Le Canadien s'incline 5-3 face aux Leafs

  • L'astronaute Chris Hatfield chante le traditionnel hymne national d'avant-match. (Photo Frank Gunn, La Presse Canadienne)

    Plein écran

    L'astronaute Chris Hatfield chante le traditionnel hymne national d'avant-match.

    Photo Frank Gunn, La Presse Canadienne

  • 1 / 8
  • Le défenseur du Canadien P.K. est poursuivi par l'attaquant des Maple Leafs Phil Kessel. (Photo Tom Szczerbowski, USA Today)

    Plein écran

    Le défenseur du Canadien P.K. est poursuivi par l'attaquant des Maple Leafs Phil Kessel.

    Photo Tom Szczerbowski, USA Today

  • 2 / 8
  • Carey Price se fait battre par un tir de Mason Raymond. (Photo Tom Szczerbowski, USA Today)

    Plein écran

    Carey Price se fait battre par un tir de Mason Raymond.

    Photo Tom Szczerbowski, USA Today

  • 3 / 8
  • Brandon Prust, du Canadien, jette les gants devant Troy Bodie. (Photo Tom Szczerbowski, USA Today)

    Plein écran

    Brandon Prust, du Canadien, jette les gants devant Troy Bodie.

    Photo Tom Szczerbowski, USA Today

  • 4 / 8
  • P.K. Suban, du Canadien, protège la rondelle devant Tim Gleason. (Photo Tom Szczerbowski, USA Today)

    Plein écran

    P.K. Suban, du Canadien, protège la rondelle devant Tim Gleason.

    Photo Tom Szczerbowski, USA Today

  • 5 / 8
  • Jay McClement poursuit le défenseur du Canadien Josh Gorges. (Photo Tom Szczerbowski, USA Today)

    Plein écran

    Jay McClement poursuit le défenseur du Canadien Josh Gorges.

    Photo Tom Szczerbowski, USA Today

  • 6 / 8
  • Carey Price a les yeux rivés sur la rondelle alors que Mason Raymond se prépare à tirer. (Photo Frank Gunn, La Presse Canadienne)

    Plein écran

    Carey Price a les yeux rivés sur la rondelle alors que Mason Raymond se prépare à tirer.

    Photo Frank Gunn, La Presse Canadienne

  • 7 / 8
  • James van Riemsdyk célèbre le but gagnat de son équipe avec son coéquipiers. (Photo Tom Szczerbowski, USA Today)

    Plein écran

    James van Riemsdyk célèbre le but gagnat de son équipe avec son coéquipiers.

    Photo Tom Szczerbowski, USA Today

  • 8 / 8

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Toronto) Le Canadien en gagne une et en perd une. La tendance semble se confirmer avec le revers de 5-3 subi samedi soir aux mains des Maple Leafs de Toronto.

Le Tricolore a eu beau s'améliorer de période en période et surmonter un déficit de deux buts, il a fini par voir les Maple Leafs se montrer plus opportunistes que lui.

«J'ai aimé notre façon de jouer durant pas mal tout le match, je trouvais qu'on imposait une bonne pression, a jugé Michel Therrien. C'est décevant qu'on ressorte ici les mains vides.»

L'entraîneur-chef a toutefois reconnu que son équipe avait commis quelques erreurs en défensive qui lui avaient coûté cher. 

«Nous avons eu trois effondrements défensifs, c'est assez simple, a dit Therrien. Habituellement nous sommes plus solides que ça. Nous leur avons donné trois buts sur ce qui n'était même pas supposé être des chances de marquer.»

Sur le premier but du match, Alexei Emelin a succombé à une feinte de Nazem Kadri qui a mené au but du défenseur Cody Franson. On soupçonne que si Emelin avait joué du côté gauche, il aurait été plus à l'aise pour contrer l'attaquant des Leafs. Mais voilà : les Leafs ont passé la soirée à attaquer du côté droit, où les gauchers Emelin et Francis Bouillon jouaient encore du côté inversé. Cet enjeu à la ligne bleue du CH demeure entier.

Parmi les autres erreurs dont les hommes de Randy Carlyle ont su profiter, il y a eu ce revirement de Josh Gorges qui a mené au but de Phil Kessel en deuxième période. Puis en troisième, David Desharnais et Andrei Markov, incapables de stopper la rondelle tout près de la bande, ont vu le disque échoir sur le bâton de Tyler Bozak, qui a ensuite passé à James Van Riemsdyk pour le but de la victoire.

L'attaquant américain, qui a été impliqué dans de nombreux corps-à-corps avec P.K. Subban tout au long du match, a célébré en exhibant le logo des Leafs sur son chandail comme l'avait fait Subban deux soirs plus tôt à Ottawa.

«Je n'étais pas trop impressionné par le fait qu'après leur premier but, Subban soit venu nous narguer au banc, a expliqué Van Riemsdyk après le match. S'il veut jouer ce genre de jeu-là, je vais le jouer moi aussi.

«Je ne suis pas du genre à me lancer dans ce genre de chose, mais j'avais un peu le feu au derrière. C'est un très bon joueur et c'est le fun de jouer contre lui, mais nos émotions sont à fleur de peau.»

L'attaque à cinq prend du mieux

Carey Price a encore été très bon devant son filet, mais le résultat final ne lui a pas souri comme jeudi soir. La première période que le Canadien a jouée devant lui rappelait d'ailleurs par moments le chaos qu'on avait vu face aux Sénateurs, mais les choses ont pris du mieux au fil de la soirée.

Price a réalisé deux de ses plus beaux arrêts aux dépens de Phil Kessel et Mason Raymond, mais ceux-ci ont été en mesure de prendre leur revanche par la suite. Le 23e but de la saison de Kessel était son 37e point en 42 matchs en carrière face au Canadien. 

Dans une cause perdante, le trio de David Desharnais a encore fait des siennes. Le centre québécois a fait dévier un tir de Subban pour faire 3-3 et plus tôt dans le match, Brendan Gallagher avait permis aux siens d'inscrire un but en supériorité numérique pour un deuxième match de suite. Le Tricolore semble avoir trouvé une façon de générer plus de mouvement de la part de ses attaquants près du filet. Les passes transversales de Desharnais à Subban ont également ouvert des lignes de tir pour celui-ci.

Gionta a de son côté fêté ses 35 ans en marquant avec seulement 12 secondes à faire en deuxième.

Plus convaincant pour Beaulieu

Nathan Beaulieu n'a pas connu une soirée parfaite mais Michel Therrien lui a fait confiance en troisième période lorsqu'il a eu besoin d'un but. Le jeune défenseur a démontré plus d'aisance que lors de ses rappels précédents et ne se faisait plus déborder comme on l'avait déjà vu par le passé.

Mais puisque le Canadien ne joue pas avant mercredi soir à Pittsburgh, Joonas Nättinen et lui ont été rétrogradés après la rencontre. Compte tenu des bons mots qu'a eus Therrien à son endroit, il ne faudrait pas se surprendre de revoir le défenseur de 21 ans plus tard cette semaine.

Quant à Nättinen, inséré dans la formation à la place de Rene Bourque, son baptême de la LNH s'est limité à deux petites présences. George Parros ayant joué à peine trois minutes, aussi bien dire que le Tricolore a évolué à 10 attaquants face aux Leafs.

À noter que l'expérience de Lars Eller à la gauche de Tomas Plekanec n'aura pas survécu à la deuxième période puisque le Danois est retourné piloter le troisième trio lors du dernier tiers, inversant ainsi de rôle avec Daniel Brière.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

la liste:123302:liste;la boite:4317250:box

Rondelle libre>

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer