Geoff Molson encense Marc Bergevin

Marc Bergevin et Geoff Molson... (Photo André Pichette, La Presse)

Agrandir

Marc Bergevin et Geoff Molson

Photo André Pichette, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

À l'heure où certains directeurs généraux commencent à se faire congédier, le propriétaire du Canadien, Geoff Molson, a encensé Marc Bergevin, jeudi, lors du dévoilement de la statue de cire de Maurice Richard.

Avec encore un match à disputer avant les séries éliminatoires, le CH a dépassé toutes les attentes avec une fiche de 45-26-8, à 2 points du plateau de 100.

«C'est un travail d'équipe, et ça commence avec Marc, a déclaré le propriétaire de l'équipe devant une poignée de reporters. Il a su trouver les éléments nécessaires pour avoir une équipe qui a beaucoup de caractère.»

Geoff Molson a prononcé le mot caractère à au moins 12 reprises pendant sa courte allocution. Ce sont des équipes avec beaucoup de caractère qui ont participé aux deux dernières conquêtes de la Coupe Stanley, en 1986 et en 1993.

«Il est difficile pour moi d'identifier un de ses bons coups en particulier. Il en a fait beaucoup. Il a ajouté des joueurs de caractère en début de saison, et vers la date limite des échanges, il a fait de même en ajoutant trois joueurs qui ont apporté du leadership. Il a rebâti cette organisation côté hockey et il s'est entouré de très bonnes personnes qui connaissent le hockey et qui ont contribué à ses décisions.»

L'entraîneur des Islanders de New York, Jack Capuano, a déclaré jeudi matin que le CH pouvait prétendre à la Coupe Stanley de la façon dont il joue et avec un gardien comme Carey Price.

Geoff Molson refuse de s'emballer. «Nous abordons les séries avec confiance, mais il faut gérer les attentes et ne pas placer la barre trop haut. Le premier objectif en début de saison était de se qualifier pour les séries. Maintenant, nous avons une chance d'obtenir l'avantage de la glace. Une étape à la fois. Mais on a tous vu ça dans nos vies, des équipes qui ont dépassé les espérances. On ne sait jamais. J'espère que nous pourrons surprendre les gens.»

Vanek: attendons

Quand Geoff Molson a pris la tête de l'équipe, des jeunes comme Max Pacioretty et Carey Price, entre autres, encaissaient de dures critiques. Ils sont encore avec l'équipe et en constituent la pierre angulaire aujourd'hui.

«La priorité pour Marc est d'identifier les joueurs qui font partie de l'avenir de cette équipe. C'est son groupe et lui qui ont pris la décision de bâtir autour de ces jeunes joueurs.»

Le proprio du CH a été plus prudent quand est venu le temps de commenter le temps d'utilisation de P.K. Subban. «Je ne m'ingérerai certainement pas dans le coaching et le temps d'utilisation. Marc l'a bien expliqué à L'Antichambre: P.K. est jeune, il s'est amélioré et il continue de progresser pour ainsi devenir l'un des grands défenseurs de la ligue.»

Geoff Molson est demeuré évasif quant à l'avenir de Thomas Vanek à Montréal. «Marc est le responsable de tels dossiers. C'est sûr qu'il [Vanek] a beaucoup contribué à notre équipe. On va voir ce qui va se passer d'ici la date limite des joueurs autonomes. Je n'ai pas d'autres détails.»

Le propriétaire du Canadien a bien hâte que les séries éliminatoires commencent. «C'est agréable de se qualifier plus tôt que tard. Les gens m'en parlent beaucoup partout où je passe, que ce soit quand je vais voir mes fils jouer ou sur les réseaux sociaux.

«Le Canadien est l'équipe de hockey la plus connue du monde. Pour nous d'être dans les séries, ça va au-delà du Québec, il y a des partisans du Canadien partout. À chaque match supplémentaire qu'on dispute, ça a un impact sur Montréal et le Québec. C'est bon pour la ville.»

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600166:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer