La liste des blessés s'allonge chez le Canadien

Daniel Brière s'est blessé samedi soir contre Nashville.... (Photo Bernard Brault, La Presse)

Agrandir

Daniel Brière s'est blessé samedi soir contre Nashville. Frappé de façon accidentelle à la tête par Eric Nystrom en deuxième période, l'attaquant du Canadien est resté couché sur la glace pendant quelques secondes.

Photo Bernard Brault, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Il y a des défaites plus douloureuses que d'autres. Pour le Canadien, celle de samedi soir au Centre Bell fait assurément partie de cette catégorie.

Presque 48 heures plus tard, ce n'est pas tant le revers de 2-1 contre les Predators de Nashville qui retient l'attention dans le camp montréalais. C'est plutôt la liste des blessés, qui est devenue un peu plus longue au terme du match de samedi.

Daniel Brière, frappé de façon accidentelle à la tête par l'attaquant Eric Nystrom en deuxième période, est resté couché sur la glace pendant quelques secondes. Il a fini par prendre le chemin du vestiaire, et n'est pas revenu de la soirée. L'attaquant Brandon Prust, quant à lui, a donné violemment contre la bande en troisième période; il n'est pas revenu non plus.

Samedi soir douloureux? Sans l'ombre d'un doute.

Ces deux mauvaises nouvelles pour le Canadien viennent s'ajouter aux mauvaises nouvelles que l'on sait déjà. Max Pacioretty est perdu pour environ trois semaines. Alexei Emelin ne reviendra pas avant la fin du mois de novembre. George Parros et Douglas Murray viennent à peine de remettre les patins à l'entraînement et ne sont pas près d'un retour au jeu.

Pas une excuse

«Mais il ne faut pas se servir de toutes ces blessures comme d'une excuse, a laissé savoir l'attaquant Brendan Gallagher au Centre Bell, samedi soir. Il faut jouer mieux que ça, il faut offrir une meilleure performance que celle qu'on a livrée contre les Predators.»

De toutes les mauvaises nouvelles, c'est peut-être celle concernant Daniel Brière qui est la plus inquiétante. Après tout, l'attaquant de 36 ans n'en est pas à son premier choc à la tête. La saison dernière, dans l'uniforme des Flyers de Philadelphie, Brière a raté 10 rencontres en raison d'une commotion cérébrale subie à la fin du mois de mars. La saison précédente, Brière a dû s'absenter six matchs pour la même raison.

Pour le moment, les questions sur la condition physique du vétéran demeurent sans réponse. «On ne connaît pas vraiment la gravité de la blessure, on va en savoir plus dans quelques jours», s'est limité à écrire son agent Pat Brisson, dans un courriel envoyé dimanche à La Presse.

De son côté, Brandon Prust a déclaré forfait pour huit matchs en mars dernier, en raison d'une blessure à l'épaule gauche. La chute de samedi soir laisse aussi présager une blessure à une épaule. Reste à voir si Prust pourra prendre part à l'entraînement de ce matin à Brossard.

Tout compte fait, ce début de saison s'avère de plus en plus difficile pour le Canadien, un club qui, pour le moment du moins, a du mal à éviter les mauvais coups du sort.

«Sur une longue période, c'est sûr qu'on va être diminués avec toutes ces blessures, a souligné l'attaquant Lars Eller, samedi soir. Ça va paraître, surtout si nos blessés doivent s'absenter pendant longtemps. On peut seulement souhaiter que Brière et Prust ne soient pas à l'écart pour une longue période.»

En attendant de résoudre tous leurs problèmes, en attendant de connaître les réponses au problème des blessures, les membres du Canadien doivent se mettre à penser aux Oilers d'Edmonton, qui seront les visiteurs mardi soir au Centre Bell.

Reste à voir si l'entraîneur Michel Therrien aura assez de joueurs en uniforme pour l'occasion...

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:2500684:box

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer