ANALYSE

Carey Price seul au monde

Tyler Johnson a inscrit le but gagnant en... (Photo Chris O'Meara, AP)

Agrandir

Tyler Johnson a inscrit le but gagnant en troisième période au moment où le Lightning se défendait à court d'un joueur. L'attaquant a déjoué Carey Price en échappée à l'aide d'un lancer du revers.

Photo Chris O'Meara, AP

(Tampa) Par longs moments, Carey Price devait un peu se sentir seul au monde, hier soir.

Pas tout le temps, remarquez. À un moment donné, au cours de la troisième période, quelques fans vêtus de bleu, de blanc et de rouge se sont mis à hurler des «Carey! Carey! Carey!» qu'il a bien dû entendre sous son masque.

Mais mis à part ce touchant moment de reconnaissance sportive, le gardien du CH devait se sentir passablement seul dans la maison du Lightning.

Price ne le dira jamais, mais on peut présumer qu'il n'aime pas ce genre de sentiment. Ce feeling de devoir tout faire tout seul, de protéger le fort en solitaire parce que plusieurs de ses collègues ont choisi de ne pas se présenter.

Ça arrive. Il faudrait juste que ça n'arrive pas trop souvent, surtout pas en séries éliminatoires, surtout pas contre ce Lightning dangereux au possible qui, on l'a bien vu hier soir, est capable de jouer au hockey, et pas à peu près.

Cette recette, le Canadien l'a souvent essayée par le passé. Se fier au gardien et se croiser les doigts, parfois, ça marche. Très souvent, ça ne marche pas.

Du reste, le match d'hier soir a un peu confirmé ce que l'on savait déjà: il n'y a pas grand-chose qui sépare ces deux bandes, et une série Canadien-Lightning pourrait se décider sur une couple de buts chanceux, sur une couple de bonds capricieux de la rondelle.

Le Lightning, c'est une attaque explosive, plus que celle du CH, en tout cas, et pour espérer remporter une éventuelle série, le Canadien aurait intérêt à refermer le jeu et à s'arranger pour que le gardien ne se sente pas si seul la prochaine fois.

Enfin, notons que le Lightning pratique un style de jeu axé sur la vitesse, ce qui convient quand même assez bien au Canadien. Même si, parfois, ça avait l'air d'aller un peu vite pour certains hier soir, dont Douglas Murray, qui mérite au moins quelques matchs pour son coude dans la face de Michael Kostka.

Si Murray cherchait à envoyer le proverbial «message», il aurait probablement pu s'y prendre autrement.




À découvrir sur LaPresse.ca

  • Le Canadien en séries malgré la défaite

    Hockey

    Le Canadien en séries malgré la défaite

    Il y a des défaites qui font un peu moins mal que d'autres, et pour le Canadien, celle de mardi soir à Tampa fait certes partie de cette catégorie. »

  • Lightning: la vie sans Martin St-Louis

    Hockey

    Lightning: la vie sans Martin St-Louis

    Les choses ont bien changé à Tampa. Il n'y a pas si longtemps, quand on prenait le petit train de l'aéroport en direction du terminal des bagages,... »

la liste:123302:liste;la boite:4317250:box

Rondelle libre>

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer