• Accueil > 
  • Sports > 
  • Hockey 
  • > Dustin Tokarski: «Le gros travail commence maintenant» 

Dustin Tokarski: «Le gros travail commence maintenant»

Dustin Tokarski a réussi son premier jeu blanc... (Photo Gary Wiepert, AP)

Agrandir

Dustin Tokarski a réussi son premier jeu blanc en carrière dans la LNH dans une victoire de 2-0 du Tricolore contre les Sabres le 16 mars.

Photo Gary Wiepert, AP

La progression des espoirs du Canadien ne s'est pas faite au rythme espéré cette saison à Hamilton, mais le gardien des Bulldogs Dustin Tokarski, lui, aura fait avancer sa cause.

Le DG Marc Bergevin l'a récompensé samedi en lui offrant un nouveau contrat de deux saisons. Tokarski, qui est âgé de 24 ans, allait devenir joueur autonome avec compensation au terme de la saison.

«Ce contrat-là n'est pas vraiment une surprise car les négociations se sont faites de façon périodique, a confié Tokarski à La Presse. Mais je voulais rester à Montréal. C'est une bonne organisation et j'y suis bien traité.»

Il faut préciser que la deuxième année de son contrat est à sens unique. Autrement dit, Tokarski sera assuré d'un salaire de la Ligue nationale durant la saison 2015-16. Puisque cela concorde avec la fin du contrat de Peter Budaj, l'occasion pourrait être belle pour lui, au cours des 12 prochains mois, de s'établir comme le prochain second de Carey Price.

Mais Tokarski ne veut pas voir les choses à trop long terme. Il va d'abord s'assurer d'avoir un bon été d'entraînement afin de se montrer à la hauteur de la situation, peu importe là où ce sera.

«J'apprécie ce nouveau contrat, mais c'est la compétition qui fait foi de tout, a-t-il rappelé. On essaie tout le temps de s'améliorer et de se prouver. Cette année, même si j'ai connu une bonne saison, les Bulldogs n'ont pas fait les séries éliminatoires. Or, ce qui m'importe le plus, c'est la route vers un championnat.

«C'est encore tôt dans ma carrière. Le gros travail commence maintenant.»

Tokarski a participé à trois matchs du Canadien cette saison, présentant une fiche de 2-0. Son premier gain a eu lieu le 5 mars face aux Ducks à Anaheim. Puis il a inscrit son premier blanchissage dans la LNH en battant les Sabres à Buffalo dix jours plus tard.

Un joueur de premier plan dans la LAH

Est-ce que ce sont ses performances dans la LNH qui ont convaincu ses patrons ou davantage sa constance devant le filet des Bulldogs ?

«J'espère que c'est un mélange des deux, a-t-il répondu. J'ai démontré que j'étais un joueur de premier plan dans la Ligue américaine et quand j'ai été rappelé pour garder les buts dans la LNH, j'ai offert de bonnes performances et j'ai eu la chance de décrocher des victoires.»

Tokarski a pris part à 40 matchs avec les Bulldogs jusqu'ici cette saison, affichant un dossier de 20-15-3, une moyenne de buts alloués de 2,36 et un taux d'efficacité de 0,920.

Au-delà de ses quelques rappels durant la saison, ce nouveau contrat vient confirmer la position de Tokarski dans la hiérarchie du Tricolore. Lorsque Robert Mayer et lui se partageaient le travail, plus tôt cette saison, et que l'organisation a amené Devan Dubnyk en renfort à la date-limite des transactions, ce n'était pas aussi limpide.

«Devan est un bon gars, Robert aussi, et il a fallu agir en professionnels en dépit de la situation», a avoué Tokarski au sujet du ménage à trois qui prévaut toujours à Hamilton.

«On s'est forcé à faire de notre mieux.»

Originaire de Humboldt, en Saskatchewan, Tokarski a été un choix de cinquième ronde du Lightning de Tampa Bay en 2008. Le Tricolore l'a acquis en février 2013 en retour de Cédrick Desjardins.




À découvrir sur LaPresse.ca

Rondelle Libre >

123302:liste;4317250:box; 300_billet-brunet.tpl:file;
la boite:1600166:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer