La situation s'améliore pour Fleury en séries

Marc-André Fleury arrête un tir de Boone Jenner,... (Photo Russell LaBounty, archives USA Today)

Agrandir

Marc-André Fleury arrête un tir de Boone Jenner, le 21 avril.

Photo Russell LaBounty, archives USA Today

La Presse Canadienne
PITTSBURGH

Le gardien des Penguins de Pittsburgh Marc-André Fleury sait que les critiques seront toujours présentes.

Même s'il a connu des performances en dents de scie lors de la première ronde, il ne semble pas dérangé pour autant.

Fleury a passé le test de confiance avec succès en remportant une première série en quatre ans alors que les Penguins ont éliminé les Blue Jackets en six rencontres.

Il espère que le parcours des siens se poursuivra en deuxième ronde face au gagnant de la série entre les Rangers de New York et les Flyers de Philadelphie.

«Je me sentais bien, a déclaré Fleury après l'entraînement de mercredi. Ça faisait un bon moment.»

Ça fait certainement longtemps pour Fleury, le meneur de la concession au chapitre des victoires, qui connaît sa part d'insuccès en éliminatoires depuis qu'il a mené les Penguins à la Coupe Stanley en 2009.

Il a aidé les siens à atteindre le deuxième tour en 2010, mais il était devant le filet lorsque les Penguins ont été éliminés en première ronde en 2011 et en 2012. Puis, Tomas Vokoun lui a ravi son poste de partant au printemps dernier.

Fleury s'est repris en main au cours de la saison morte et il a enregistré quelques bonnes performances contre les Blue Jackets pour éviter une élimination prématurée.

«À moins que tu gagnes la Coupe, il va toujours y avoir des critiques... Même si tu gagnes la Coupe, a déclaré le défenseur Paul Martin. Je crois qu'avec sa concentration et avec la manière dont il s'est comporté cette saison, la première ronde est une bonne étape de franchie et j'espère qu'on poursuivra dans cette voie.»

Fleury a démontré tout son calme et sa confiance au cours de la série contre les Blue Jackets. Cette approche a semblé fonctionner dans cet affrontement qui s'est avéré plus difficile que prévu pour les Penguins.

«J'avais hâte de rejouer en séries et de gagner des matchs, a commenté Fleury. Même si nous avons perdu deux rencontres, je suis resté calme et j'ai tout oublié le plus rapidement possible.»

Ça n'a pas toujours été le cas.

Fleury a remporté 35 matchs ou plus au cours des cinq dernières saisons complètes, mais il a souvent trébuché au printemps. Il présente un taux d'efficacité sous la barre des ,900 en séries depuis qu'il a soulevé la Coupe en 2009 et sa moyenne de buts alloués a dépassé 3,50 lors de ses deux dernières présences en éliminatoires.

Ses contre-performances ont atteint un sommet l'an dernier lorsqu'il a été cloué au banc à partir de la première ronde. Il a d'ailleurs consulté un psychologue sportif pour travailler sur son approche mentale en éliminatoires.

Les résultats sont encourageants alors qu'il a maintenu une moyenne de buts alloués de 2,81 et un taux d'efficacité de ,908.




la boite:1600166:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer