Therrien perd patience avec Bourque

Rene Bourque a été blanchi à ses 13 dernières... (PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE)

Agrandir

Rene Bourque a été blanchi à ses 13 dernières rencontres et n'a récolté qu'un point en 20 matchs.

PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(TORONTO) Les amateurs qui se demandaient ce que Michel Therrien trouvait tant à Rene Bourque ont leur réponse, aujourd'hui à Toronto : Therrien trouve qu'il n'en fait pas assez!

Le nébuleux attaquant de Lac-La-Biche sera laissé de côté, ce soir face aux Maple Leafs, afin de permettre à la recrue Joonas Nättinen de vivre son baptême de la Ligue nationale.

«On veut beaucoup plus d'intensité de sa part et de constance dans son jeu», a signifié l'entraîneur-chef, qui passe finalement aux actes après avoir vu Bourque être blanchi à ses 13 dernières rencontres et n'avoir récolté qu'un point en 20 matchs.

Pourtant, Bourque a eu toutes les chances de se relancer, se voyant offrir beaucoup de temps en avantage numérique malgré sa production anémique.

Nättinen jouera au centre du quatrième trio et sera flanqué de Travis Moen et George Parros alors que Michaël Bournival, Daniel Brière et Brandon Prust formeront la troisième unité.

«J'attends ce moment depuis environ 20 ans, a lancé Nättinen aux journalistes. Je rêvais d'un tour du chapeau et d'une belle soirée à Montréal... Mais c'est correct, je peux réussir un tour du chapeau ici aussi!»

En défensive, Nathan Beaulieu jouera à la gauche de Francis Bouillon. Les vétérans Douglas Murray (bas du corps) et Raphael Diaz (grippe) ont raté l'entraînement d'hier et celui de ce matin et ils seront laissés de côté.

Contrairement à Diaz, Lars Eller est suffisamment rétabli pour participer au match de ce soir. Il jouera donc à gauche aux côtés de Tomas Plekanec et Brian Gionta.

«Le jeu est quelque peu différent à l'aile car il y a plus d'échec-avant et plus de patinage nord-sud que lorsqu'on joue au centre, a observé Eller. À l'aile, on doit davantage utiliser notre gabarit pour gagner des batailles le long des bandes.»

Seize joueurs ont participé à l'entraînement facultatif ce matin. Outre Murray et Diaz, Max Pacioretty, Brian Gionta, Tomas Plekanec, Josh Gorges et Carey Price n'ont pas chaussé les patins.

Combattre le feu par le feu

C'est la première visite du Tricolore au Centre Air Canada cette saison. L'an dernier, il était parvenu à remporter deux des trois matchs à Toronto.

«C'est une équipe petite et rapide et ils sont d'habitude très efficaces à sortir des coins de patinoire en possession de la rondelle et à se trouver des lignes de tir dans l'enclave, a observé le gardien Jonathan Bernier. Il faudra jouer serrer en défense autour de notre filet, mais surtout passer du temps dans leur zone.»

Les Maple Leafs, qui peinent à contenir l'adversaire et qui accorde trop de lancers depuis le début de la saison, espèrent combattre le feu par le feu en lançant eux-mêmes plus souvent.

L'entraîneur-chef des Leafs Randy Carlyle a indiqué qu'il souhaitait que ses joueurs soient un peu plus égoïstes quand vient le temps de tirer la rondelle. Ils sont parfois dans des endroits parfaits pour lancer mais cherchent quand même à passer.

«Ce que j'essaie de leur expliquer, c'est que le lancer lui-même n'est pas la seule chose qu'on récolte en s'essayant, ça met la table à des retours et à d'autres possibles chances de marquer. La majorité des buts sont marqués à moins de 15 pieds du filet.»

Les Leafs ont rappelé Troy Brodie des Marlies afin de combler la perte de David Clarkson, dont le nom a été inscrit sur la liste des bles




publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:4273453:box

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer