Martin St-Louis porte un dur coup au Canadien

  • Martin St. Louis a procuré la victoire au Rangers grâce à un but inscrit en première période de prolongation. (Reuters)

    Plein écran

    Martin St. Louis a procuré la victoire au Rangers grâce à un but inscrit en première période de prolongation.

    Reuters

  • 1 / 12
  • Les Canadiens célèbrent le but de P.K. Subban marqué tôt en troisième période. (AP)

    Plein écran

    Les Canadiens célèbrent le but de P.K. Subban marqué tôt en troisième période.

    AP

  • 2 / 12
  • Derick Brassard a redonné l'avance aux Rangers durant la dernière minute de jeu en deuxième période. (AP)

    Plein écran

    Derick Brassard a redonné l'avance aux Rangers durant la dernière minute de jeu en deuxième période.

    AP

  • 3 / 12
  • Francis Bouillon célèbre son but égalisateur en deuxième période. (Reuters)

    Plein écran

    Francis Bouillon célèbre son but égalisateur en deuxième période.

    Reuters

  • 4 / 12
  • Carl Hagelin a ouvert le score en désavantage numérique. (AP)

    Plein écran

    Carl Hagelin a ouvert le score en désavantage numérique.

    AP

  • 5 / 12
  • Rick Nash est entré en collision avec Dustin Tokarski. (Reuters)

    Plein écran

    Rick Nash est entré en collision avec Dustin Tokarski.

    Reuters

  • 6 / 12
  • P.K. Subban a été victime d'un bâton élevé. (Reuters)

    Plein écran

    P.K. Subban a été victime d'un bâton élevé.

    Reuters

  • 7 / 12
  • Brian Gionta ne parvient pas à déjouer Henrik Lundqvist. (AP)

    Plein écran

    Brian Gionta ne parvient pas à déjouer Henrik Lundqvist.

    AP

  • 8 / 12
  • Rene Bourque bloque le chemin à Anton Stralman. (AP)

    Plein écran

    Rene Bourque bloque le chemin à Anton Stralman.

    AP

  • 9 / 12
  • Martin St. Louis parvient à contrôler la rondelle dans une position peu commode. (archives Reuters)

    Plein écran

    Martin St. Louis parvient à contrôler la rondelle dans une position peu commode.

    archives Reuters

  • 10 / 12
  • L'ancien du Canadien Benoit Pouliot a été puni après avoir atteint Alexei Emelin au visage. (AP)

    Plein écran

    L'ancien du Canadien Benoit Pouliot a été puni après avoir atteint Alexei Emelin au visage.

    AP

  • 11 / 12
  • Brendan Gallagher et Derick Brassard se disputent la rondelle. (AP)

    Plein écran

    Brendan Gallagher et Derick Brassard se disputent la rondelle.

    AP

  • 12 / 12

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Richard Hétu

collaboration spéciale

La Presse

(New York) Dustin Tokarski avait déjà privé Martin St-Louis d'un but en deuxième période, effectuant un arrêt spectaculaire de la mitaine face à l'attaquant des Rangers de New York, qui s'était retrouvé seul devant lui.

C'était peut-être trop demander que le gardien du Canadien répète le même exploit en prolongation.

En possession de la rondelle à la gauche de Tokarski, l'attaquant des Rangers a pris tout son temps et atteint la partie supérieure droite du filet, procurant une victoire de 3-2 à son équipe, qui aura la chance d'éliminer le Canadien demain soir au Centre Bell.

> Le sommaire du match

«St-Louis est un joueur de première classe. Il a eu beaucoup de temps pour effectuer son tir et a atteint le coin du filet», a déclaré Tokarski, qui a été déjoué à 6:02 de la prolongation.

«Le hockey est un jeu de pouces, a ajouté le jeune gardien du Canadien. (Alex) Galchenyuk avait frappé la barre transversale en troisième période.»

St-Louis a décrit ainsi la séquence qui a permis à son équipe de prendre une avance de 3-1 dans la finale de l'Association de l'Est. «J'étais prêt à me mettre en position défensive, au cas où la rondelle sortirait du territoire. Mais je suis resté aux aguets jusqu'à ce que (Brad) Richards fasse un bon jeu pour garder la rondelle en zone offensive. (Carl) Hagelin a fait rapidement glisser la rondelle vers moi. Ça m'a laissé beaucoup de temps pour faire le lancer que je voulais faire.»

Comme tous les joueurs des Rangers, St-Louis était soulagé d'avoir empêché le Canadien de niveler la série à New York.

«C'est une grosse différence de mener 3-1 plutôt que de retourner à Montréal avec une égalité de 2-2, a-t-il dit. Nous étions bien conscients de l'occasion de nous avions avec ces deux parties à domicile.»

P.K. Subban avait permis au Canadien de niveler la marque à 2-2 à 2:00 de la troisième période. Le défenseur a déjoué Henrik Lundqvist en tirant un plomb de la ligne bleue lors d'une attaque à cinq. Il s'agissait du premier but du Canadien en six avantages numériques.

Après la défaite, il a juré que le Canadien avait encore le goût de se battre pour prolonger sa saison.

«Nous sommes entrés au vestiaire (après la prolongation), et une couple de gars ont dit que nous allions mettre ça derrière nous et nous préparer pour un plus gros match mardi, a dit le défenseur du Canadien. Nous avons eu plusieurs occasions de marquer, mais les rondelles ne sont pas rentrées dans le filet. Ce n'est pas fini. Il reste encore beaucoup de hockey à jouer.»

Carl Hagelin a inscrit le premier but du match, son sixième des séries éliminatoires, pendant la deuxième des trois pénalités décernées aux Rangers pendant la première période. Il a profité d'une superbe passe de Brian Boyle pour s'échapper seul devant Tokarski et toucher le fond du filet après une feinte qui lui a permis de pousser du revers la rondelle entre les jambières du gardien montréalais.

Lundqvist a accordé un premier but au Canadien au milieu de la deuxième période. Appelé à remplacer Nathan Beaulieu à la ligne bleue, Francis Bouillon a célébré son retour au jeu en déjouant le gardien des Rangers avec un tir du poignet.

Derick Brassard a redonné l'avance aux Rangers en deuxième période.

________________________________________________

Ils ont dit

> Brian Gionta: «Nous devons trouver une façon de nous regrouper. Cette série n'est pas finie. Je pense que nous nous sommes bien battus et que nous avons joué une bonne partie. Nous devons partir de là.»

> Michel Therrien: «Nous avons eu plusieurs avantages numériques et nous n'en avons pas profité. (...) Je pense que notre attaque à cinq doit faire mieux.»

> Francis Bouillon: «Il n'y a pas de secret pour gagner ces parties contre un gardien comme Lundqvist. Nous devons créer du trafic devant le filet, lancer de partout et créer nos chances.»

> Derick Brassard: «Ça faisait du bien de revenir au jeu avec mes coéquipiers. J'étais content de m'inscrire au pointage. Je voulais contribuer à l'attaque et j'espère pouvoir le faire de nouveau au prochain match.»

> Henrik Lundqvist: «Notre jeu en infériorité numérique a eu un grand rôle dans cette victoire. C'est un peu comme ça depuis le début des séries. Mais ce soir, ils ont vraiment amélioré leur jeu d'un cran.»




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

la liste:123302:liste;la boite:4317250:box

Rondelle libre>

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer