Alain Vigneault confirmé à New York

Alain Vigneault a remporté le trophée Jack-Adams, remis... (Photo : Charles Krupa, archives AP)

Agrandir

Alain Vigneault a remporté le trophée Jack-Adams, remis à l'entraîneur de l'année dans la LNH, en 2007.

Photo : Charles Krupa, archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Ira Podell
Associated Press

Alain Vigneault n'a pas chômé longtemps. Un peu plus de quatre semaines après avoir été congédié par les Canucks de Vancouver, il a été officiellement présenté en tant que nouvel entraîneur-chef des Rangers de New York, vendredi.


Il a ainsi remplacé le fougueux John Tortorella qui, lui, a été remercié il y a trois semaines.

Vigneault a été préféré à l'ancien capitaine des Rangers Mark Messier, à l'entraîneur de longue date des Sabres de Buffalo Lindy Ruff et à d'autres candidats pour le poste. On lui a accordé un pacte de cinq ans.

«Je pensais à l'opportunité de diriger les Rangers, l'une des six équipes d'origine, a commenté Vigneault en conférence de presse. D'aucune façon je ne voulais laisser passer ça. C'est un honneur et un privilège.»

En 11 saisons à titre d'entraîneur-chef dans la LNH avec le Canadien et les Canucks, l'homme de 52 ans a une fiche de 422-288-35-61 en 806 matchs.

Les Rangers ont officiellement présenté Vigneault à Radio City Music Hall, où son nom était inscrit sur la fort réputée marquise au-dessus de l'entrée.

Vigneault a participé à une entrevue la semaine dernière en Californie, puis il a rencontré le propriétaire de l'équipe James Dolan à New York. Messier a aussi eu droit à une rencontre sur la côte Ouest.

«Nous avions une liste de 13 candidats et nous l'avons réduite à neuf, a indiqué Glen Sather, le président et directeur général des Rangers. J'en ai rencontré deux en personne et j'ai eu des discussions avec quatre d'entre eux au téléphone. Ce n'était pas juste entre A.V. et Mark.»

On ignore si Messier restera avec les Rangers. Il agit présentement comme adjoint spécial auprès de Sather. Messier, un membre du Panthéon du hockey, n'a pas l'expérience en coaching qu'a Vigneault.

Tortorella a été remercié le 29 mai, après quatre saisons et demie à la barre de l'équipe new-yorkaise. Ironiquement, il semble qu'on lui ait offert vendredi de remplacer Vigneault à Vancouver.

Les rumeurs voulant que Vigneault était sur le point d'être embauché par les Rangers ont augmenté en intensité le week-end dernier, surtout après qu'il se soit désisté de la course pour le poste d'entraîneur des Stars de Dallas.

«Je veux gagner, a dit Vigneault. L'opportunité de venir ici était quelque chose que je ne pouvais pas refuser. J'ai appris, toutefois, que c'est beaucoup plus facile de négocier soi-même son contrat quand il y a deux équipes qui s'intéressent à toi, plutôt qu'une.

«Je viens ici pour gagner, a ajouté Vigneault. Je n'ai aucun doute que cette organisation a pour objectif de remporter la coupe Stanley.

«Il y a beaucoup de bons éléments ici et on va essayer d'améliorer les choses de manière à ce qu'on puisse aller là où on veut aller.»

Vigneault a eu droit à un cours accéléré sur l'histoire des Rangers quand il a fait la tournée du complexe d'entraînement de l'équipe en banlieue de New York.

«J'ai vu les photos remontant à la dernière fois où cette ville a gagné la coupe, a-t-il dit. C'est très clair à mes yeux qu'il n'y a pas de meilleur endroit pour remporter la coupe Stanley qu'ici à New York.»

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600166:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer