Ben Bishop l'a échappé belle

Ben Bishop a été blessé à la tête,... (Photo Patrick Woodbury, Le Droit)

Agrandir

Ben Bishop a été blessé à la tête, jeudi, lors d'une collision avec un coéquipier.

Photo Patrick Woodbury, Le Droit

Le gardien du Lightning de Tampa Ben Bishop a évité le pire, jeudi, après avoir dû quitter le match l'opposant aux Sénateurs d'Ottawa. Son coéquipier Nikita Kucherov l'a atteint derrière la tête avec un coup de genou accidentel et le grand Américain aurait très bien pu subir une commotion cérébrale, d'autant qu'il a été ennuyé par des maux de tête pour le reste de la soirée.

Or il était là comme un seul homme sur la patinoire du Centre Bell, hier, pour l'entraînement de son équipe.

«Ça aurait pu être bien pire, a reconnu Bishop. S'il m'avait frappé de plein fouet, je ne sais pas ce qui se serait produit. J'ai été chanceux.

«J'étais content de me réveiller sans mal de tête et de pouvoir faire l'entraînement complet», a ajouté l'Américain, qui s'est hissé parmi l'élite de sa profession cette saison en multipliant les belles prestations devant le filet du Lightning.

L'équipe semble jouer de chance, mais elle attendra à ce matin avant de déterminer si le gardien de 27 ans pourra affronter le Tricolore.

«On aura quelqu'un devant le filet, mais je ne peux pas dire si ce gardien aura joué son match précédent dans la LNH ou dans la Ligue américaine», a prévenu l'entraîneur-chef Jon Cooper.

Il est possible que le Lightning doive rappeler non pas un, mais deux gardiens de sa filiale de Syracuse. Car Anders Lindback, lui, est assurément hors de combat.

Ce dernier s'est lui aussi blessé dans le match de jeudi lorsque son ancien coéquipier Cory Conacher est entré en contact avec lui en deuxième période. Bishop ayant déjà déclaré forfait, Lindback est demeuré dans la rencontre et a joué malgré la douleur.

«Un effort courageux», a admis Jon Cooper avant d'indiquer que le Suédois raterait probablement les derniers matchs d'ici les Jeux olympiques.

«Il n'était même pas capable d'utiliser le style papillon, en troisième période, a noté Bishop. Je me sentais mal pour lui. Il s'est vraiment donné pour l'équipe.»

Cedrick Desjardins, qui était devant le filet du Crunch de Syracuse hier soir, devrait être rappelé. Il a affronté son ancienne équipe deux fois (1-1, 2,63 et ,912) lors de ses cinq départs dans la LNH. Il n'a cependant jamais gardé les buts au Centre Bell.




la liste:123302:liste;la boite:4317250:box

Rondelle libre>

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer