• Accueil > 
  • Sports > 
  • Hockey 
  • > Les Bruins restent discrets sur l'état de santé de Bergeron 

Les Bruins restent discrets sur l'état de santé de Bergeron

Patrice Bergeron a quitté le cinquième match de... (Photo Winslow Townson, Reuters)

Agrandir

Patrice Bergeron a quitté le cinquième match de la finale de la coupe Stanley en raison d'une blessure non spécifiée. Il a été amené à l'hôpital en ambulance.

Photo Winslow Townson, Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Boston) L'entraîneur-chef des Blackhawks de Chicago Joel Quenneville avait attendu le dernier moment, avant le troisième match de la finale, pour retirer Marian Hossa de sa formation.

Maintenant que l'on sait Patrice Bergeron blessé du côté des Bruins de Boston, il ne faut pas s'attendre à ce que Claude Julien se prononce dès la veille du match!  

L'attaquant québécois, qui a quitté le cinquième match en deuxième période, samedi, à la suite d'une blessure non divulguée, a reçu son congé d'hôpital le soir même avant de rentrer à Boston, dimanche matin, en compagnie de ses coéquipiers.

«Il fait l'objet d'une évaluation quotidienne, ce qui en soi est une bonne nouvelle, a soutenu Julien. Disons que c'était moins encourageant hier que ce l'est aujourd'hui.»

À savoir s'il sera en uniforme pour le sixième match de la série, personne n'a voulu se prononcer. Le moment et la nature de la blessure ne sont guère plus clairs. 

Certains pointent en direction d'une mise en échec de Michal Rozsival en première période, d'autres vers une poursuite de rondelle au deuxième vingt au terme de laquelle Bergeron a tout bonnement cessé de patiner. 

Le dos? La rate? Les reins? Les hypothèses fusent pour expliquer son transport en ambulance, samedi soir. Mais au lendemain du match, Claude Julien n'a même pas voulu indiquer s'il s'agissait d'une blessure au haut du corps ou au bas du corps.

«C'est une blessure au corps», a-t-il dit.

L'orgueil n'a donc pas été touché. C'est déjà ça de pris.

Remplacé par Soderberg

On ne peut même pas exclure que Bergeron n'ait fait qu'aggraver une blessure déjà existante. Rappelons qu'il avait brièvement quitté le quatrième match après avoir été mis en échec par Michael Frolik. Qui sait si l'insertion du Suédois Carl Soderberg à la place de Kaspars Daugavins n'avait pas un lien avec l'état de santé de Bergeron... Après tout, cela donnait aux Bruins un joueur de centre de plus à leur disposition.

«J'ai aimé ce que j'ai vu de Soderberg, a dit Julien. Quiconque était au courant du fait qu'il n'avait pas joué depuis deux mois a sûr impressionné par sa performance. Je l'ai été.» 

On le sait, Bergeron est au centre du système de jeu conçu par les Bruins en raison de la qualité de son jeu défensif et de ses performances au cercle des mises en jeu. Jusqu'à quel point sa possible absence forcerait les Bruins à faire des ajustements?

«On ne peut pas le remplacer, ça, c'est sûr, a répondu le gardien Tuukka Rask. Il nous faudra resserrer notre défensive encore davantage. Et la personne qui devra s'imposer, si jamais il ne joue pas, devra être consciente de sa défensive et garder l'adversaire hors de la feuille de pointage.»

Bergeron a récolté neuf buts et 15 points en 21 matches depuis le début des présentes séries.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600166:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer