Kirk Muller congédié par les Hurricanes

Kirk Muller a montré un dossier de 80-80-27... (Photo Bernard Brault, archives La Presse)

Agrandir

Kirk Muller a montré un dossier de 80-80-27 en trois saisons derrière le banc des Hurricanes de la Caroline.

Photo Bernard Brault, archives La Presse

Joedy McCreary
La Presse Canadienne
Raleigh

Ron Francis n'a pas mis de temps à apposer sa signature sur la direction de son club. Le nouveau directeur général des Hurricanes de la Caroline a congédié l'entraîneur Kirk Muller et la majeure partie de son personnel d'adjoints, lundi, une semaine après son entrée en scène.

> Mathias Brunet: Quand même amusants ces DG...

Les adjoints John MacLean et Dave Lewis ont également perdu leur emploi et l'instructeur des gardiens Greg Stefan a été réaffecté au département du dépistage professionnel. Seul Rod Brind'Amour, à sa troisième année comme adjoint et qui agissait comme capitaine l'année où l'équipe a remporté la coupe Stanley, conserve son poste.

Maintenant à la tête d'une concession qui n'a participé qu'une fois aux séries en huit saisons, Francis a parlé de la nécessité d'un «nouveau départ» et a averti que personne au sein de la formation n'était intouchable, qu'il soit un joueur étoile ou un plombier de quatrième trio rongeant son frein au bout du banc.

«Je ne crois pas que de changer les entraîneurs fasse en sorte que les joueurs ne peuvent plus être imputables, a déclaré Francis. Je pense qu'une grande partie de la responsabilité leur revient. Ils se doivent aussi de renverser la vapeur. Souhaitons que nous puissions le faire à compter de maintenant.»

Francis a ajouté que la recherche est déjà amorcée et qu'il désire un candidat qui puisse enseigner tout en étant doté de très bonnes qualités de meneur et de communicateur. Dans un scénario idéal, il aurait déniché cette perle avant le repêchage de juin prochain.

«Je n'ai pas vraiment quelqu'un en tête, a-t-il précisé. Nous commencerons ce processus avec les quelques noms que nous avons sur notre liste et nous irons de l'avant avec cela, en tentant de trouver la personne qui sera la meilleure pour notre organisation.»

Muller a compilé un palmarès de 80-80-27 en trois saisons avec les Hurricanes, qui n'ont pas accédé aux séries éliminatoires depuis 2009, la plus longue disette actuelle dans l'Association Est. L'équipe a terminé au 13e rang parmi les 16 équipes de l'Est cette saison et ils ont raté les éliminatoires dans sept des huit dernières campagnes depuis leur conquête de la coupe Stanley en 2006.

«Notre plus gros problème a été notre insconstance, a noté Francis. Certains soirs, nous avons eu l'air d'une grande équipe et d'autres, nous avons eu de la difficulté à suivre, comme si on ne savait plus comment jouer.»

Muller, âgé de 48 ans, a été sélectionné au sein des équipes d'étoiles en six occasions pendant sa carrière de 19 saisons dans la LNH, principalement au New Jersey et à Montréal. Il en était à sa première expérience comme entraîneur-chef dans la LNH et il faisait ses débuts à la barre des Admirals de Milwaukee dans la LAH quand il a été promu pendant la saison 2011-12 pour remplacer Paul Maurice.

Muller était conscient que son sort à la barre de l'équipe était incertain puisqu'il a déclaré, à la mi-avril, que la haute direction ne lui avait donné aucune indication quant à son statut.

Si le propriétaire, Peter Karmanos fils, avait indiqué en fin de saison qu'il appréciait son personnel d'entraîneurs, il a ajouté la semaine dernière que toute décision sur le sort de Muller revenait entièrement à Francis.

Muller n'a pas été gâté à sa dernière campagne puisque quatre des hauts salariés de l'équipe ont connu une saison en-deçà des attentes - les attaquants Alexander Semin, Eric et Jordan Staal ainsi que le gardien Cam Ward.

Francis a déclaré qu'il n'avait pas senti de friction entre Muller et ses joueurs.

«Vous regardez notre équipe et vous constatez qu'il y a des gars qui n'ont pas bien joué. On en a parlé à ces joueurs lors de nos rencontres de fin de saison avec eux. Il y aura toujours des situations au cours de votre carrière où vous devrez livrer la marchandise même si vous n'aimez pas l'entraîneur-chef.»




la boite:1600166:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer