Transactions: le nouveau visage de la LNH

Thomas Vanek, Paul Stastny et Jarome Iginla... (Photos USA Today)

Agrandir

Thomas Vanek, Paul Stastny et Jarome Iginla

Photos USA Today

Stephen Whyno
La Presse Canadienne
TORONTO

Les équipes de la Ligue nationale de hockey n'ont pas mis de temps à mettre la main dans leur portefeuille: près de 500 millions $US ont été dépensés dans les première heures suivant l'ouverture du marché des joueurs autonomes, ce qui n'a pas manqué de grandement changer le paysage du circuit Bettman.

À Vancouver, les Canucks ont franchi une étape de plus dans leur tentative de retour vers les sommets du circuit en embauchant le gardien Ryan Miller pour trois ans et 18 millions $, laissant croire qu'ils ne sont pas tant en reconstruction que ce que plusieurs seraient tentés de croire.

«Nous croyons qu'il sera une pièce-clé des succès de notre équipe, a indiqué le directeur général Jim Benning. C'est un féroce compétiteur, concentré et intense. Il veut gagner. C'est le genre de joueurs que nous recherchont pour notre organisation.»

À Buffalo, les Sabres ont amélioré leur jeune formation de façon significative en ajoutant Brian Gionta, Matt Moulson et Josh Gorges. Moulson a obtenu 25 millions $ pour cinq ans et Gionta 12,75 millions $ pour trois campagnes. Gorges a été acquis en retour d'un choix de deuxième ronde au repêchage en 2016.

Pendant ce temps, à Ottawa, les Sénateurs ont décidé de se tourner vers l'avenir en envoyant Jason Spezza aux Stars de Dallas.

En obtenant Spezza et en faisant signer un contrat à Ales Hemsky, les Stars se sont approchés du sommet d'une Association Ouest très compétitive.

«Pour faire partie de l'élite, vous devez le devenir et nous savions que nous devions nous améliorer, a déclaré le directeur général des Stars, Jim Nill. On croit qu'on a fait des acquisitions équivalentes aux équipes de premier plan, mais nous savons qu'il nous reste encore beaucoup de distance à franchir, même si on trouve qu'on leur a tenu tête en cours de saison.»

Ils ont été rejoints par le Wild du Minnesota, qui a offert trois ans et 19,5 millions $ à Thomas Vanek. Après avoir signé Ryan Suter et Zach Parisé il y a deux ans, le Wild semble maintenant équipé pour tenir tête aux tenors dans l'Ouest, soit les Kings de Los Angeles, les Blackhawks de Chicago et les Ducks d'Anaheim.

«Ça prend de bons joueurs pour attirer de bons joueurs et nous commençons à en avoir des bons ici», a dit Chuck Fletcher, le d.g. du Wild.

Les Blackhawks ne sont pas demeurés en reste, ajoutant Brad Richards pour un an et 2 millions $ à leur formation.

Le défenseur Matt Niskanen a obtenu le plus lucratif contrat de cette première journée, un pacte de sept ans, et 40,25 millions $ des Capitals de Washington, soit une moyenne de 5,75 millions $ par saison. Les Caps ont aussi offert 27,5 millions $ sur cinq ans à l'ex-coéquipier de Niskanen chez les Penguins, Brooks Orpik.

Disposant d'une importante marge de manoeuvre sous le plafond salarial et de nouveaux fonds fournis par leurs nouveaux propriétaires, les Panthers de la Floride ont octroyé 27,5 millions $ sur cinq ans à l'ex-centre des Maple Leafs de Toronto Dave Bolland et 16 millions $ pour quatre ans à l'attaquant Jussi Jokinen.

Et puis, travailler fort est une chose, mais les meilleures équipes dans le circuit comptent sur le talent pour l'emporter. C'est la raison pour laquelle le Lightning de Tampa Bay, qui s'est créé de l'espace sous le plafond en complétant plusieurs transactions il y a deux jours, a quant à lui commencé ses emplettes en offrant 22,5 millions $ sur cinq ans au défenseur Anton Stralman, tandis que les Devils du New Jersey ont versé 25 millions $ sur cinq à Mike Cammalleri.

C'est aussi afin d'être compétitives avec les autres équipes de sa section que certaines formations y vont de certaines transactions. Même avant que l'Avalanche du Colorado ne signe Jarome Iginla, que les Bruins de Boston n'ont pu retenir après une excellente campagne, pour trois ans et 16 millions $, le d.g. des Blues de St. Louis avait l'oeil sur Paul Stastny, qui a obtenu quatre ans et 28 millions $.

«On veut ajouter des joueurs qui nous permettront de gravir les échelons, a expliqué Doug Armstrong. On ne demande pas à qui que ce soit de venir jouer les super-héros. Nous voulons juste ajouter de bons joueurs et continuer de pourchasser l'Avalanche pour le titre de section.»

Le désir de gravir les échelons, c'est aussi ce qui a poussé les Flames de Calgary à offrir deux ans et 9 millions $ au gardien Jonas Hiller et 9,5 millions $ sur trois ans à Mason Raymond. C'est aussi ce qui a motivé les Oilers d'Edmonton à octroyer 20 millions $ sur quatre ans à Benoit Pouliot et 14,5 millions $ pour cinq ans à Mark Fayne.

«Quand vous regardez ce qu'Anaheim a fait, ce que Vancouver a fait - c'est impressionnant -, et la position dans laquelle se trouve Los Angeles, ces équipes sont clairement ailleurs, a admis le directeur général des Oilers, Craig MacTavish. Mais le potentiel que nous avons maintenant pour nous améliorer excède de beaucoup celui des équipes que nous pourchassons. Nous pourchassons toujours ces équipes, mais nous espérons que l'écart se resserre.»




Rondelle Libre >

123302:liste;4317250:box; 300_billet-brunet.tpl:file;
la boite:1600166:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer