• Accueil > 
  • Sports > 
  • Hockey 
  • > Canadien: en séries grâce à la profondeur et au caractère 

Canadien: en séries grâce à la profondeur et au caractère

Brendan Gallagher a marqué son 12e but de... (Photo : Associated Press)

Agrandir

Brendan Gallagher a marqué son 12e but de la saison contre Ryan Miller, jeudi, ce qui le place au deuxième rang de la ligue pour les recrues. Au début de la saison, on ne s'attendait même pas à ce qu'il se taille un poste régulier.

Photo : Associated Press

(TORONTO) Les entraîneurs du Canadien ont dirigé un court entraînement de 25 minutes que les joueurs ont prolongé avec une série de petits jeux sur glace. L'atmosphère était détendue, et c'était bien mérité au lendemain de la victoire convaincante de l'équipe à Buffalo et de la confirmation de sa participation aux séries éliminatoires.

Si les sourires sont si nombreux dans le camp du Tricolore, c'est que la confiance dans les performances de l'équipe est inébranlable chez tout un chacun.

Quand on lui a demandé ce qui lui faisait le plus croire que le Canadien était taillé pour les séries, Max Pacioretty n'a pas hésité une seconde.

«Notre profondeur et notre caractère, a-t-il répondu. Chaque soir, des joueurs différents se distinguent, et c'est le genre de profondeur qu'il nous faut en séries.

«Tous les aspects de notre jeu sont là en ce moment, a-t-il ajouté. Nous n'avons rien de particulier à corriger, il s'agit juste d'améliorer encore notre jeu d'ensemble. Nous avons quatre trios qui peuvent jouer contre n'importe qui. C'est déjà utile à l'heure actuelle, mais une fois les séries venues, ce sera encore plus bénéfique.»

La nouvelle direction avait réclamé des joueurs un engagement renouvelé afin d'effacer au plus vite le cauchemar de l'an dernier. La réaction des joueurs ne va pas au-delà des espérances de Michel Therrien, mais presque.

«Nous avons une chimie extraordinaire et avec une bonne chimie, tu peux causer beaucoup de surprises», a souligné l'entraîneur-chef, qui avait tenu à implanter son concept d'équipe d'entrée de jeu.

«L'engagement des joueurs me rend aussi très fier d'eux. Ils se sont sacrifiés toute l'année, et c'est cet engagement-là qui nous a apporté de la profondeur.»

La contribution des jeunes

Certes, il a fallu que le rendement de tous soit haussé d'un cran par rapport à l'an dernier car, outre l'échange d'Erik Cole contre Michael Ryder, le noyau à l'attaque est demeuré sensiblement le même.

Mais la contribution des recrues Alex Galchenyuk et Brendan Gallagher - on ne s'attendait même pas à ce que le second se taille un poste au début de la saison - a ajouté des éléments offensifs qui n'étaient pas là l'an dernier et qui font que le Tricolore n'est plus l'équipe d'un seul trio.

Gallagher est deuxième chez les recrues de la LNH avec 12 buts, tandis que Galchenyuk connaît ses meilleurs moments de la saison en vertu d'une séquence de cinq matchs avec au moins un point.

«On a souvent parlé du fait qu'on voulait protéger la confiance de Galchenyuk, a noté Therrien. Or, à ce temps-ci de l'année, nos jeunes doivent continuer leur apprentissage sans que ça affecte leur confiance afin qu'ils soient prêts à affronter un nouveau défi.»

Et voilà que le jeune défenseur Nathan Beaulieu contribue à son tour en l'absence d'Alexei Emelin. Beaulieu a joué près de 17 minutes face aux Sabres de Buffalo, jeudi, et revendique un différentiel de " 6 après 4 matchs.

«C'est un gros apprentissage pour lui de faire ses premiers pas dans la LNH à ce temps-ci de l'année, a convenu l'entraîneur-chef. Jusqu'à maintenant, on aime la façon dont il se comporte.»




la liste:123302:liste;la boite:4317250:box

Rondelle libre>

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer