,917.

« Il ne changera pas mon style, mais il y a toujours des ajustements à faire, estime Crawford. La game change, l'avantage numérique change, la façon de marquer des buts change. Les équipes trouvent de nouvelles façons de marquer, donc tu dois trouver une façon de t'ajuster. »

La préparation se poursuit

Crawford continue à peaufiner son entraînement et à guérir les petits bobos de la saison dernière. Lors du passage de La Presse, il était un des trois gardiens sur la patinoire avec une dizaine de patineurs, lors d'une séance dirigée par le préparateur physique Jean-Philippe Hamel.

Hors glace, il s'entraîne avec son ami d'enfance Alexandre Bolduc, un attaquant de l'organisation des Coyotes de Phoenix. Crawford épaule d'ailleurs celui qu'il a connu à la maternelle dans l'ouverture du Club Athletik Ace, un centre d'entraînement à Châteauguay.

Un deuxième tandem de frères

Avec l'accession de Jimmy à la Ligue nationale, les Waite deviennent donc le deuxième tandem de frères entraîneurs de gardiens dans la LNH, avec Stéphane qui occupe cette fonction à Montréal. L'autre tandem est constitué de François Allaire, avec l'Avalanche du Colorado, et Benoît Allaire, avec les Rangers de New York. Avec Waite, 8 des 30 entraîneurs des gardiens dans la LNH sont nés au Québec. Si la filière s'essouffle sur la patinoire, ça ne ralentit pas chez les entraîneurs...




Rondelle Libre >

123302:liste;4317250:box; 300_billet-brunet.tpl:file;
la boite:1600166:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer